AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
VEUILLEZ LIRE CE SUJET ET DONNEZ VOTRE AVIS : CLIQUEZ

Partagez | 
 

 
No Girl You Don't Know (Pv Leah)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
    RYAN ♠ love me two times.

→ crédit : Datura ; Tumblr
→ discussions : 648
→ anniversaire : 28/05/1994
→ âge : 24
→ arrivée en ville : 05/05/2010


MessageSujet: No Girl You Don't Know (Pv Leah)   Ven 14 Mai 2010 - 14:24



Aujourd'hui était un jour important pour Ryan. Aujourd'hui, c'était son premier entraînement avec la team de foot. Il se leva aux alentours de sept heures ce samedi matin et se leva rapidement. Il ne fallait pas qu'il foire. Les joueurs de cette équipe étaient si bons. Il les avaient vus, jouer peu après qu'il soit arrivé, ils étaient bons, vraiment très bons. Ils se connaissaient tous entre eux, ils se connaissaient très bien entre eux et étaient vraiment puissants et impressionnants à regarder jouer. Bien sûr, Ryan avait quelques repères déjà étant donné qu'il y avait jouer un peu avant et qu'ils connaissaient bien Nick ou Zac' par exemple, mais dieu sait que du temps a passer depuis. Il avait commencé à fumer un peu en Californie, ou il n'y avait même pas d'équipes de foot dans l'école ou il se trouvait, et ou il avait du arrêté le foot pour faire plutôt des arts martiaux tels que le Judo ou Karaté. Il était pour ainsi dire devenu un peu rouillé, et même s'il s'était remis à courir, arrêter de fumer quelques peu et repris quelques petites bases de l'entraînement, Ryan sentait qu'il fallait qu'il donne vraiment tout, sinon , il ne serait jamais dans les titulaires et serait condamné à rester sur le banc jusqu'à la fin de l'année. Il prit un bon petit-déjeuner composé d'un bol de céréales, tartines au beurre oméga 3 et deux verres de jus d'oranges. Ah oui, Ryan ne badine pas avec le sport, associé au cinéma, ce sont sûrement les deux choses les plus importantes de sa vie, sans lesquels sa vie n'aurait vraiment aucun sens. Sans le sport, il serait sûrement obèse et abruti par la télévision et comme tout ses geeks qui ne bougent pas de leur ordinateurs de la journée, sans vie et sans amis. Le sport permet de canaliser son énergie, sa colère, lui donne plaisir à jouer avec d'autres potes, travailler et faire quelques chose ensembles, la solidarité de groupe et sports collectifs, ça c'est son truc à Ryan. Puis, il prit une bonne douche bien chaude, se rasa, se brossa les dents, fit quelques pompes pour s'échauffer et puis après quinze minutes, partit vers le stade habillé d'un simple jogging et débardeur.

Une fois arrivé, il constata qu'il était un peu en avance et donc, commença à faire quelques petits tours de stade pour s'échauffer, se préparer un peu avant tout le monde. Il n'y avait personne à part l'entraîneur qu'il salua et quelques personnes du staff ménager, et une jeune femme au loin qu'il n'arrivait pas à discerner. Pourtant de loin déjà, elle avait l'air attirante et jolie. Ryan sourit et pour l'impressionner, commença quelques peu à accélérer le rythme de sa course. Il sentait bizarrement son regard posé sur lui, et ça le motivait et le flattait un peu. Puis, quelques joueurs commencèrent à arriver et Zac' fut dans les premiers. Ryan les rejoignit et salua Zac qui lui demanda s'il n'était pas trop stressé avec un sourire, lui et son petit derrière de branleur. Ryan sourit et répondit:

Non ça va, mais mon petit derrière de branleur va sûrement te botter le tien!

Il tapa amicalement sur l'épaule de Zac' qui lui renvoya la pareille. Il lui avait tendu une perche la attends. Ils allèrent ensuite dans les vestiaires se changer et prendre une douche pour ceux qui comme d'habitude s'étaient levés à la bourre, ou voulaient impressionner les autres avec leur corps d'athlètes. Puis, ils retournèrent sur le terrain en tenue ou l'entraîneur leur résuma leur entraînement d'aujourd'hui. Echauffement, puis technique, ensuite match, après musculation et relaxation. Il avait rajouté la musculation aujourd'hui pour les préparer au match de la semaine prochaine. Ils commencèrent donc l'échauffement tous ensembles, et même si tout le monde parlaient et riaient entre eux, Ryan lui ne parlait pas et préférait se concentrer sur sa performance. Plus tard, quand il sera dans les titulaires et qu'il aura réussi son match, là il pourra parler et rire lors de l'échauffement comme ses accolytes. L'entraînement se déroula donc et arrivé et au moment du match, Ryan ne joua que lors de la seconde période mais assura grave. Lui qui joue au niveau de milieu de terrain droit, il fit une passe décisive et marqua un but. Bref, l'entraîneur était fier de lui et Ryan aussi. L'entraînement fini, il fut félicité par de nombreux joueurs, pour le fait qu'il avait quelques peu réussi "son baptême du feu " . Bref, il rentra et se doucha et sortit du terrain. Ce petit farfelu de Nick avait bien entendu amené des bouteilles et ils allèrent sur les bancs près du stade se "poser" avec quelques potes de l'équipe. C'est alors qu'il reconnu Leah, la jeune femme de ce matin. Leah, la désirable Leah, la fêtarde Leah, l'attirante Leah, la Leah sans sac, étant donné qu'elle l'avait oublié chez Ryan lors de leur "nuit magique" selon Ryan. Depuis, elle n'avait jamais tenté de lui parler, et Ryan de son côté essayait de l'éviter, dans l'espoir qu'un jour elle vienne vers lui. En attendant, ils ne faisaient que se dévorer discrètement du regard, du côté de Ryan. Bref, le jeune homme la regarda à peine, toujours impassible pour ne pas échapper un sourire ou quelquonque preuve d'affection et sympathie à son égard et se posa au banc en face avec Nick & co boire des bières, riant et débriafant le match.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité


