AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
VEUILLEZ LIRE CE SUJET ET DONNEZ VOTRE AVIS : CLIQUEZ

Partagez | 
 

 
« Caprice » Ryan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

avatar
Invité


MessageSujet: « Caprice » Ryan   Sam 29 Mai 2010 - 23:36

BRITTANY & RYAN



« On est pas censés être meilleurs amis? »


« Ryan, je veux te voir. »
« Menteuse. »
« Oh, bref. On va au ciné, ça te dis? »
« Ok, on va voir quoi? »
« Sex & The City 2! Évidemment!»
« Ok. Non. »
« T'as quoi à proposer? »
« Un café? »
« La caféine est mauvais pour un cerveau après la session d'examens d'une étudiante en médecine. »
« T'es difficile, Lagerfelt… »
« Je sais. »
« … »
« D'accord. Rejoins moi à 19h au Rainbow Bar & Grill. »

    Voilà que mes examens s'étaient littéralement tous bien passés, plus que les résultats et rien ne m'inquiétait pour être honnête. J'avais envie de voir Ryan puisque je m'étais isolée du reste du monde pendant les révisions, pour tout vous dire. Je n'avais pas bien travaillé depuis que j'avais revu Jasper et Enzo et j'avais bien l'impression qu'un retour à l'UCLA signifiait le retour proéminent du triangle amoureux. Il ne manquait plus que Nathaniel de Las Vegas et me voilà dans pire qu'un triangle amoureux. Oui, je sais que j'ai le don de me mettre dans des histoires incroyables et ce n'est pas la peine d'en rajouter. Il avait fait beau aujourd'hui et comme j'avais désormais le droit de remettre les pieds chez les Draycott, je l'avais fait. La piscine est hallucinante, là-bas. Je m'étais donc installée dans un transat au soleil avec mon maillot de bain. J'avais révisé toute la journée accompagnée du soleil. Cela ne devrait pas vous étonner... Dès qu'il faisait trop chaud, je quittais mes livres pour faire un petit plongeon mais je regagnais rapidement mon étude. Demain allait être le dernier et je n'étais pas bien inquiète avec le comment j'avais étudié aujourd'hui. Je me permettais donc de sortir ce soir mais pas de gueule de bois... Pas de beuverie la veille d'un examen. J'avais eu ma leçon. En fin de semestre l'année dernière, j'avais foncé et donc, j'ai légèrement abusé du speed. Autant vous dire que mon cycle de sommeil s'est traumatisé lui-même. Et en fait, c'est la seule raison qui me pousse à ne pas prendre de drogue, les épisodes au niveau du sommeil, si vous voyez ce que je veux dire. Après avoir téléphoné Ryan, je voulais sortir. Aaliyah était portée disparue, Jude était également porté disparu. Bref, la vie allait bien de mon côté. Je retournais à ma résidence afin de me changer. J'avais déjà en tête ce que je voulais porter, cette jolie petite robe blanche que je veux mettre depuis quelques jours alors qu'aucune occasion se présente. Avant même de l'enfiler, je branche mon fer à friser pour ensuite aller me vêtir. Pas longtemps après, je commence à friser mes cheveux. Dès que je termine mon oeuvre d'art, parce que oui mes cheveux sont aussi bien traité que des oeuvres d'art, je pense à mon maquillage. Il sera très léger puisque la chaleur est présente et parce que c'est l'été. Un peu de blanc sur les yeux, légère touche d'eyeliner et mascara et j'étais bientôt partie. J'avais fais une réservation peu après avoir téléphoné Ryan donc aucun problème à ce niveau là. Sac à main Chanel entre les mains, je me dirigeais vers ma voiture avec mon Blackberry coincé quelque part entre mes clés de voiture et mon sac Chanel.

    Silencieuse, je me rendais au Rainbow Bar & Grill. J'avais légèrement faim pour tout vous dire... Alors que j'entrais dans le bar, une serveuse m'abordait légèrement arrogante, ça commence bien... Je lui dis que j'ai fais une réservation à mon nom; Brittany Lagerfelt. Je m'installe à la table, ordonnant à la serveuse sensiblement débordée d'un air supérieur, évidemment:

    « Champagne. »

    Pas de s'il-vous-plaît ou quoi que ce soit d'autre. Je lui adressais un sourire mesquin avant de m'asseoir. Moi, les serveuses enragées, ça m'énerve un peu. Évidemment, mon addition allait s'élevée à une fortune mais ça m'était bien égal. Papa m'avait donné sa carte de crédit m'ordonnant de l'utiliser lorsque bon me semblerait. Il paraitrait même que si je ne l'utilisais pas, il trouverait le moyen de venir me voir à L.A. pour faire une virée shopping. Pour le moment, elle ne m'avait pas été utile, pas étonnant: je n'étais pas sortie récemment. De plus, je crois qu'il se sent légèrement coupable pour l'épisode de la prison. Mais qu'est-ce qu'on peut y faire? Pas grand chose, j'en ai bien peur. Il m'avait demandé de remettre une carte identique à mon frère, l'ennui est que Matthew est toujours à New York. Il me semblait qu'il avait un stage là-bas et quelque chose me dit qu'il voulait revoir Kristen. En fait, je l'ai dis à mon père et il m'a dit alors d'attendre qu'il revienne ou alors de me payer un voyage avec la carte de crédit et d'aller le rejoindre. Brittany Ashleigh Lagerfelt à New York en compagnie de sa porsche délurée? C'est peut-être mieux d'oublier ça... Des plans de faire sauter la limite de crédit, justement! J'allais probablement proposer à Ryan de payer son souper également, comme ça mon très cher paternel n'aurait pas à me gronder comme quoi j'ai été égoïste. Alors que la serveuse avec un air plus frustré que le précédent me sert du champagne, j'attends Ryan. Elle dépose la bouteille et repart. Eh bien... Il arrive finalement. Alors qu'on le guide jusqu'à moi, je le salue gentiment avec un sourire.

