AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
VEUILLEZ LIRE CE SUJET ET DONNEZ VOTRE AVIS : CLIQUEZ

Partagez | 
 

 
« Oh regarde ! Une crotte de blaireau ! »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité


Invité


MessageSujet: « Oh regarde ! Une crotte de blaireau ! »    Dim 15 Aoû 2010 - 16:08

    Tijuana ! Bon je n'ai pas de carte sous les yeux, et je n'ai aucune idée d'où se trouve cette ville exactement... le Mexique. Ouais c'est déjà ça !^^ L'université nous proposait donc de faire ce voyage. Il y avait deux destinations possibles; Ensenada et Tijuana. J'avais choisis Tijuana par soucis de préférence. je ne savais pas quoi choisir. Mais je savais qu'il y avait quand même pas mal de monde que j'aimais bien qui était dans ce groupe-la alors je me suis dis que j'allais m'inscrire pour Tijuana. Et finalement, je me retrouvai avec par exemple Cassie ( oui par exemple ! ), Desiree, Calleigh, Maxy, Sawie, Pierre était dans ma chambre, il y avait également Leah et encore pleins d'autres élèves que je connaissais de vus et de nom. C'est assez bien partie. Pendant le voyage -en autobus bien évidemment- les choses se passaient bien. Nous étions certes un peu serrés, mais Cassiopea à côté de moi, j'étais très heureux. Les blagues et les rires allaient bon train dans tout l'autobus. Nous étions tous très heureux de pouvoir faire un voyage tous ensemble. Nous espérions d'ailleurs rencontrer l'autre groupe peut-être bien histoire de s'amuser un peu plus, mais cela n'était pas certain. Tant pis..

    Mais un "problème" survint. IL est clair que pour moi ce n'était pas vraiment un problème... C'était juste un petit soucis qui allait peut-être être régler. mais il nous mettait quand même un peu dans la merde. L'autobus tomba en panne alors que nous étions à Ensenada. Mais pas dans la bonne partie de la ville malheureusement. Lorsque nous sommes sortie du bus suite à quelques crachats du moteur et du pot d'échappement, nous avons tout de suite remarqué que cette endroit n'était pas spécialement joyeux. A vrai dire, il y avait des détritus un peu partout par terre, les maisons étaient délabrées, les prostituées se trimballaient sur les trottoirs en nous lançant des regards aguicheurs qui n'étaient pas forcement très agréables... Rien de bien appétissant... Certains élèves montrèrent bien leur dégoût. Il était clair que nous étions bien loin de Los Angeles et de son entretien parfait et ses belles villas.. Les autres élèves n'étaient vraiment pas content... Mais moi, ça me faisait un peu rigoler quand même... tant pis, c'était les aléas d'un voyage. Les organisateurs que ça ne faisait vraiment pas rire, nous annoncèrent après deux longues heures dans un McDonalds sinistre, que nous allions être répartie dans plusieurs chambres d'un hôtel de la ville. Le meilleur selon eux... Mais que nous devions tous nous cotiser pour le payer. Nous entrâmes donc dans ce fameux hôtel. Il n'avait pas l'air si mal que ça. Enfin par rapport à LA, c'était pas encore ça, mais c'était pas mal du tout. Nous étions donc répartie dans les chambres par sexe. je due donc me séparer de Cassie pour retrouver Pierre, Bret et......une certaine Shana. Ouais ça c'était assez étrange. Une fille avec trois gars. Mais on allait la bichonner. Une fille très gentille d'ailleurs ! Bref !Dans la soirée, nous ne savions plus trop quoi faire... J'ai donc téléphoné à Desiree qui était dans une des chambres à l'étage du dessous.

      - Hello keupine ! T'es toute seule ?
      - Oui les filles sont parties visiter un peu la ville..
      - ça c'est cool ! Tu m'avais bien dis que tu avais emmené les ingrédients pour faire tes fameux Cakes à l'Herbe n'est-ce pas ?
      - C'est exact Andréa...
      - Parfait ! Commence à préparer, j'arrive dans genre 2 minutes !
      - D'accord ! -ahah-