Invité


MessageSujet: Re: No Girl You Don't Know (Pv Leah)   Dim 16 Mai 2010 - 13:00

« LEAH ! Coupes-moi ton bordel de réveil. » ; je me réveille brusquement puis je regarde tout autour de moi. Je cherche d'où sort la voix de Liam. C'est vrai qu'une horrible sonnerie retentit dans toute la maison. Je me tourne dans mon lit de sorte à pouvoir éteindre mon réveil mais j'ai beau taper dessus, rien n'y fait. « LEAAAAH ! », rah il me pompe lui. Je sors mes pieds du lit et les fourre dans mes chaussons. Je sors de ma chambre et me dirige vers celle de mon frère. J'ouvre la porte et lui dit calmement : « Mais vas-y ta gueule ! C'est pas le mien qui sonne du gland ! ». L'amour familiale que j'aime ça. Entre lui et moi, c'est comme ça depuis toujours. On passe notre temps à se hurler dessus mais au fond on s'aime. Quoi que je pense pas qu'il aurait réagit comme ça si notre père était là. Et puis, on n'était que tous les deux, les autres étant... ailleurs. J'entre dans la chambre de mon babouin et regarde son portable. « Pff, t'es même pas capable de reconnaître la sonnerie de ton portable... Tu crains. » ; il me montre sa belle langue et éteint l'appareil qui sonne. Je soupire, je suis loin d'être réveillée et en plus de ça, j'avais prévu de faire la grasse matinée : c'est mort quoi. Me voyant bouder, Liam attrape ma main et me tire vers lui. Je lui tombe dessus et il sourit, moi je le fusille du regard. Cependant, ça fait du bien de me sentir aussi proche de lui. Ça fait si longtemps qu'on avait pas fini comme ça. A vrai dire, on ne s'était pas parlé depuis longtemps tout court. « Alors petite soeur, qu'est ce que tu vas faire aujourd'hui ? » ; il me sert contre lui, je ne cherche pas à m'échapper de son étreinte bien au contraire. « J'avais pour intention de bosser en vue des examens de la semaine prochaine et comme je sais qu'à cause d'un certain Ersley je n'arriverai pas à me concentrer, j'vais aller au stade... Comme d'hab quoi. » ; je l'entends rire ce qui m'énerve. Je me lève doucement en le repoussant, puis je lui tire la langue. Quelle idée de mettre son réveil à sonner pour cinq heures du matin. J'aurai put me recoucher mais ça n'aurait servit à rien, je n'aurai pas put fermer l'œil. Je vais me doucher, ça me prend pas plus de quinze minutes, je m'habille d'un jeans, d'un débardeur noir et d'un gilet gris que je ne ferme qu'à la moitié puis, enfin je vais petit-déjeuner. Un bol de céréales avec un jus de pamplemousse. Je pars ensuite me brosser les dents. Une fois prête, je prépare mon sac.

J'ai de la chance aujourd'hui, il fait beau. Je décide d'aller au stade à pieds. Pourquoi sortir sa voiture par un temps pareil. J'arrive au alentour de six heures et demi au stade. Oui, c'est vraiment très tôt... Y a que moi pour faire ça. Mais plus vite j'aurai fini mes révisions plus vite je pourrai enfin m'éclater sur ma guitare ou rejoindre Clansy pour recevoir un petit cours de danse. Mais passons. J'arrive à destination, mon iPod dans les oreilles. Je croise l'entraineur de l'équipe de foot. « Bien matinale, Ersley ! J'suis étonné. » ; je le regarde avec un sourire. Il me voit tous les week-ends si ce n'est pas plus souvent encore. Faut dire que quand je viens pas pour bosser, c'est pour voir Nick ou Jude. Je le salue de la tête avant d'aller m'assoir dans les gradins et de commencer à sortir mes cours. Commençons par... histoire des arts. Un sujet vraiment... passionnant ? Pour être honnête, j'aime pas ça. C'est d'un ennuis. Alors que je lève la tête, je vois un gars qui fait sans doute parti de l'équipe de foot arriver. Il est vachement en avance. J'essaye de distinguer son visage sans vraiment de succès, enfin au début. Il commence à faire des tours de terrain pour s'échauffer et sans doute pour m'impressionner, je le vois qui accélère. Lorsqu'il passe devant moi, bien que je sois très haut perché, je mets un nom sur son visage... C'est Ryan.