    « On va probablement trouver un terrain d'entente un jour... »

    Lui dis-je en souriant. La même serveuse revient mais cette fois avec un air plus joyeux. Mes yeux s'arrondissent, mes sourcils se froncent et je dois me mordre la lèvre pour ne pas que ma mâchoire pende... Cette vieille chipie ne paye rien pour attendre. Si je ne me retenais pas, je forcerais un peu Ryan à jouer le jeu du petit copain amoureux mais Non Brittany. Reste calme... PFFF rester calme avec une chipie pareille dans le coin?

    « Champagne, Monsieur? » lui demandait-elle avec un sourire qui se voudrait probablement charmeur.

    Je regarde Ryan en espérant qu'il ne réponde pas à ses avances sous peine de... de quoi? De dispute, à nouveau, évidemment. La serveuse n'attendait pas véritablement sa réponse qu'elle remplissait une coupe. Elle nous tend les menus pour finalement que je la dévisage et qu'elle parte en ajoutant qu'elle reviendrait bientôt...Cette serveuse allait avoir un bien piètre pourboire si elle revenait avec une attitude charmante auprès de Ryan et désagréable en ma compagnie. Garce. Je pris une grande respiration, je mettais mon air ironique de côté pour ensuite soupirer et sourire et demander à Ryan...

    « Toi, ça va? »

Revenir en haut Aller en bas


Ryan Walker
    RYAN ♠ love me two times.

→ crédit : Datura ; Tumblr
→ discussions : 648
→ anniversaire : 28/05/1994
→ âge : 24
→ arrivée en ville : 05/05/2010


MessageSujet: Re: « Caprice » Ryan   Lun 14 Juin 2010 - 16:38

    « Ryan, je veux te voir. »
    « Menteuse. »
    « Oh, bref. On va au ciné, ça te dis? »
    « Ok, on va voir quoi? »
    « Sex & The City 2! Évidemment!»
    « Ok. Non. »
    « T'as quoi à proposer? »
    « Un café? »
    « La caféine est mauvais pour un cerveau après la session d'examens d'une étudiante en médecine. »
    « T'es difficile, Lagerfelt… »
    « Je sais. »
    « … »
    « D'accord. Rejoins moi à 19h au Rainbow Bar & Grill. »
    « Ou pas.»

    Leurs entretiens téléphoniques se résumait à ça. Du tac-au-tac. Des bouts de phrases assemblés l'une à l'autre, des injonctions, rien qui ne pourrait faire remarquer un seul signe d'affection entre eux. Enfin, Brittany était pour le coup, en général plus expressive que Ryan qui n'aimait pas montrer que c'était sa meilleure amie. Il n'aimait pas se savoir "accroché" à une fille, tenir à quelqu'un .. Il n'a jamais eu de petite soeur ou quoi, donc il n'avait jamais appris avant, appris à être très proche du sexe opposé, sans aucun désir sexuel, ni amour, juste de profonds liens d'amitiés. Bref, leur histoire avait commencé au début de l'année, très proches dès le début, mais ces derniers temps, leur relation s'essoufflait un peu. Ryan commençait à se rendre compte combien il tenait à la jeune femme et cela lui faisait quelques part peur, peur de trop s'attacher, peur de l'aimer puisqu'il ne le devrait, peur de gâcher leur relation. Bien sûr, pour l'instant, le jeune homme n'éprouvait aucun sentiment amoureux pour elle. C'est pour cela qu'il préférait parfois tenir tête à la jeune femme, ayant tout deux des caractères forts, ils s'engueulent assez souvent pour rien. Cependant, même si aucun des deux ne fait aucune excuse franche, dans le fond, ni l'un ni l'autre n'aurait le courage de couper un jour les ponts un jour. Elle voulait aller voir ce truc de nana aux critiques complètement nulles de "Sex & The City 2" ou les actrices ne sont même pas un fantasme pour Ryan. Et puis quoi encore? Elle voulait pas aller voir "Toys Story 3" avec lui aussi? Bref, et alors que pour une fois Ryan avait l'effort énormissime de lui proposer un café, elle commença à lui sortir son blabla de médecin qu'elle paraissait si fier d'étaler. Bref, il avait réussi à trouver plus ou moins un terrain d'entente, qui bien sûr allait dans a direction de Ryan car Brittany avait cédé. Pourtant, ce rendez-vous ne l'arrangeait pas vraiment. Ils sortaient de sa semaine d'examens et avait déjà un truc de prévu avec les potes pour fêter la fin des exam' , une sortie dans un pub histoire de se mettre une mine ou quelque chose du genre. Un dilemme s'imposait donc à lui. Brittanny ou les potes? Fille ou garçon? Meilleure amie ou la bande? Ryan venait de rentrer dans sa résidence et se posa sur son lit histoire de se reposer quelques instants. Il se gratta la tête et poussa un soupir. Quelle cruauté peut s'imposer à nous lorsqu'on à trop d'amis! Il s'alluma une clope et repensa soudain aux paroles de sa Lagerfelt et riait, il aurait bien aimé juste qu'elle soit là, à le regarder et lui faire la morale sur la cigarette, avec toute sa science infuse sur la question, science qu'elle avait sûrement pioché dans les petits articles pour attendre dans les salles d'attentes chez le médecin. Le temps s'écoulait lentement mais sûrement tandis que Ryan fumait tranquillement dans son lit. Son coloc' n'était pas là. Ryan n'avait aucune idée d'ou il pouvait bien être et il s'en tapait. Il n'est pas vraiment proche de lui, alors tant qu'il lui fout la paix, who cares? Bref, il avait fini sa clope, le soleil commençait à se coucher, et il n'avait pas pris de décision. Décidément, sa vie était vraiment une tragédie en ce moment. entre son cruel amour pour Sawyer, toutes ces relations toutes aussi ambiguës les unes que les autres qui apparaissent aux quatre coins du lycées avec des filles, et ce dur choix entre filles et garçons, il y a avait vraiment match. Tout dépendait de Ryan, les conséquences seraient là dans les deux cas : soit ces amis se foutaient se de sa gueule de les avoir lâchés pour une fille, soit il vexait sa meilleure amie de lui avoir foutu un plan et elle lui ferait la morale pendant des semaines. La question était la suivante: Pour quelle situation aurait-il le plus de regrets? Le jeune homme se leva et prit sa décision: il allait faire l'effort de faire plaisir à sa meilleure amie pour une fois. Surtout qu'elle était un petit raplapla en ce moment.