    Je dis alors aux autres que je partais rendre visite à une amie, puis après avoir enfilé un gilet et mes chaussures, je me dirigeai vers la porte. je ne sais pas vraiment si les organisateurs étaient la pour surviller, mais j'avais envie de me faire un petit trip tout seul... ça m'arrivé souvent en ce moment. J'ouvrai donc la porte trèèèèèèèèèèèèèèès doucement et mis ma tête dans l'entrebâillement et jetai un coup d'oeil furtif dans le couloir. Personne en vue. Je sortis rapidement et refermai la porte sans bruit, en tirant la langue pour plus de concentration. Puis je me mis à longer les mur doucement. Regardant à chaque coin. je descendis aussi prudemment les escaliers. Je croisi alors des élèves qui montaient. Je leur fis un énorme "Chuuuuuuuuuuuuuuut" qui les fire exploser de rire. Ce qui me fis alors exploser de rire. Puis une voix stridente sortit d'un coin hurla « C'est pas bientôt finis ce vacarme ??!!! Nan mais c'est pas possible ça... J'avais bien dis au gérant que ces jeunes nous apporteraient que des soucis.... » Une vieille était sorti de sa chambre en pantoufle et en se tenant le dos d'une main, l'autre étant occupée à secouer une câne en l'air.La pauvre nous fit encore plus rire ! « Les gars je vous avais bien dit qu'il fallait pas faire de bruit !! » Et on s'est bidonné pendant un petit moment. La pauvre vieille est rerentré dans sa chambre en marmonant que nous étions rien que des petits saligauds qui ne respectent rien.

    Après m'être bien marré avec les autres, je leur souhaitai une bonne journée et les larmes aux yeux, je me dirigeai vers la chambre de Desiree. Une fois à sa porte, je toquai et rentrai directement. je vis Desiree dans la chambre? Je lui souris. « Désolée j'ai eu un petit contre temps... » Et j'explosai à nouveau de rire.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
    LUX # I Want A Lover I Don't Have To Love

→ crédit : Twix.
→ discussions : 654
→ anniversaire : 23/04/1991
→ âge : 26
→ études : Cinéma
→ arrivée en ville : 03/06/2010


○ the good life
♂♀ your people:
▬ to do list:
• social class: Pussycat queens

MessageSujet: Re: « Oh regarde ! Une crotte de blaireau ! »    Mar 17 Aoû 2010 - 13:49

Putain de merde ce que ça faisait chier que d'être assise sur un lit au travers duquel on sentait quelque peu les ressorts du sommier ! La jeune femme aurait tellement préférer poser son séant sur quelque chose de bien moelleux et confortable après s'être tapée de la route, assise sur un siège d'autobus pas vraiment des plus confortables. Ils devraient tous être rendus à Ensenada, et pas à Tijuana, pas dans un hôtel qui n'avait pas autant de classe que celui qui avait été réservé à Ensenada ! Mais bon, elle se disait qu'il ne fallait pas trop se plaindre non plus, parce que le quartier où ils étaient tombés n'était pas des plus luxueux, mais que l'hôtel payait un temps soit peu un peu plus de mine que ce que son emplacement laisserait à penser. Il n'en demeurait pas moins que ce n'était pas là qu'ils devaient tous être, et ça la faisait franchement chier. Elle avait mal aux jambes en plus, parce que la personne qui s'était assise devant elle avait eu la sale idée d'abaisser son siège en position couchette, réduisant son espace à elle pour placer ses jambes. Great, vraiment ... Elle n'avait pas vraiment observé le paysage, préférant pianoter à toute allure sur son tout nouveau portable, histoire d'envoyer des nouvelles à sa tante, qui était stressée pour un rien ces derniers temps. Au moins, elle, elle avait une excuse pour ne jamais voir Desiree, pas comme la mère de la demoiselle, ce qui faisait que la jeune femme aimait beaucoup sa tante, surtout aussi parce qu'elle avait vécu chez elle pendant plusieurs mois lors de son séjour à New York, mais ça, c'était une toute autre histoire. Elle avait à peine relever le nez lorsqu'on leur avait dit que le bus avait subi quelques avaries et que, donc, ils étaient tous contraints et forcés de se stopper ici et de se contenter de Tijuana en lieu et place d'Ensenada. Desiree était déjà venue ici, plus d'une fois, mais il y avait surtout eu cette fois marquante, pendant le spring break, juste après la crasse de Nick, et depuis, la ville ne pouvait que lui rappeler cette super semaine passée en compagnie de quelques uns de ses frères et de certains de leurs amis, alors qu'à cette époque là, elle voulait oublier Nick et ce qui venait de se passer, et qu'elle ignorait alors encore qu'elle avait un polichinelle dans le tiroir. Mais à chaque fois qu'elle était venue ici, même lorsqu'elle était passée en coup de vent, elle avait dormi dans des hôtels bien mieux que celui là, normal quand on savait qu'à chaque fois qu'elle allait quelque part, elle prenait ses quartiers dans l'un des hôtels appartenant à son père et à l'empire de ce dernier. Hors, ici, c'était pas un des hôtels de Papa Callahan, et ça se voyait autant que ça se sentait. Oui, peut être qu'au fond, ils tenaient tous à leur faire un remake de la nuit passée par cette princesse ayant un petit pois sous les matelas. Elle, en tout cas, elle ne pouvait s'empêcher de sentir les ressorts, géant ...