Ahahah... Ryan... Je soupire. On n'est pas amis, on ne s'est parlé qu'une seule fois, mais on a couché ensemble. Ça remonte à un bon mois, si ce n'est deux. Je ne sais pas. C'est mon dernier plan cul en date. Me souvenant que trop bien de notre nuit, je m'étais jurée déjà de ne plus boire mais aussi d'arrêter les coups d'un soir. Au petit matin, je m'étais tirée de son appartement. Sans doute un peu trop rapidement, j'avais oublié mon sac. Cependant, depuis, je ne cherche en rien le contact. Il a mon sac ? Tant pis, il y a gagné dix dollars, un médiator et un iPod. Il ne semble pas décidé à venir me le rendre. Non. Il m'ignore. C'est génial. Nick et Jude arrivent ensemble et ils me font signe de la main, je fais de même. Je reporte toute mon attention sur mes cours, car pour le moment en ce bas monde, c'est le plus important.

L'entrainement se passe au mieux pour les jeunes sportifs. Ceux qui ne me connaissent pas doivent se dire que je viens pour mater. C'est vrai que je suis souvent là pendant leurs exercices. C'est pas de ma faute si j'adore manger dans les gradins quand il fait beau. M'enfin. Mon coeur est déjà pris. Même si le gars est un idiot de première, c'est ainsi. Lorsque qu'ils terminent leur match. Ils vont comme à leur habitude s'assoir dans les gradins. Jude me fait signe de venir, et Nick appuie la demande mais je n'ose pas vraiment. Je n'ai pas envie qu'il me voit. Je montre alors juste mon cahier de notes pour leur faire comprendre que je dois bosser. Seulement, mon frère n'est pas dupe. Il débarque et me dit bonjour. Je lui explique ce qu'il se passe et je crois voir dans son regard quelque chose de... bizarre. J'aurai peut-être mieux fait de ne rien dire. Il retourna auprès de ses potes puis annonça qu'il devait aller voir sa belle. Bien que je ne l'apprécie pas, pour une fois je ne fis pas la grimace. Ah, oui j'vous l'ai pas dit, malgré mes multiples défauts, j'ai un don : je sais lire sur les lèvres, comme je comprends le langage des signes. Allez savoir comment cela ce fait... Bref. Au moment où Ryan jette un coup d'oeil dans ma direction je fais tomber mon stylo et me levant c'est mon iPod qui se retrouve sous les gradins. Je ne réagis même pas, c'est si fréquent avec moi... Je descends d'un cran et essaye en vain d'attraper tout ce qui est tomber. Je n'ai pas le bras assez long je le sais, mais ça ne m'arrête pas. Au pire, à un moment Nick va me voir dans la détresse et viendra me filer un coup de main, pas sans se foutre de moi... C'est évident.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
    RYAN ♠ love me two times.

→ crédit : Datura ; Tumblr
→ discussions : 648
→ anniversaire : 28/05/1994
→ âge : 24
→ arrivée en ville : 05/05/2010


MessageSujet: Re: No Girl You Don't Know (Pv Leah)   Mar 25 Mai 2010 - 13:43

    Mais regarder là, elle qui fait genre la petite fille sage qui bosse ses cours à l'écart de tout le monde pour être tranquille. Qui fait ça désormais? Tout ceux qui sont classés en tant que Nerdy Minds soit intellos comme sa meilleure amie la si étrange Nola oui. Remarque, soi disant réputée artiste, elle avait besoin peut-être de s'isoler qui sait, pour que l'inspiration lui vienne... Mouais. Pas terriblement crédit quand on connaît bien la jeune femme. Ryan ne la connaissait pas très bien, du moins juste anatomiquement, mais apparemment le petit jeune homme brun aux lunettes oui. Une vague connaissance de la team avec qui Ryan n'avait pas vraiment encore parlé. Il venait alors d'apprendre il y a quelques instants que c'était le capitaine. Jude Ersley. Merde. Il lui avait même pas accordé un regard ou des paroles jusqu'à ce qu'il se traîne donc vers sa soeur Leah. Alors, quand le jeune homme revient à la table avec la bande, il lui parla et s'excusa de son comportement un peu salaud et boulet. Il lui tapa donc un peu la discussion, parla deux trois trucs de mecs, ses hobbies, son équipe en commun et puis il lui demanda innocemment qui était la jeune femme seule la-bas. Il lui répondit que c'était sa soeur, et même si Ryan venait de l'apprendre avant, il fit une mine étonnée, il ne se ressemblait pas vraiment mais apparemment la famille Ersley était une grande famille. Il tenta alors un plan d'attaque et lui demanda:

    Eh bien demande a ta chère soeur un peu trop seule à mon goût de nous joindre, j'adorerais connaître votre immense famille!