    Cependant, le temps qu'il se prépare, car même si c'était sa meilleure amie et qu'elle l'aimait quoiqu'il arrive, elle restait une femme et il se devait d'être présentable. Il se doucha, se rasa, se parfuma de son Calvin Klein "One" et opta pour un jean Diesel Used taille basse, accompagné d'un haut francklin Marshall et sa petite veste en cuir. A la fois cool et branché. Il était venu en transport en commun et par conséquent, il arriva un petit peu en retard. Bien sûr, la jeune femme était encore dans l'excès avec son sac Chanel qui brillait de partout, installé en terrasse avec une grande bouteille de champagne. Ryan baissa les yeux, elle avait le don de se faire remarquer, qu'importe ou allait la jeune demoiselle. Ryan esquissait un petit sourire tandis qu'il fit une bise furtive à la jeune femme, qui lui disait qu'il finirait par trouver un terrain d'entente. Ryan haussa les sourcils et s'installant, dit pour l'agacer comme d'habitude avec son petit sourire narquois:

    L'espoir fait vivre.

    Il n'avait pas envie de lui répondre que oui. Cette rencontre en était la preuve même. Mais c'était contre la nature de Ryan, le facile, le "oui". C'était même contre leur relation. Il aimait bien l'emmerder, la vexer un peu, du moins en apparence, car il savait que dans le fond il en fallait bien plus que ça. Et puis, c'était tellement joussif de voir des petites étincelles de colère s'allumer dans ses yeux. On aurait dit qu'elle avait presque envie de lui lancer sa coupe à la figure. De plus, il faut avouer que la jeune serveuse était plutôt à son goût, alors que Britanny paraissait le détester et la regarder de haut. Avant même que Ryan eut le temps de répondre pour savoir si oui ou non il voulait du champagne, elle lui servit. Elle prenait les initiatives, c'était une brave demoiselle. Ryan lui fit son plus beau sourire de charmeur et lui répondit après coup, sous les yeux en feu de sa meilleure amie:

    Merci charmante demoiselle.

    La jeune femme s'éloigna, ne se faisant pas prier pour rouler des hanches tandis que Ryan l'observait partir avec plaisir. Il se retourna ensuite vers Brittanny, qui avait une mine déconcerté, tentant tant bien que mal d'engager la conversation, pour ne pas l'incendier sur place. Mais qu'elle fasse donc. Qu'elle fasse un scandale comme elle les aiment, si Ryan ne pouvait même être flatté et flatter qui bon lui semblait, ou le monde allait-il donc? Il eut un petit rire lorsqu'il vit donc la bouille fâché et qui paraissait bouder de sa meilleure amie. Il lui répondit calmement mais avec cynisme en tendant sa coupe de champagne, en attendant qu'elle trinque:

    Eh bien je vais bien comme tu peux le voir. Une belle fille me lance un regard aguicheur, et j'irais sûrement avoir son numéro, je suis en la charmante compagnie de ma meilleure amie qui la jalouse, et les examens sont finis. Santé?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar
Invité