Pour combler le tout, il fallait qu'elle se retrouve entassée dans la même chambre que Chelsea, génial ... Il y avait aussi, avec elles, Cally' et Cassiopea, mais elles, ça allait. Heureusement pour elle, elles avaient décidé d'aller vaquer à des occupations hors d'ici, et elle put au moindre prendre une douche, la salle de bain ayant un bien meilleur mine que la chambre, tiens. Elle était encore dans son bain, sous la mousse, après avoir vidé dans l'eau le contenu entier de la bouteille posée sur le rebord, sans doute destinée en réalité aux 4 pensionnaires de la chambrée, et battait des pieds dans l'eau, légèrement, en soufflant aussi sur la mousse qui fondait à une vitesse terrible, lorsqu'elle sentit son portable vibrer tout contre le rebord de la baignoire. Elle s'en saisit, alors que son visage s'éclairait en notant bien le nom s'affichant sur l'écran. Andréa, géant ! Enfin une bonne nouvelle ! La conversation ne dura pas longtemps, parce que se raconter leur vie au téléphone, très peu pour eux deux ! Elle était toute contente de savoir qu'il tenait à déguster, là, maintenant tout de suite, un cake aux herbes, dont elle avait la recette, mais elle se dit aussi qu'elle avait intérêt à s'activer s'il débarquait bel et bien aussi vite qu'il ne lui avait annoncé. Elle avait préparé un cake avant de partir, même deux, parce qu'elle savait que ses talents de cuistots pour ce met si particulier étaient connus et reconnus et qu'on ne tarderait pas à se pointer devant sa porte pour passer à table, et cela ne manqua effectivement pas ! Elle avait aussi amené avec elle, dans ses bagages, les ingrédients susceptibles de manquer sur place. Elle savait qu'elle pourrait cuisiner dans les cuisines, en trouvant sans difficulté des arguments de choc pour que le personnel ferme les yeux sur la cuisson d'un tel cake, mais elle préférait attendre un peu avant de passer à l'offensive, histoire de tâter le terrain avant. Sortant d'un bond de l'eau, elle s'essuya avec la serviette, un poil rêche, mais s'en contenta parce qu'elle n'avait que peu de temps d'aller chercher celle en lin blanc, toute douce, qu'elle avait dans ses valises, avant qu'Andréa ne pointe le bout de son nez. Revenant à pas pressés dans la chambre, elle tira de l'un de ses sacs le premier truc venu : une chemise blanche deux fois trop grande pour elle ! Bah tant pis, ce serait ça, avec un mini short en Jeans en dessous, et ce serait suffisant, non mais ho ! Andréa ne venait tout de même pas pour l'emmener au gala de bienfaisance le plus huppé ! Elle finissait d'attacher les boutons de sa chemise, appartenant sans nul doute à l'un de ses frères aînés, lorsqu'elle entendit des petits coups frappés à sa porte, et qu'elle vit Andréa.

« ¡ Buenas tardes señor ! ¿ Comò estas ? Les Mexicains t'ont pas encore détruit les oreilles en hurlant ?! M'en fous de ton contre temps, on me fait pas attendre, point barre ... T'as de la chance que je t'aime bien. Bon, j'ai regardé, y a un mini mini micro ondes, on peut peut être réchauffer l'un des cakes que j'avais embarqué, en prévision. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité


Invité


MessageSujet: Re: « Oh regarde ! Une crotte de blaireau ! »    Lun 23 Aoû 2010 - 11:44