    Il souriait tout en parlant. Un peu pervers le Ryan. Jude lui expliquait qu'elle venait souvent ici pour faire ses cours et mater quelques mecs. Cependant, elle l'avait apparemment déjà envoyé dans les roses tout à l'heure. Jude lui raconta un peu le topo sur sa soeur, remarquant apparemment que Ryan était apparemment intéressé par sa soeur. Ryan croyait avoir dit le mot de trop, étant donné que en général les grand frères n'aiment pas qu'on drague leur petite soeur, mais apparemment, ici ça ne le dérangeait pas de leur arranger un coup. Il paraissait même content. Peut-être qu'il en avait marre que sa soeur couche à droite et à gauche. Allez savoir comment, il savait la réputation qu'elle avait eu ces derniers temps. Bien sûr, Ryan ne dit pas un mot sur leur aventure, car sinon il allait vraiment prendre un pain dans la gueule. Les mecs rirent aux vieilles blagues de Jude et s'enfilèrent une deuxième bière, Ryan se contenta de finir la sienne avec un petit sourire, jetant un coup d'oeil discret à Leah qui venait de faire tomber son stylo et son Ipod. Son frère retourna la voir et alla une deuxième fois dans les roses. Quelle tigresse cette Leah! Comme il les aiment le Ryan. Ryan prit une deuxième bière et voulut aller tenter sa chance... Mais non. Après tout c'est lui qui avait son sac, elle qui l'avait oublié chez lui. Pourquoi il ferait sa victime à venir la voir. Il se contenta alors de continuer à boire et rire avec ses amis, observant discrètement de temps à autre Leah pour voir sa réaction et si elle allait tenter sa chance.

    Vingt bonnes minutes passèrent et toujours rien. Toujours la tête dans ses cahiers et son stylo accompagné de son Ipod parterre. Après 3 bonnes bières, Ryan se sentait finalement d'attaque. Il aimait ça, le challenge. Il se leva et dit à ses camarades qu'il allait tenter de se frotter à la tigresse, chose que Jude n'avait pas trop paru apprécié malgré son grand sourire hypocrite. Il posa sa bière et commença à aller en direction des gradins, la tête droite et les mains dans les poches. Leah n'avait toujours pas remarqué sa venue. Alors, il ramassa gentiment son Stylo et son Ipod et sauta pardessus la petite barre pour aller la rejoindre. Il lui tendit ses stylos, et la jeune femme leva alors la tête. L'expression "Belle de loin, loin d'être belle" ne valait pas vraiment pour elle. Elle était superbe et pas trop maquillé en plus. Il fit son petit sourire accrocheur et attendit qu'elle lui tende la main pour lui donner ses stylos. Elle peina à tendre sa main pour prendre ses affaires, ne daignant pas un regard au jeune homme. Agacé de cette réaction du genre "Va te faire mais merci quand même" il écarta sa main pour ne pas qu'elle prenne ses affaires jusqu'à qu'elle daigne à lever la tête et le regarder dans les yeux comme une vraie femme qui n'a pas peur. Cette situation du chat et de la souris l'amusait presque. Sa main était là dans le vide à chercher ses affaires dans le silence tandis que Ryan évitait à chaque fois sa main avec un petit sourire joueur. Il lui dit avec un air amusé:

    Chaud, chaud, ah non t'es redevenu froid glacial, ah ça se réchauffe, non pas encore, presque, lève la tête pour voir si t'en es capable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité


Invité


MessageSujet: Re: No Girl You Don't Know (Pv Leah)   Dim 6 Juin 2010 - 7:08

Désolé, c'est pourri.

Alors que je me débat comme une petite fille pour attraper mes affaires coincées sous les gradins, je sens une présence. Je pense de suite à Nick mais n'entendant aucune remarque débile sur ma maladresse, j'en déduis que ce n'est pas lui. Si ça avait été Aaron, il aurait sans doute eu la même réaction que mon cher cousin. Donc pareil, ce n'est pas lui. Jude étant parti, je ne vois plus qu'une personne susceptible d'être là... Walker. J'aurai pu lever la tête pour être sûre mais je ne voulais pas, je ne pouvais pas. C'est comme ça. Ma main arrête de fouiller dans le vide et je reste immobile un temps. J'attends une phrase, un mot du garçon. Mais rien, enfin pas tout de suite. Il attrape mon style et mon iPod que je tentais désespérément d'attraper depuis quelques minutes, puis passe de mon côté. Je ne veux pas lever les yeux vers lui, pour la simple et bonne raison que j'ai peur des souvenirs qui pourraient remonter à la surface. Où encore de ressentir la souffrance qui m'avait fait sombrer quelques mois auparavant. Je fixe soudain mes affaires qu'il me tend en faisant bien attention de ne pas croiser son regard. Non, je ne veux pas. Je peine à tendre la main, j'hésite mais je fini tout de même pas tendre le bras. Et là ! Devinez ce que l'abruti de première trouva à faire ? A jouer avec moi comme si j'étais un pauvre chien. Il éloigne sa main, la rapproche mais tout pour que je ne récupère pas mon iPod. Au fond, le stylo j'en ai rien à foutre. « Chaud, chaud.. Ah non, t'es redevenue froid glacial, ah ça se réchauffe, non pas encore, presque, lève la tête pour voir si t'en es capable. » ; je commence à m'énerver et je n'ai qu'une envie : lui taper dessus à coup de classeur. Aaaaah ! S'il avait pas mon iPod celui-là, j'lui referai bien le portrait. Je lève le regard vers lui, je le fixe dans les yeux. « Va te faire foutre Ryan. » ; je n'ai aucune envie de me battre et s'il veut un iPod en plus qu'il le garde. Et peut-être que quand monsieur sera décidé, il m'apportera les affaires que j'ai oublié chez lui. Je ramasse les affaires qu'il me reste, il semble étonné de ma réaction mais je m'en tape complètement. Une fois que tout est dans mon sac, je l'attrape et le pose sur mon épaule avant de m'éloigner. Je fini tout de même par me retourner et lui lancer un truc pas très gentil. « Ah oui, au fait, t'es pas un très bon coup ! » ; il m'avait cherché et je lui rends bien la pareil. Je sens tout de même que je risque d'en bavé. Que j'aurai peut-être mieux fait de me taire. Remarquez, il était pas si nul que ça. Mais bon...

