AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
VEUILLEZ LIRE CE SUJET ET DONNEZ VOTRE AVIS : CLIQUEZ

Partagez | 
 

 
« Le bonheur » Ledger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

avatar
Invité


MessageSujet: « Le bonheur » Ledger   Ven 30 Avr 2010 - 22:07

BRITTANY & WAYNE



« Tu m'adores et tu peux même pas le nier. »


    Me revoici, me revoilà! Brittany Lagereflt, en feu comme jamais. Bon, peut-être avez-vous besoin d'explications? En fait, il n'y en a pas véritablement. J'ai réintégré les rangs d'UCLA sans aucun problème apparent. Malgré tout ce qui avait pu se passer récemment, tout allait bien. Oui, oui. Très bien. Je ne savais pas ce qui me réanimait ainsi mais tout ce que je pouvais dire c'était que ça faisait du bien de ne plus broyer que du noir. J'avais repris mes activités au sein du comité étudiant et comme d'habitude, j'avais écopé de cette fantastique tâche d'accrocher les affiches. Évidemment, je devais me faire pardonner et ne pas grogner. Très bien, ce serait fait sous peu! Aucun babillard n'était épargné, en fait. Nombreuses étaient les affiches dans le hall, les couloirs... J'en avais placé une discrète dans l'infirmerie. Une géante sur le babillard de la bibliothèque en discutant légèrement avec la bibliothécaire qui s'était apparemment ennuyée de moi. J'avais ris en entendant ça... Elle s'ennuyait de mon calme et de ma tranquillité. N'importe qui me connaissant un minimum sait que je suis tout sauf calme et tranquille, cependant, la bibliothèque était plus bruyante quand je n'y étais pas. Allez tenter de comprendre pourquoi, j'abandonne. Elle commençait à me parler de ses enfants à qui elle avait parlé de moi comme une étudiante très sympathique mais calme et eux voulaient me rencontrer alors qu'elle avouait qu'elle voulait les stimuler dans le but d'aller à l'école longtemps. J'avais ris, en fait. Et j'avais accepté promettant de lui accorder de mon temps durant les vacances. Plus j'y pensais et plus je songeais amener Oscar avec moi. Oui, Oscar. Non, ce n'est pas mon nouveau petit ami mais c'est mon squelette chéri. Je continue donc ma route m'excusant de ne pas rester plus longtemps pour faire une annonce d'intérêt public à la cafétéria pour ensuite repartir dans le complexe sportif. Avoir eu un compteur de pas, celui-ci aurait sauté les chiffres. J'en pose quelques unes dans les toilettes autant féminines que masculines. J'espère toujours qu'il n'y a personne dans celle des mecs alors que je suis forcée d'y entrer. Je repars dans ma course folle pour aller finir de poser ces affiches. J'ai un rendez-vous à seize heures chez le médecin pour une échographie. Il veut vérifier si tout va bien. Mais j'ai cette impression donc... Je reste calme. Puis, j'entre dans les vestiaires. J'aime bien l'ambiance de celle des filles saluant par le fait même quelques cheerleaders qui semblent sortir d'un cours de sport. Puis j'entre dans celui des hommes après avoir pris une longue inspiration. Puis je tombe face à face avec Ledger qui est justement en train de se changer. Bordel que je déteste quand j'ai un bon feeling et qu'il m'arrive quelque chose de dingue. En fait, je redoute l'expression de Ledger puisque je l'ai en plan sachant pertinemment qu'il était... en dehors de son propre contrôle? Et d'après ce que j'ai entendu dire, faut jamais laisser un mec dans cet état là.

    « Oh tu sais, tu peux garder tes vêtements chéri. J'considère pas le moment venu pour coucher avec toi. » Je lui lance un grand sourire puis je m'approche de lui caressant son torse du bout des doigts. J'approche mes lèvres des siennes pour finalement m'éloigner et accrocher une des affiches présentes entre mes mains sur le mur. Alors que je tremblais mentalement, je voyais un type entrer dans les douches, nous regarder puis repartir. Et voilà, les rumeurs allaient partir de bon train. Brittany Lagerfelt, la cheerleader esseulée tombée enceinte et qui s'est lâchement poussée est en train de tomber sous le charme de Wayne Ledger le footballeur à la tendresse disparue depuis que sa meilleure amie s'est poussée. Évidemment, on peut comprendre qu'elle se soit poussé, c'est très moyen l'UCLA concernant les rumeurs. Je m'approche du miroir des vestiaires pour sortir un gloss et du fil dentaire de mon sac à main. Sagement, je passe la soie dentaire entre toutes mes dents sans trop de problèmes et donc, je jette le fil utilisé pour ensuite remettre du gloss et prendre un chewing-gum. Je replace rapidement mes cheveux et alors que je m'apprête à sortir du vestiaire, il me bloque. Bon, je vais pas argumenter contre Ledger alors qu'il doit faire deux fois ma taille et deux fois, non en fait peut-être trois fois mon poids. Je mets mes mains sur mes hanches puis je le regard, exaspérée. J'ignorais si j'avais bien fait de poser cette question mais je la posais quand même: « Tu veux quoi, Wayne? » quand les prénoms entraient en jeu, je savais que ça devenait plus complexe et même plus intime à un certain point. « J'ai pas le temps de jouer là... » Je savais que ça en disait plus que prévu mais tout de même... Il devait me rester une heure ou deux pour prendre une douche, me préparer et en profiter pour mettre une tenue plus décente pour aller chez le médecin. Évidemment, la jupe courte en jeans, un débardeur blanc qui s'attache dans le cou avec des ballerines blanches n'est pas forcément la meilleure tenue pour aller affronter un médecin. Mes cheveux remontés, je le regardais attendant plus ou moins patiemment la réponse...
Revenir en haut Aller en bas
 

« Le bonheur » Ledger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Good Life ™ :: inactif-