MessageSujet: Re: « Caprice » Ryan   Sam 19 Juin 2010 - 20:53

Je n'avais pas entendu le « Ou pas » de Ryan et il valait mieux pour ses petites fesses que ce soit le cas. J'adorais Ryan, c'était évident. Depuis le tout début de l'année scolaire, on s'amusait bien ensemble même si je voyais une résistance à son égard, ça ne m'empêchais pas de le considérer comme mon meilleur ami. Je me disais que s'il y avait quelque chose, il m'en parlerait. Je savais aussi ce que Shana pensait de mon meilleur ami... Elle s'y était drôlement attaché et ça me faisait sourire et ça ne me déplaisait pas, en fait. Je les voyais bien tous les deux, ils avaient le même genre de personnalité et ça ne m'embêtais pas du tout. Pas comme si j'avais un oeil sur Ryan, en fait... J'avais d'autres chats à fouetter. Jasper et Enzo par exemple... Gavin aussi était un autre félin que j'avais à fouetter. Un félin roux... Et me voilà partie dans mon délire! Sans rire, j'avais besoin de sortir et de décompresser mes nerfs. J'attendais plus ou moins patiemment Ryan parce que tout le monde sait que moi et la patience... J'étais déjà partie lorsqu'elle est venue. Bref, passons.

Il arrivait et je pouvais le sentir. Dès qu'il s'assoyait à côté de moi je souriais. « Tu sens bon. » lui dis-je avec un sourire. C'était vrai, j'étais du genre à complimenter pour tout et pour rien puisque ça remontait le moral et bien souvent ça faisait plaisir. Je me souviens d'une amie que je complimentais continuellement sur ses cheveux, outre le fait qu'elle est devenue coiffeuse, la dernière fois que je l'ai vu elle m'a avoué que je l'avais aidé avec son estime de soi. Évidemment, Ryan n'avait pas besoin d'un coup de pouce mais simplement par gentillesse et par sincérité je lui disais. Je me souviens d'une fois ou nous sommes sortis et il a simplement complimenté mes fesses dans le mini short que je portais cette fois-là. Bon, c'est assez ambiguë comme compliment mais on s'en fout, venant de Ryan, j'avais la plus belle paire de fesses au monde! Sans rire, je savais qu'on était physiquement compatible et je ne m'en plaignais pas, toutefois, l'amitié était plus forte que l'attirance à mes yeux. Il me fait la bise puis il me déclare que l'espoir fait vivre. Il avait raison.

« Merci charmante demoiselle. » Je sais pas ce qui paraissait le plus sur mon visage, de la surprise ou de la haine. Bref... Je prenais une grande inspiration en regardant le menu. Rester calme, Brittany. C'était ça ta résolution 2010 et puis Fuck... Tu les tiens jamais ces résolutions... Je me mordais solidement la joue comme pour apaiser mon mécontentement. Je trinquais avec lui puis je prenais la coupe de champagne que je buvais d'un trait, oui, ça allait me calmer. Oui, je devais retourner en voiture mais j'allais me débrouiller. De toute façon, le temps que le champagne me calme, qu'on commande, qu'on reçoit nos repas, qu'on les mange, que j'emmerde Ryan, mon temps était bien calculé et je pouvais m'assurer que je ne rentrerais pas ivre. Je le regarde les yeux ronds. « Tu sais que t'es un emmerdeur de première? Cette fille m'a fait poireauté pendant dix bonnes minutes, elle n'a pas été polie et de plus, elle a des grosses fesses, aucune poitrine et elle louche! Tu sais, j'préférerais coucher avec toi plutôt que de te voir coucher avec elle. » lui dis-je d'un ton décidé avec une pointe d'insolence même si de toute façon, je ne contrôlerais jamais avec qui il sortirait. Je regardais le menu.. Ouais, un Veggie Burger, j'avais du champagne et je prendrais peut-être une salade comme entrée. J'aimais la salade et en fait, quand t'es végétarienne, tu manges ce que tu peux. Je repensais à mon anémie qui ferait son apparition dans quelques jours puisque j'allais être dans la joyeuse période du mois. Bref, je le regardais puis je retournais dans le menu sachant pertinemment que cette garce allait revenir bientôt. « Tu sais ce que tu vas prendre? » lui demandais-je sachant que moi j'avais choisi et je gardais le menu sur moi puisque ça empêcherait l'autre blondasse de revenir. Je savais que ce cher Ryan allait m'en vouloir mais je m'en moquais. Je reprenais la bouteille de champagne en main pour m'en resservir une coupe. « Et les amours? » lui demandais-je avec une pointe d'ironie dans la voix sachant que lorsqu'il y aurait une femme dans cette catégorie, j'allais mourir de surprise.

Revenir en haut Aller en bas


Ryan Walker
    RYAN ♠ love me two times.