Je me souviens que trop bien de cette nuit passée avec lui. C'est sans doute pour ça que j'ai pris la fuite. Oui, c'est pour ça. J'avais réduit ma consommation ce soir là, on s'était rencontré dans un bar et on avait échangé quelques mots. Je ne me souviens plus de ce qui s'est passé sur le chemin du bar à la chambre, mais je sais qu'il m'a eu. On a couché ensemble et le lendemain matin, j'ai paniqué, je me suis tirée le plus vite possible. J'en avais oublié mon sac. Mais comment je me sentais mal. J'ai pleuré. Oui, beaucoup. J'avais mal au coeur, au ventre. J'ai vomis de dégout de moi-même. Je ne pouvais plus me regarder dans un miroir. Je voulais crever, mettre fin à cette misérable vie. Je ne sais pas vraiment pourquoi le fait avoir couché avec Ryan ait provoqué ce dé-clique en moi, mais j'avais honte de moi. J'étais tombée dans cette merde à cause de Charlie. Putain Charlie !!! Ce mec m'avait brisé le coeur, j'avais souffert et je n'avais pas trouvé mieux que de me comporter en pute des beaux quartiers. Je ne saurai même pas dire le nombre de gars avec qui j'ai fini. Comme quoi, je suis plus fragile que j'en ai l'air. Depuis que j'ai compris mes erreurs, le soir je reste chez moi, enfermée dans ma chambre. Ou alors j'évite les bars. Je ne bois plus ou presque. La seule personne avec qui je couche occasionnellement, c'est Alex. Mais passons, c'est une autre histoire.

Ryan n'est pas du genre à se laisser faire et je sais très bien qu'il ne va pas me laisser partir comme ça. Je sais qu'il va réagir à ma provocation. « Hey ! » ; je me stoppe et me retourne lentement. Je ne sais pas ce qu'il va me dire mais je sens que je vais en prendre plein la gueule... ou pas. Mais de toute façon je l'aurai bien cherché. Enfin, je crois...
Revenir en haut Aller en bas


avatar
    RYAN ♠ love me two times.

→ crédit : Datura ; Tumblr
→ discussions : 648
→ anniversaire : 28/05/1994
→ âge : 24
→ arrivée en ville : 05/05/2010


MessageSujet: Re: No Girl You Don't Know (Pv Leah)   Lun 21 Juin 2010 - 6:55

    Pourquoi fallait-il que le jeune Ryan David Walker fut attiré par des femmes impossibles, chiantes, à fort caractères et souvent pas très sympathiques? Un beau garçon comme lui, il avait toutes les filles à ses pieds mais choisissait toujours celles qui ne l'étaient pas. Depuis tout petit, avec son père qui frappait sa maman, il avait toujours refusé d'être autoritaire avec une femme, qui est quelques part la plus belle créature du monde avec l'homme. Il n'était pas pour autant quelqu'un de soumis. Il aimait qu'il y ait un "jeu" entre lui et quelqu'un du sexe opposé. Que ce soit d'amour, inimitié, amitié, sexe... Bref, il aime les gens qui décapent, anticonformistes, qui ne font rien comme les autres et qui s'écartent des autres. Peu importe qu'ils soient appréciés ou non. C'est pour ça qu'il avait apprécié Leah, pour son fort caractère, à la fois fougueux et tellement vulnérable qui lui avait ouvert ses bras cette fameuse nuit. Et c'est aussi pour cela qu'il avait apprécié sa ou une de ses meilleures amies Nora, bien que depuis qu'il eut découvert son "statut" au lycée, il fut un peu freiné. Mais bon, cela était une autre histoire. Dans le même genre, comment passer outre Sawyer, la seule et l'unique et une des rares qui remplissait son coeur, et s'il avait à choisir, qu'il choisirait sans hésiter. Seulement, elle ne l'aimait pas, au contraire elle le détestait comme lui feignait de la détester aussi. Comme on pouvait s'y attendre, Leah l'avait envoyé dans les roses et partir sans pour autant lui lancer un regard. Même résigné, elle ne s'avouait pas vaincu ce qui amusait Ryan. Tout ce qu'il put répliquer, sorti comme un boulet de canon sans aucune réflexion sur l'impact que cela pouvait avoir:

    Ah ouias? Pourtant c'est toi qui devrais savoir comment ça marche d'aller se faire foutre non? Après tout, c'est pas toi qui a eu ta petite série X pendant un moment? Je parie que tu en sais beaucoup plus que..."