    Desi et moi, c'est une sacrée histoire. En fait, on se connaît depuis quelques temps. Et on a déjà passé pas mal de temps ensemble. Avec une tierce personne aussi en fait. C'est Ryan. Nous sommes le trio infernale ! Il nous arrive le plus souvent de sortir dans des boîte, des bars ou d'autres endroits encore plus extravagants. Nous, on aime s'amuser. De toutes les manières possibles. Alors dès qu'on se voit, c'est pour s'éclater. Prendre du bon temps. On fait beaucoup de conneries; ça c'est clair. Mais jamais rien d'irréparable. On parvient toujours à s'en sortir en se marrant. Essayez de nous séparer ! Vous verrez bien ce qu'il va vous tomber sur le coin du nez ! Nous sommes inséparables. Il nous arrive de nous dire certaines choses d'assez personnelles. Mais personnellement, je n'arrive pas à me confier pleinement à eux. ce n'est pas que je n'en ai pas envie. Mais je sais qu'ils ont tout les deux leurs soucis. je ne veux surtout ps les ennuyer de quelques façons que ce soit avec les miens. Et de toute façon, si on est ensemble, c'est pour s'amuser et oublier nos histoire.S Oublier ce qui nous rends triste. Alors lorsqu'on est ensemble, on ne pense pas à toutes ces choses.

    Enfin BREF ! Aujourd'hui, j'avais besoin de ce moment avec eux. Ryan n'était malheureusement pas avec nous, mais il y avait au moins Desiree ! Elle était coincée à Tijuana avec moi et nous avions bien la possibilité de nous amuser. Je n'avais pas choisis les boîte de nuit quoique ça aurait été bien intéressant étant donné que nous étions dans un quartier plutôt étrange de Tijuana... Tomber dans un bar gay par exemple m'aurait bien fait marrer ! Mais je savais que Desiree viendrait accompagnée de ses fameux cake à l'herbe que nous aimions tant ! Ces cake était très connus de nous. je ne sais d'ailleurs pas si d'autres personnes sont au courant, mais en tous cas Desiree, Ryan et moi les connaissions de très très près ! Dès fois, avant de sortir dans les bars, nous mangions quelqu'un de ces cakes pour nous rendre tout flagada et nous sortions ainsi. C'était assez fun en fait. On oubliait complètement qui on était et pourquoi nous étions là. Pendant ces moment, je ne savais pas que Cassiopea existais, Ryan ne connaissait pas Sawyer et Desiree ne soupçonnait pas l'existence d'un quelconque Nick. C'était le paradis. pas de problèmes à l'horizon. Rien qui ne vaille la peine que l'on s'inquiète. Juste que l'on s'amuse un bon coup !!

    Bon certes je n'avais pas franchement besoin d'oublier mon histoire avec Cassie en ce moment étant donné que nous étions très bien ensemble. mais j'avais quand même peur que quelque chose arrive. Alors c'était mes doutes que je voulais oublier. C'est pour cela que j'avais appelé Desi pour passer une soirée la tête dans la fumée !! Après la petite virée dans les couloirs de l'hôtel, j'étais enfin arrivé dans la chambre de Desi. J'vais appris qu'elle se retrouvait avec Calleigh ( hum... je ne ferais aucun commentaire... ), Chelsea et Cassie. Une chambrée particulièrement détonante ! J'étais heureux de ne pas me retrouver dans la chambre d'à côté ! Enfin bref. « ¡ Buenas tardes señor ! ¿ Comò estas ? » Desiree était arrivée, une grande chemise blanche sur elle et un mini short en jean dessous. « Wow t'es sexy c'est fou ! Et j'ai rien pigé à ce que tu viens de dire ! » Je m'approchai d'elle et la prit dans mes bras pour lui dire bonjour. Cela faisait quand même pas mal de temps que je ne l'avais pas vu et elle m'avait manqué cette brunette ! Elle avait vécut pas mal de choses et je ne voulais pas l'embêter avec ça. je voulais l'aider à se changer les idéeS. Bon certes Ryan n'aurait pas été de trop mais cet abrutis n'avait aps voulu faire le voyage donc.. « es Mexicains t'ont pas encore détruit les oreilles en hurlant ?! M'en fous de ton contre temps, on me fait pas attendre, point barre ... T'as de la chance que je t'aime bien. » Et moi je me marrais. L'épisode de la vieille m'avait vraiment fais rire ! « Non. Le peu que j'en ai vu, ils me font marrer ouais ! Haha je crois que je n'oublierais jamais cette journée !! » Cette bonne vieille dame me resterais effectivement dans la mémoire bien longtemps je pense ! Je crois bien que les mexicains sont très hospitaliers. Et je crois aussi que je vais bien en profiter ! « Bon, j'ai regardé, y a un mini mini micro ondes, on peut peut être réchauffer l'un des cakes que j'avais embarqué, en prévision. » Oui on était venu là pour ça d'ailleurs. Je lui fis un grand sourire et me dirigeai vers un des lits de la chambre. Je m'affalai sur l'un deux. « Cooooool ! Je te regarde faire la cuisine femme ! » Et je croisai les jambe et mis mes bras derrière la tête. J'aime bien taquiner Desiree. Elle est mignonne et gentille. Mais elle ne se laisse pas faire......
Revenir en haut Aller en bas