→ crédit : Datura ; Tumblr
→ discussions : 648
→ anniversaire : 28/05/1994
→ âge : 24
→ arrivée en ville : 05/05/2010


MessageSujet: Re: « Caprice » Ryan   Sam 14 Aoû 2010 - 7:51

    Il était amusant de voir le comportement qu'avait Ryan à l'égard de Britanny. Il jouait un jeu sans vraiment le jouer. Il tenait dans le fond vraiment à elle. Mais il ne pouvait pas le montrer, il n'avait pas vraiment envie dans le fond. Ressembler à tout ces meilleurs amis gniangnian qui font pitié, tout le temps à se prendre dans les bras, s'appeler "Bestah" , "BFF" et faire des private jokes entre eux. Très peu pour Ryan tout cela. Il aimait en dépit de son côté un peu nanar parfois, son fort caractère franche et très expressive. La fusion du feu de la glace en quelques sorte. Il la connaissait depuis le début de l'année, depuis son retour à UCLA. Rapidement, ils sont devenus proches et complices, et il lui confia son histoire, ses déboires, sa vie familiale, son enfance, bref sa vie de haut et bas quoi. La jeune femme avait été séduite et apprécié qu'il se mette à nu pour elle. Ils sont devenus des meilleurs amis en somme. Et en dépit de toutes leurs disputes pour un oui et un non, aucun des deux n'auraient jamais le courage de couper les ponts avec l'autre. Bien étrange relation. Pourtant, la vie de Ryan paraissait si paisible à côté de celle de sa meilleure amie, qui courrait tout le temps à droite à gauche, avec tout ses problèmes qu'elle lui avait plus ou moins confiées, car Ryan savait que Britanny avait encore d'autre chose à lui confier. Cela faisait tellement longtemps qu'ils ne s'étaient pas vus, il l'avait aperçu à la soirée des Ersley, totalement ivre, en fausse couche avec le Scottish Lad. Et quelques jours avant, elle l'avait vu au bras de Jude, ou de Enzo, non de Jasper, enfin bref, Ryan pensait se compliquer la vie avec les filles, mais c'était du pipi de chat à côté de Mademoiselle Lagerfelt.

    Lorsqu'il s'approcha d'elle, il la complimenta sur son parfum. Le Calvin Klein fait et fera toujours son effet. Ryan en profita donc pour la sentir elle aussi : elle sentait également très bon, un parfum frais, reflétant quelques peu sa personnalité. Ryan mit alors ses sens en marche et tenta de deviner son parfum, pour l'impressionner en somme. Elle le portait depuis pas mal de temps, et il n'avait jamais pensé à lui demander son parfum. Il inspira un petit coup, ferma les yeux et sur le coup de l'instinct lui répondit avec un petit sourire coin, néanmoins dans le doute: "Toi aussi Mademoiselle. Fantasy Britney Spears?" Il est vrai que quelqu'un ne connaissant ni Britanny ni Ryan aurait pu peut-être les prendre pour un couple. Un vieux couple se taquinant et se disputant pour un rien. Le côté jaloux de Britanny face au côté faux-calme de Ryan. Néanmoins, Ryan savait lui faire plaisir et lui remonter le moral avec ses petits airs de gentleman, ses compliments exigus et autres petits tours de séduction que Ryan employait avec les autres filles. C'était parfois la même chose avec Britanny, qui jouait les amoureuses transies et la possessive, ce qui amusait beaucoup Ryan. Pourtant, il n'était pas dans la séduction avec Britanny. Il aimait la faire chier autant que lui faire plaisir. Il adorait sa présence, avec elle, il se sentait en sécurité et avait la pêche. Bien que parfois, elle lui cassait vraiment les pieds. Un petit faux-couple en somme.

    C'était un spectacle assez drôle et jouissif qu'avait Ryan devant lui. Sa chère meilleure amie tentant de contenir sa colère et sa jalousie tant bien que mal, vouant sa haine dans le pauvre petit menu de table qu'elle avait devant elle. Ce dernier tremblait quelques peu, habité d'une peur folle devant la fille hystérique qui allait peut-être le déchirer ou le piétiner. Un petit rire échappa de la bouche de Ryan. Cependant, il se coinça lorsque Britanny commença son petit discours, prête à exploser et faire un scandale. Intéressante comme tactique, elle tentait de la faire passer pour la méchante, commentant chacun de ses petits défauts qu'elle mettait en avant excessivement pour se mettre elle en valeur peut-être. On appelle cela de la satire ou de la moquerie il me semble. Une fois son discours terminé d'une traite, Ryan eut encore un petit rire amusé de son petit manège. Il reprit un air un peu sérieux avec toujours son fameux sourire au coin, la prit tendrement par la main et lui répondit calmement: "Analyse originale. Un emmerdeur de première amusant n'est-ce pas? Que veux-tu dire par louche? Je la trouve tout à fait normale moi. Mais il est vrai qu'après avoir bien regardé, elle n'est finalement pas assez bien pour moi. Elle n'est pas aussi bien que toi finalement. Mais au niveau du caractère, je pense qu'elle a tout bon. " Ryan relâcha sa main, celle-ci paraissait quelques peu apaisé et adressa enfin un sourire digne de ce nom à son meilleur ami. Mission accompli. Il prit le menu et regarda parmi les viandes. Il fallait nourrir la carcasse hein. Seulement, il était perdu dans les viandes marinées, saucés, tout ce langage ne lui appartenait pas. Il n'était pas habitué à déjeuner dans des restaurants aussi aisés. Lui, au départ c'était plus Snack, pizza, Mac-Do, Kebab, bref les trucs anti-prises de têtes ou c'est marqué : "Steak - Frites" ou "Salade Oeuf-Jambon-Tomate-Mozza" . Il regarda Britanny avec une mine déconcerté et lui demanda tel un petit garçon perdu : "Alors j'aimerais prendre une salade composé appétissante et copieuse, ou une viande saignante accompagné de salade ou frite, mais je comprends rien à tout ce langage de BCBG avec leurs sauces marinées aux ails confits à la patate, leurs champignons poelés d'Angleterre, leurs veaux de France labellisés et autres..." Et tandis qu'elle reprit la bouteille pour se resservir, il lui prit doucement la bouteille pour la servir et lui à son tour. C'était tellement pas galant pour un homme de voir une femme se servir comme ça du champagne, comme une pochtronne et qu'il reste là à la regarder. C'est alors qu'elle décida d'en venir aux montagnes russes : les amours. Ryan eut un petit rire ironique. Sur ce coup là, elle avait sûrement plus à en raconter que lui, et Ryan trépignait à l'idée de ses délecter de ses frasques, alors il posa la bouteille et en la regardant avec un petit regard curieux et impatient il lui répondit: "Je n'ai pas grand chose à dire, du moins, pas quelque chose qui ne soit à la hauteur de tes amours. J'exige de tout savoir depuis le début jusqu'à la fin, car ces derniers temps, je ne savais plus à quoi me faire, ce qu'il fallait comprendre, croire, bref, avec la soirée des Ersley, ton, ou ta .... bon tu sais ton/ta quoi et autres. Je te promets de tout raconter après, mais par pitié, explique moi tout, je suis complètement paumé en ce moment avec toi."