    Ryan se pinça les lèvres, il en avait trop dit. Il avait été trop loin. Il était tellement habitué a jouer au tac-au-tac, avait tellement de répartie que parfois il ne mesurait pas l'impact de ses paroles. Il savait par les ragots du coin que cette période qu'elle a eu était assez sombre. Il avait sûrement eu tort d'en reparler ainsi, aussi vulgairement et devant une rimbanbelle de garçons qui les regardaient. Pourvu qu'ils n'aient pas entendus. Enfin surtout Jude, car sinon il irait sûrement lui casser la gueule. Ryan sentait qu'il allait s'en prendre plein la gueule. Une claque ne serait même pas étonnant. Soudain, la jeune femme lui lança qu'il n'était pas un très bon coup. Apparemment, elle aussi savait ses points faibles, ou du moins les points faibles des garçons en général. Cette phrase crié très fort peut-être afin que les footballeurs entendent aussi, histoire que Ryan se fasse encore plus humilié, avait profondément touché la fierté du jeune homme. Il eut cependant un petit rire nerveux et sarcastique. Il fallait qu'il réplique, mais quoi, il n'avait pas envie d'aller trop loin comme il l'avait fait quelques instants avant, il fallait qu'il reste poli et calme, c'est ce qui faisait parfois le plus mal. Rester de mabre, avec cynisme et sang-froid, cela donnait un air plus cruelle aux paroles. Tout ce qui lui vint en tête, c'était bien sûr ses affaires qu'elles avaient laissés chez lui, il décida alors d'utiliser ses preuves flagrantes. Il ne voulait pas lui courir après, gros cliché devant ses potes en plus, alors il se contenta juste de la héler:

    " HEY! " La jeune femme se retourna enfin. Eh bah voilà, quand même. Avec un simple hey, Ryan avait réussi a ce que la jeune femme le regarde. Peut-être parce qu'elle sentait qu'elle allait elle aussi s'en prendre plein la gueule pour ce qu'elle venait de dire. Elle était toujours aussi charmante et séduisante, bien qu'elle soit énervé. Ryan a toujours aimé les femmes quand elles s'énervent, ils trouvent qu'elles ont un côté sexy. Bref, il lui répondit donc avec un sourire satisfait: " Dans ce cas-là, pourquoi donc as-tu laissé un très beau sac accompagné d'un magnifique Ipod chez moi? Tu voulais me revoir n'est-ce pas? J'ai du tellement te satisfaire cette nuit-là que depuis, tu ne peux pas te passer de moi. La preuve même, tu me laisses une fois de plus tes affaires que j'ai en main. Tu veux me revoir avoue-le. "


    HS: Pas grave, regarde moi non plus c'est pas ouf x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité


Invité


MessageSujet: Re: No Girl You Don't Know (Pv Leah)   Dim 4 Juil 2010 - 7:43

Ryan me faisait chier et je n'avais aucune envie de passer le reste de ma matinée à me battre avec lui. Sérieusement, j'avais autre chose à faire. Le pire, c'est qu'en sa présence je devenais grossière. Je ne suis pourtant pas ce genre de nanas qui crient « fuck » dès qu'elles en ont l'occasion. Je suis plutôt posée comme fille non ? Mais revenons en à l'histoire. Je lui jette un « vas te faire foutre ». C'est banal et en plus, il doit bien l'entendre assez souvent, emmerdeur comme il est... « Ah ouais ? Pourtant c'est toi qui devrais savoir comment ça marche d'aller se faire foutre non ? Après tout, c'est pas toi qui a eu ta petite série X pendant un moment ? Je parie que tu en sais beaucoup plus que... » ; l'envie que j'avais de le baffer était intense mais je n'en fit rien. Ça ne servait à rien, ce qu'il avait dit était dit et faut l'avouer, il ne faisait dire que la vérité. J'avais bien eu une mauvaise période comme il la décrivait. Je couchais à droite, à gauche. La plus part du temps, je me souvenais pas de la soirée, ni du mec qui bien souvent avait déserté avant mon réveil. Mais faut croire que ça me touchait pas à ce moment là. Mon Dieu, que j'étais conne ! « Ouuuh... touchée... » ; j'avais sortit ça sur un ton qui se voulait moqueur et qui, croyez moi, l'était. Pourtant, il m'avait blessé et je pense qu'il s'en était rendu compte vu qu'il n'avait pas fini de m'enfoncer au plus profond qu'il le pouvait dans la terre. En l'occurrence, ici, c'est plutôt dans les gradins, mais bon... « T'as raison, j'ai eu une sale période. J'ai honte de moi aujourd'hui d'avoir fini comme ça à cause d'un crétin dans ton genre, d'ailleurs, il a de la chance de s'être tiré de LA, parce qu'aujourd'hui, il en baverait sérieusement. Bref. Je sais très bien ce que les gens en pense, je ne dirai jamais que ça ne me fait rien. Mais ça serait sympa de ta part de pas trop la ramener sur le sujet... surtout que tu ne sais rien de moi, tu ne me connais pas. » ; j'étais un peu énervée mais ça ne se voyait pas trop, j'étais encore très loin des larmes mais s'il continuait sur cette pente, j'allais bientôt finir par fondre comme une gamine. Je suis plus sensible qu'il n'y paraît.