avatar
    LUX # I Want A Lover I Don't Have To Love

→ crédit : Twix.
→ discussions : 654
→ anniversaire : 23/04/1991
→ âge : 26
→ études : Cinéma
→ arrivée en ville : 03/06/2010


○ the good life
♂♀ your people:
▬ to do list:
• social class: Pussycat queens

MessageSujet: Re: « Oh regarde ! Une crotte de blaireau ! »    Mer 25 Aoû 2010 - 18:50

Si on se mettait à fouiller dans le répertoire de son portable, on remarquait bien vite que Desiree devait avoir une sacré mémoire pour réussir à trouver en un rien de temps le prénom de la personne qu'elle voulait contacter, parce que son dît répertoire était plein à craquer ! Cependant, on vous déconseillait fortement de tenter l'expérience : sachant qu'une femme a déjà horreur que l'on fouille dans son sac à main et que pour telle chose, elle serait prête à empaler vos attributs masculins et virils au bout d'un pique, imaginez ce que la sentence serait si vous vous étiez avisé de faire bien pire en vous la jouant espion de la CIA farfouillant dans son portable ! Ce n'était pas un crime de lèse majesté aux yeux du monde, mais pour la gente féminine, ce n'était rien d'autre que ça ! Mais, oui, son répertoire était bel et bien plein à craquer, ou pas, puisqu'elle arrivait encore à en caser du monde ! Elle avait un immense cercle de fréquentation, et ramassait aussi beaucoup de numéros, glissés à la va vite sous le billet-pourboire qu'elle recevait quand elle était de poste au Viper Room, cette boîte de nuit hypra branchée où elle bossait en tant que barmaid-serveuse, tout ce que vous vouliez ou presque, mais surtout pas stripteaseuse ou prostituée comme certains clients semblaient le penser. Cependant, lorsqu'on glissait dans son décolleté de gros billets, elle les gardait et ne vous les rendait pas même après vous avoir botter le cul et fait sortir illico presto de la boîte par l'un des videurs très attentionnés. Elle en connaissait du monde, et sans être amis avec tous, c'était toujours sympa d'avoir leur numéro dans votre répertoire. On sait jamais, peut être qu'un jour, ça allait pouvoir servir ! Cependant, bien chanceux étaient ceux qui avait son numéro à elle dans leur téléphone. En effet, pour ce genre de choses, elle recevait énormément et donnait très peu. Il y avait de sacrés malades trainant dans les rues, et se faire harceler par l'un d'entre eux à longueur de temps, non merci.

Andrea était parmi les p'tits chanceux, ce qui lui avait permis de monter ce petit plan cake aux herbes avec elle, et de débarquer dans sa chambre sans trop tarder. Alors, oui, bien sûr, parce qu'il n'avait pas mis trois plombes à ramener ses fesses, elle s'était habillée un peu avec ce qui lui trainait sous la main, mais il était visiblement bien loin de s'en plaindre ! Les hommes, on vous jure : une parcelle de la peau de vos jambes mis à leur regard et de suite, ça devenait fou et baveux, yeurk ! Heureusement pour elle, Andrea n'était pas monté avec l'option "loup de Tex Avery" se déployant très très rapidement, c'était une bonne chose. Non mais elle n'était pas chez elle là, elle se verrait mal expliquer à la femme de ménage, le jour de leur départ, pourquoi il y avait ces immenses flaques foncées sur le sol ... Le jeune homme la fit sourire en lui disant qu'il n'avait rien capté, ce à quoi elle s'attendait, sachant bien que rares étaient les Américains qui, comme elle, faisaient l'effort d'apprendre ne serait ce qu'une langue vivante. L'enserrant dans ses bras pour répondre à son étreinte de salutation, elle se sentit naître une idée de génie. « J'ai juste dit que tu avais l'air d'un Dieu et que j'étais pas bien sûre de pouvoir me retenir de te violer sur place ! » Accompagnée d'une oeillade exagérément séductrice, elle lui tapa légèrement l'avant bras, avant de se reculer d'un pas. Ecoutant sa réponse à la question suivante qu'elle lui avait posé, elle était toute occupée à sortir l'un des fameux cake de la boîte dans laquelle elle les avait enfermés, plus pour qu'ils se conservent bien que par peur qu'ils ne décident soudainement de se tirer pour rentrer à L.A. !