    HS : Désolé de ce temps de réponses inexcusable, mais avec les intrigues, les vacances, mes autres sujets, je me suis complètement perdu dans le RP. Sorry Sorry Sorry
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar
Invité


MessageSujet: Re: « Caprice » Ryan   Lun 16 Aoû 2010 - 14:46

Ce n'était pas un jeu entre Ryan et moi, on était meilleurs amis mais on se disputait tellement souvent que ça pouvait nous tuer à force. Néanmoins, ni lui ni moi n'avait le courage de couper cette relation parce qu'au fond, mine de rien on tenait l'un à l'autre. Il me faisait confiance et moi pareillement sinon il n'y avait pas grand chose à dire à ce propos. C'était simplement nos caractères qui se ressemblaient trop pour qu'on s'entende parfaitement. En attendant, Ryan me provoquait et ça me rendait dingue pour tout vous avouer. Pas de ma faute, je suis incontrôlablement jalouse et possessive et n'ayez pas le malheur de regarder une autre fille alors que je suis là ou je vais vous le faire remarquer. En attendant, Ryan et moi on se confiait lui était troublé par sa propre histoire que tant que je lui parlais de la mienne, il semblait encore plus confu et désolé d'avoir fait en sorte que je lui en parle mais à mes yeux, ce n'était pas tant un problème. Il avait souri lorsque je l'avais complimenté concernant son parfum et ça me faisait sourire également, comme quoi c'était contagieux. Il avait senti mon odeur et il l'avait même reconnu, je souriais de plus belle... « Oh tu me connais bien. » Lui avouais-je en riant doucement. Il était vrai que Fantasy n'était pas haute gamme comme Chanel ou encore Dior ou d'autres marques mais il m'allait bien et je l'aimais alors que demander de plus? Britney Spears avait véritablement fait du bon boulot pour ses parfums et les porter n'était qu'un atout de plus pour elle.

Gavin avait déjà mentionné ma proximité avec mes amis, notamment Ryan, Jude, Ethan et Matthew. Ajoutant également que je devrais être moins proches d'eux mais que voulez-vous y faire? J'ai le droit de dire à mes amis que je les aime et qu'ils sont sexy, non?! Je ne leur faisais pas l'amour ou encore d'autres trucs de fous du genre. Oui on parlait de mariage mais on déconnait et Ethan aussi déconnait en disant que nos enfants allaient être plus beaux que ceux de Gavin, je savais que ça le rendait mal à l'aise mais quand même... En attendant, Ryan riait de mes commentaires concernant l'odieuse serveuse. Pfff! Insolent et crétin et imbécile aussi! Il prenait ma main tendrement en ajoutant que l'analyse était originale mais qu'il la trouvait normale... Par rapport à quoi? Quel sens de normalité? Puis, il ajoutait qu'elle n'était pas assez bien pour lui, enfin un propos de sensé! Puis, j'étais mieux qu'elle, voilà qui me faisait retrouver le sourire assez rapidement. Niveau du caractère, tout bon? Décidément... Il poursuivait avec son regard perdu sur moi, une salade ou une viande? Je grimaçais au deuxième choix, végétarienne assumée. Je respectais les tueurs d'animaux, ça ne faisait aucun doute mais ça me répugnait. Je lui répondais finalement: « Alors, dis-lui directement ce que tu veux sans te casser la tête, Ryan. » lui dis-je en roulant les yeux alors que lui me volait la bouteille des mains alors que je fronçais les sourcils. Il remplissait ma coupe et ne tardait pas à faire de même dans la sienne. Il me regardait curieux et exigeait que je me dévoile sous ses yeux. La très passionnante vie amoureuse de Brittany Lagerfelt! Il me demandait des explications alors que je prenais une gorgée de champagne, ramenant une mèche de cheveux vers l'arrière.