« Ah oui, au fait, t'es pas un très bon coup ! » ; je voulais juste qu'il me laisse tranquille mais pour ça, je n'avais peut-être pas choisit la manière la plus efficace. J'avais sortit ce qui me venait à l'esprit. Bon c'était un peu un mensonge parce qu'il était pas si nul que ça. J'avais connu mieux, j'avais connu largement pire. Mais j'avais dit ça, pour le blesser un peu. Je ne suis pas rancunière mais j'ai horreur d'être la seule à en prendre plein dans la gueule. Je trouve ça, pas juste... je crois. Bref. Après lui avoir balancer cette phrase pas très sympathique, je m'étais mise à marcher, pour partir. Je n'avais toujours pas mes affaires mais à quoi bon. Je préférais encore qu'il les garde plutôt que d'avoir à passer une seconde plus avec ce gars qui utilisait mon passé pour arriver à ses fins. Surtout qu'il n'en savait pas grand chose. « HEY ! », ce simple mot eu pour effet de me stopper. Je me retournais et attendais la suite, il avait surement quelque chose à répondre. Alors j'attendais. Peut-être que ça allait être amusant finalement. Je souris à cette idée puis tout en le regardant, je croisais mes bras sur ma poitrine. « Dans ce cas-là, pourquoi donc as-tu laissé un très beau sac accompagné d'un magnifique iPod chez moi ? Tu voulais me revoir n'est-ce pas ? J'ai du tellement te satisfaire cette nuit-là que depuis, tu ne peux pas te passer de moi. La preuve même, tu me laisses une fois de plus tes affaires que j'ai en main. Tu veux me revoir avoue-le. » ; je fut prise d'un soudain fou rire. Il était vraiment sincère, pas forcé du tout. Je n'avais pas du tout raisonné comme lui. Peut-être que mon inconscient voulait que je le revois mais par contre, dans ma tête c'était plus ou moins clair. Au bout d'une minute, je fini par arrêter de rire comme une folle dingue sortie tout droit de l'asile et je marchai vers Ryan. Je montai sur le banc pour être à sa hauteur parce que j'étais plutôt de petite taille avant de lui parler. « Tu as tout à fait raison mon cher Ryan. Je suis folle de toi, c'est bien pour ça que je te laisse toujours mes affaires dès que je te croise... Non, plus sérieusement, s'il te plait... Regardons plutôt les faits de la manière dont je les vois. J'ai couché avec toi pendant la pire période de ma vie, j'ai pris conscience que j'étais en train de foutre ma vie en l'air, alors j'ai pris la fuite. J'étais tellement pressée de partir, que j'ai même faillit en oublier ma tête. C'est sûr... t'étais tellement doué que j'ai arrêté les parties de jambes en l'air juste après toi. Et oui, tu as été le dernier... » ; ce qui m'énervait là, c'est qu'il pouvait le prendre de deux façon. Soit j'avais en effet pris la fuite trop vite parce que je voulais pas que quand il se réveille, je soit encore là et pour finir, j'étais partie comme ça dans l'espoir de ne plus jamais le revoir. Soit, j'étais amoureuse de lui, j'en avais pris conscience cette nuit là et j'avais arrêté les parties de jambes en l'air à cause de ça. Honnêtement, ce n'était aucun des deux. En tout cas, je ne me voyais pas du tout amoureuse de lui, ça c'est clair...
Revenir en haut Aller en bas


avatar
    RYAN ♠ love me two times.

→ crédit : Datura ; Tumblr
→ discussions : 648
→ anniversaire : 28/05/1994
→ âge : 24
→ arrivée en ville : 05/05/2010