Elle entendit les ressorts de l'un des lits craquer, probablement parce que le jeune homme venait de s'y affaler comme une merde, épuisé qu'il devait être de ce long périple qu'avait été son déplacement de sa chambre jusqu'à la sienne. Et après, ça se vante de tenir des heures sans se crever au lit, n'importe quoi ! De toute façon, elle ne tarda pas à se retourner, pour lui envoyer dans la figure le premier truc qu'elle trouva, à savoir sa mini jupe en Jeans, roulée en boule. Il avait osé faire une remarque machiste, et elle ne laissait jamais passer ce genre de choses. Heureusement qu'elle le connaissait et savait qu'il ne faisait cela que dans le but de la taquiner et non pas parce qu'il pensait réellement ce qu'il disait, sinon, elle aurait bien été capable de lui exploser la figure à coups de talons 16 cm Jimmy Choo, avant de jeter les morceaux de ce qui restait de son corps par la fenêtre ! « Je te regarde t'épuiser et ne pas tenir le coup, homme ! » Lui tirant la langue, elle fit à nouveau volte face, appuyant du coude sur le bouton d'ouverture du petit micro ondes, situé tout près de ce qui servait de mini barnum. Enfournant le cake dans l'appareil, elle régla, au pif, il fallait bien le dire, une durée et une intensité de cuisson. « Mais dis moi, je t'ai vidé tes batteries là, tu vas pas pouvoir faire faire du sport à Mini Andy' ce soir ! »


Dernière édition par Desiree G. Callahan le Jeu 2 Sep 2010 - 18:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité


Invité


MessageSujet: Re: « Oh regarde ! Une crotte de blaireau ! »    Lun 30 Aoû 2010 - 11:01

    Quand on se fait chier, on trouve toujours un moyen de s'occuper. Personnellement, quand je me fais chier, je ne trouve pas milles façons de m'occuper Simplement quelques unes qui peuvent être très accessibles ! Comme le fait d'appeler des amis pour discuter. Ou alors aller au parc pour se promener un peu baladeur en main, écouteurs au oreilles et musique qui fait du bien ! Mais le plus souvent, j'appelle Desiree et Ryan. On se fait une bonne partie de conneries et 'est l'apothéose. Je me souviens quand j'étais plus jeune. J'étais particulièrement timide. ma seule vraie amie était Cassie et je ne sortais presque jamais que pour aller la voir. Nous ne faisions jamais de grosses bêtises. On était sages quoi. Mes parents n'en revenaient pas. Ils auraient d'ailleurs presque préféré que je sois un peu plus turbulent. Je je ramène pleins de copains à la maison et que nous fassions des batailles d'eau dans le salon. C'était bizarre pour moi. je ne ressentis pas le besoin d'être chahuteur. Mais avec l'âge, tout ceci vin t très vite. Surtout ces derniers temps. j'éprouve le besoin de m'amuser. De faire ce que je veux quand je veux. c'est ainsi qu'en rencontrant Des et Ryan, je me sens épanoui. Par contre, mes parents regrettent le garçon que j'étais avant. Ils sont d'ailleurs souvent témoins des conneries qu'on fait avec mes deux acolytes ! Quand je les ai présentés à mes parents, ils se sont tout de suite dit que j'étais sur la mauvaise voie.. Des fois, je fais exprès des conneries pour emmerder ma mère. C'est assez drôle. Mais je le paie cher..