« J'suis tombée enceinte involontairement. » commençais-je en réfléchissant à la suite de la tournure des choses. Oui, je l'avais vécu mais de là à le raconter, plus difficile. « J'étais chez Blake et je sais pas trop comment, ce qui s'est passé en fait, ça m'échappe totalement. Je l'ai perdu... J'ai retrouvé le foetus dans la toilette. » avouais-je finalement un dégoût au bout des lèvres. « C'est spécial, tu te dis que c'est le deuxième que tu perds et crois-moi, tu doutes de toi-même, c'est infernal. » Je secouais la tête puis j'avalais encore un peu de champagne, je n'allais pas rentrer totalement sobre. « Enfin, involontairement... Je croyais pas que prenant ma pilule, je tomberais enceinte. » dis-je en revenant sur les premiers propos. « Et... Je sais pas. C'est incroyable, je veux dire. » Je le regardais le regard absent, plongé dans mes souvenirs. « Et puis, il y a eut la demande en mariage... Et j'ai accepté. Donc, je vais bientôt me marier. À ce propos, tu vas venir, j'espère. » lui dis-je le grand sourire sur le visage même si ça allait sans doute le répugner. Enfin bref, je me coupais dans ce que je disais. « J'te dirais que c'est tout. Des commentaires? Suggestions? Insultes? » Je buvais de nouveau une gorgée de champagne avant de le questionner à mon tour. « Et puis, toi? Il se passe un truc avec Sawyer, hein? » lui demandais-je sans même faire quarante détours.



HJ: Pas grave je comprends, t'en fais pas (:
Revenir en haut Aller en bas


Ryan Walker
    RYAN ♠ love me two times.

→ crédit : Datura ; Tumblr
→ discussions : 648
→ anniversaire : 28/05/1994
→ âge : 24
→ arrivée en ville : 05/05/2010


MessageSujet: Re: « Caprice » Ryan   Mar 31 Aoû 2010 - 8:23

    Ryan finissait par connaître mieux que qui quonque sa chère Britanny. Pas qu'elle était prévisible, mais a force de la voir, observer son comportement et l'agacer, il commençait a en savoir un peu sur elle, ce qu'elle aimait, ce qui lui déplaisait, ce qu'il la faisait rire. Aussi, il ne fit pas trop surpris d'avoir raison sur le parfum qu'elle avait actuellement. Toujours raffinée, mais pas non plus en étant dans les clichés du luxe comme Prada, Chanel, Gucci.. Toujours classe sans vraiment l'être. Aussi, Ryan savait exactement comment lui redonner le sourire, qu'elle soit déprimée ou non. Et ça, même ce petit Gavin de mes deux n'y arrivait pas mieux que lui. Ah quel antipathie envers cet homme... roux! Quelque chose chez lui amenait Ryan a se méfier de lui. Peut-être par la rapidité de l'importance qu'il a eu dans le coeur de Britanny, ces demandes en fiancailles, ces bébés, ces mariages, ces déménagements et emménagements, tout cela allait un peu trop vite au goût de Ryan qui avait quelques peu perdu de vue sa meilleure amie ces derniers temps. Mais, il était très content de la revoir aujourd'hui et pouvoir remettre les choses au clair. Aussi, le fait qu'elle lui disait qu'elle le connaissait bien le rassura. Il était ravi d'apprendre qu'il n'avait pas perdu la main avec sa chère amie. Ainsi, il ne put s'empêcher de ressortir son côté un peu fier et vaniteux et se contenta de lui répondre avec un petit sourire ironique: " C'est bien connu que je te connais mieux que qui quonque, en dépit de nos nombreuses disputes. J'aurais presque eu être ton copain aha. " C'était presque si leurs disputes les apprenaient à se connaître. Il s'attendait par exemple que Britanny comprenne rien que par son petit sourire ironique qu'en disant cela, il se plaçait et lançait un petit pic a Gavin. Ce bon vieux hooligan de surveillant de Gavin. C'était plus fort que lui, il ne pouvait pas s'empêcher de lui lancer des petits tacles par ci par là. Il connaissait quand même Britanny avant lui, alors il pouvait bien se le permettre. Après, peut-être allait-elle aussi s'imaginer des choses par rapport au fait qu'il aurait pu être son copain. Ryan n'y avait jamais vraiment penser, ce que cela ferait de sortir avec sa meilleure amie. Cela devait être aussi bien qu'aussi chiant finalement. Et puis ils étaient sûrement trop proches désormais pour passer le cap. Cela serait... trop.. étrange. Il ne se voyait pas pour l'instant faire quelque chose de plus intime qu'il le faisait déjà avec Britanny.