MessageSujet: Re: No Girl You Don't Know (Pv Leah)   Lun 30 Aoû 2010 - 13:45

    Ryan a toujours eu des petites pensées cyniques et sadiques. Mais au lieu de devenir un sadique sexuel et serial-killer, il détruisait par les mots les gens qui pouvaient croiser pour son petit plaisir personnel à appuyer sur les points sensibles des gens. Il n'a pas toujours été comme ça, mais à force d'avoir pas mal de filles à ses pieds, il prenait un malin plaisir à les torturer un peu moralement pour tester leur caractère et leur robustesse. Les filles faciles, il en avait eu, pas mal pendant un temps avant de se lasser, si belles qu'elles soient. La preuve, la plupart des filles qui l'attiraient désormais avait un caractère bien trempé : que ce soit Sawyer, Leah, Shana ou même Britanny. De plus, sa relation avec Sawyer assez destructrice bien que le jeune homme a de forts sentiments amoureux pour la jeune femme l'avait quelques peu forgé à rester froid et méchant avec les filles. Il se méfiait toujours un peu des filles en général désormais, avec ses déboires amoureux comme Ally, Gabrielle et autres... De ce qu'elle était capable sous la colère et sous la pression. Et il faut dire, bien qu'il soit arrogant, cynique, cruel, il en avait peut-être un peu trop fait face à la jeune femme, qu'il sentait bien désarçonné et atteinte par sa remarque. Elle avait beau tenter de le cacher avec son petit air ironique et son sourire nerveux, Ryan pouvait lire sa tristesse comme dans un livre ouvert. Il était pourtant habitué à faire souffrir les filles, après tout les reproches qu'ils avaient reçus de la gente féminine. Mais avec Leah, c'était différent. Elle avait beau être têtu, casse-couille sur les bords et grande gueule, quelque chose mis à part son physique attirait Ryan. Il sentait en elle une fille bien, une fille qu'il aimerait bien connaître, mais qui ne lui laissait pas la peine, du moins que Ryan ne lui laissait pas la peine de lui montrer.Il feigna alors de faire une mine compatissante quand elle le traita indirectement de crétin, bien qu'il avait envie de lui montrer qu'il valait quand même mieux que ça. Il tenta, avec son côté toujours très cultivé et poète alors de se rattraper et de lui prouver qu'elle s'était peut-être tromper à son sujet:

    "Ils veulent une pute pour leurs couilles, une fille bien pour leur coeur , mais ils s'etonnent que les filles bien leurs cassent les couilles et que les putes leur brise le coeur. C'est une citation que j'ai entendu il y a bien longtemps. Tu m'as cherché, je t'ai rendu la monnaie de pièce, cela s'arrête là. J'ai bien compris ta douleur par rapport à cette période de ta vie, et bien que je sois cruel ou crétin de ce que tu veux, je ne reviendrais pas dessus. Je pense cependant que tu t'es trompé sur mon compte, car toi non plus tu ne me connais pas, et tu m'as l'air d'être une fille bien, mais que je n'arrive cependant pas à cerner, et ça m'énerve. C'est pour cela que je te teste un peu. "

    Il avait dit cela d'un ton calme et sérieux, a sa plus grande surprise. Il s'attendait pourtant à sortir son petit sourire narquois, mais il avait été plus sérieux et sincère qu'il ne l'aurait pensé. Il ne savait pas en effet quoi penser de Leah. Son départ si rapide et ses oublis d'affaires l'avaient naturellement amenés sur la piste de celle qui souhaitait le revoir. Cependant, la jeune femme paraissait bien désemparé par rapport à leur aventure et ne manifestait aucune envie de le revoir. Après, peut-être qu'elle cachait son jeu. Toujours lucide et réaliste, Ryan avait donc décidé de le savoir par lui-même, n'essayant pas de se faire trop d'illusions. Après qu'il ait sorti son petit discours de lover sur le fait qu'elle le désirait, il ne put cacher cette fois ci son petit sourire lorsqu'elle se rapprocha de lui et vint s'asseoir auprès de lui. Elle le complimentait tellement en une phrase après l'avoir démonté que Ryan se dit qu'elle devait bien se foutre de sa gueule quand même après le fou rire de dingue qu'elle avait eu. Cependant a force de trop jouer, on finit par s'enticher alors Ryan décida de continuer sur sa lancée, et dans le fond, elle devait bien penser quelques mots de ce qu'elle disait. Il préféra cependant ajouter une pointe d'humour cette fois dans sa réponse:

    " Ce que tu dis est très intéressant car je vais finir par te consacrer toute une armoire pour ranger toutes tes petites belles affaires pleine de symboles que tu me laisses. Je vais finir par être fétichiste a cause de toi. Tu es quand même quelques peu contradictoire, il y a peine vingt secondes, j'étais un mauvais coup, et désormais je suis le plus doué de tous. Honoré d'être donc le dernier de cette liste. Quel dommage, tu as beaucoup de potentiel petite Ersley, et moi je t'ai toujours trouvé magnifique et respectable, que tu foutes ta vie en l'air ou non. "

    Celle-ci se retourna cependant vivement au grand désespoir de Ryan, qui espérait d'elle au moins d'elle un sourire après son petit speech assez drôle en soi. Et elle se barra sans rien dire, ni un aurevoir, ni un doigt d'honneur, ni un air d'énervement. Rien. Très frustrant pour le jeune homme. Il n'allait pas encore la rattraper comme un boulet et faire son lourd, car cela ne lui ferait pas gagner des points. De toutefaçon, ils étaient dans la même université, leur chemins finiraient par se recroiser elle ne pourra l'éviter éternellement. Un jour elle devra et lui fera face. Ryan ne s'inquiétait pas vraiment pour cela, car de son expérience, et même si la jeune femme tenait encore beaucoup de mystères pour lui, elle finirait par revenir. il eut un donc un petit air satisfait, car il était néanmoins persuadé que ce qu'il avait pu dire l'avait certainement touché, pour une fois que le jeune homme avait fait preuve de sensibilité féminine, et retournait avec ses potes s'enivrer joyeusement à la bière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: No Girl You Don't Know (Pv Leah)   

Revenir en haut Aller en bas
 

No Girl You Don't Know (Pv Leah)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Good Life ™ :: inactif-