    Bref, revenons au dîner. Ryan ne savait toujours pas donc quoi prendre, et il faut dire que l'aide de Britanny ne lui avait été d'une grande utilité. Il était amusé de voir que Britanny paraissait réfléchir sur chaque mot qu'il avaient prononcés a propos de sa chère serveuse. Un sourire commença a s'esquisser puis se perdit dans le menu. C'est là que Ryan comprit qu'une fille, aussi intelligente et gentille qu'elle soit, ne pourrait jamais s'empêcher d'être toujours un peu jalouse vis-a-vis des copines de son meilleur ami. Bon, en même temps il est vrai que Ryan était plutôt un coureur de jupons, ce qui ne facilitait pas la tâche pour Britanny de le voir toutes les semaines avec une fille différente. Enfin, la serveuse revint, et avec un sourire grand aux lèvres tourné vers Ryan, elle n'hésita pas à se pencher un peu vers Ryan, histoire de bien montrer son décolleté au jeune homme pour lui demander s'il avait choisi. Pff, tellement facile que cela commençait a exaspérer le jeune homme. Alors, avec un grand sourire et des yeux globuleux, il demanda d'un ton amusé: " Un Hamburger saignant dégoulinant de mayonnaise avec des frites ultra cuites mademoiselle. " Un véritable tue-l'amour pour le jeune homme assez élégant et raffiné qu'il était. Cette remarque fit mouche sur la serveuse qui se releva rapidement, tentant de contenir son dégoût et sa gêne, et se tourna la tête vers Britanny, sur le point d'exploser de rire. Une fois reparti, Ryan commença alors à rire en mettant les mains sur son visage, même lui ce qu'il avait dit le répugnait. Mais c'était tellement drôle. Il posa alors ses mains sur la table et avec une tête encore euphorique lui dit: " Mon dieu la tête qu'elle a tiré. Elle a du me prendre pour un sadique sexuel. Je l'ai traumatisé la pauvre aha. Chuutt tu rigoles trop fort, elle va porter plainte. " Britanny riait tellement qu'on aurait qu'elle allait avoir une crise cardiaque. Cela faisait bien longtemps qu'ils avaient eu un fou rire comme celui-là. Ryan lui tentait contenir sa petite crise de rire en ricanant nerveusement, collé contre la table. Puis, il tenta de reprendre son souffle et son calme. Peu à peu, son sang-froid lui revint et Britanny aussi. Puis, elle se mit à parler du sujet délicat de ses amours. En quelques minutes, elle passa d'une émotion à l'autre à la vitesse de la lumière, ce qui eut le don de surprendre Ryan. Ce dernier reprit alors son sérieux et l'écouta avec attention. Il avait bien envie de faire une petite remarque à chaque fin de phrase, mais il se tut et préféra la laisser finir afin d'avoir une vue d'ensemble. La jeune femme paraissait quelques peu déconcerté par tous ces événements, surtout par la perte de son "bébé" , et vu la quantité de champagne qu'elle buvait a chaque fin de phrase, Ryan se dit qu'il allait falloir réserver un taxi. D'autant que lui aussi allait boire. Afin de ne pas paraître totalement débile à côté d'elle. Et il parcequ'il avait envie de se mettre une mine avec sa meilleure amie. Une fois finie, il prit un petit temps de réflexion pour résumer en quelques phrases ce qu'il pensait de tout cela. Il se racla la gorge et d'un air calme lui répondit: " Alors je vais la faire courte. Premio, j'étais au courant de la perte de ton foetus qui me laissait sceptique. D'un côté, il est vrai que c'est un événement assez horrible. D'un autre, à l'âge que tu as, je trouve que c'est une bonne chose de ne pas avoir d'enfants. Profites encore un peu de ta jeunesse avant d'éléver un enfant, aussi mignon et magnifique qu'est de donner la vie, assures toi d'avoir fait tout ce que tu avais envie de faire, tes rêves, tes fantasmes, tes envies avant de te lancer dans la vie de maman par pitié. J'ai encore envie de passer de folles soirées avec toi. Deuxio, la demande en mariage. Bon Gavin, je pense que tu l'auras compris, c'est pas encore ça, mais je suis prêt à faire des efforts et tenter de garder mes petites remarque pour moi. Je serais présent au mariage. La plus belle preuve d'amour c'est bien le sacrifice non? Donc, si je te laisse vivre ton ménage et histoire d'amour avec Gavin, même si je ne l'aime pas trop, c'est pour toi. " Ryan paraissait assez satisfait de sa synthèse, mais il fut très surpris et un peu gêné lorsque la jeune femme lui parla de Sawyer. Comment pouvait-elle être au courant de cela? Ryan cachait-il donc son jeu si mal que ça? Impossible. C'était bien la première à lui dire cela depuis qu'ils connaissaient Sawyer. A moins que cette dernière lui avait parlé. Mais enfin, rien n'était encore très officiel pour le moment, alors cela paraissait étrange. Pourtant assez mystérieux, Ryan fut donc assez content que Britanny le connaisse aussi bien qu'il la connaît. Le jeune homme échappa donc son fameux sourire au coin et en relevant la tête vers elle, lui dit d'un ton assez satisfait:

    " Ravi d'apprendre que tu as tout deviné toute seule. Eh bien, il se passe que je lui avoué mes sentiments ce matin, et que j'ai rendez-vous avec elle ce soir. Aussi surprenant que cela puisse paraître, elle m'aime aussi depuis très longtemps. Je n'aurais jamais cru qu'un truc pareil pourrait m'arriver un jour."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: « Caprice » Ryan   

Revenir en haut Aller en bas
 

« Caprice » Ryan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Good Life ™ :: inactif-