    Enfin bref. Avec Desiree, on n'était que deux, mais ça ne nous empêche jamais de faire des conneries. Même si j'avoue que Ryan est assez doué pour se mettre dans la merde et de nous y mettre aussi d'ailleurs ! Aujourd'hui, c'était cake à l'herbe. Très bon planning. Desiree m'avait sortit une phrase en espagnole que j'avais pas compris et ensuite elle m'avait serré dans ses bras pour dire bonjour. Je ne sais pas ce qu'il lui prit mais elle éprouva alors le désir de faire une blague pourrie.. « J'ai juste dit que tu avais l'air d'un Dieu et que j'étais pas bien sûre de pouvoir me retenir de te violer sur place ! » Je n'ai pas pu alors m'empêcher de penser à Cassie. Cette fille si belle, charmante, sexy sans oublier intelligente, talentueuse et rigolote ! C'était ma copine ! Et je ne rêvais que de la retrouver. Pas que Desiree était ennuyante ou quoi, mais je n'étais avec Cassie que depuis peu de temps et je voulais passer le plus de temps avec elle. Possiblement ! Bon pour aujourd'hui c'était raté étant donné qu'elle était sorti avec Chelsea Williams dans Tijuana.. Chelsea c'est sa meilleure amie. Je me rends compte que je ne la connais pas vraiment en fait.. Enfin bref. Des m'avait tapoté le bras avec un regard très peu catholique. « Woo ! Slow down young woman ! Tu sais que j'ai une copine. Je suis vraiment désolée mais ça ne va pas pouvoir marcher entre nous.. » Et là je prit un air d'acteur de cinéma rejetant une de ses nombreuses conquêtes comme dans Dawson..

    Je m'étais alors affalé sur un des lits. Ils étaient particulièrement moelleux. Et je me rendis compte alors que je n'avais pas essayer le mien. Je ne savais même pas lequel je prendrais ! Les gars allaient certainement prendre les plus confortables et celui près de la fenêtre m'intéressais pourtant beaucoup ! Il fallait que je me l'approprie ! Absolument !! Je pris donc mon cellulaire et écrivis un sms à Pierre. "Hey body ! Euh si tu pouvais me réserver le lit près de la fenêtre sa serait vraiment cool ! Thx !" Et la réponse arriva assez rapidement. "Désolée Dude mais ya que trois lits en état dans la chambre. Ils sont tous pris. Tu vas devoir dormir par terre ! Wink PS: on a rangé tes affaires ! Wink Have a nice night ! " Oh le salaud ! Je sentais alors la nuit très mal barrée ! Damit ! En espérant que je trouve un moyen de choper un lit ! Et également en espérant qu'ils n'aient pas trop foutu le nordel dans la chambre et que je retrouve toutes mes affaires en état ! C'était mal barré en tous cas...

    Je m'étais alors allongé confortablement et avait fait une de ces petites remarques que les filles détestent tant ! Je m'amusais souvent de voir les filles se mettre dans des états pas possibles pour juste une pauvre phrase sortit de ma bouche. C'était fascinant de les voir ainsi. Et ce n'était jamais vraiment méchant dans le sens ou je ne pensais pas un mot de ce que je disais. Mais j'arrivais tout de même à blesser l'égo de certaines filles. Ce qui ne me plaisais pas tant que ça, mais c'était tout de même intéressant. Desiree avait réagi positivement. Oui oui je vous assure ! Je n'avais simplement reçu qu'une mini jupe en pleine face ! Et j'vais était gratifié d'une phrase bien cherchée.. « Je te regarde t'épuiser et ne pas tenir le coup, homme ! ». J'voue ne pas avoir compris. Simplement que j'avais reçue un des atouts préférés des femmes pour séduire les hommes en pleine face et que la demoiselle n'avait même pas été gênée de ça. Ouais après tout j'avais été privilégié ! Je lui souris « Trois choses. De un, tu sais que employé comme ça, "homme" devient particulièrement virile !... » Je me relevé lors d'un coup en usant de mes abdominos et je pris la pose de Hercule en jouant des muscles. « De deux, j'aime beaucoup cette mini jupe. Tu veux pas me faire une démo ? ...» Encore un grand sourire. « Et enfin, tu parles de quoi ? Des série d'abdo que je vais faire ? » Je me mis alors par terre et commençai à faire de l'exercice tout en la regardant et en souriant.

    Puis après s'être retournée et avoir mis un des cake à l'herbe au four - parce que oui c'était principalement pour ça que 'étais là finalement- elle s'était à nouveau retournée. « Mais dis moi, je t'ai vidé tes batteries là, tu vas pas pouvoir faire faire du sport à Mini Andy' ce soir ! ». Haha ! Mini Andy. Bon c'est clair que celui-ci n'avait pas été sorti depuis quelques temps. Mais quand même ! « Très drôle ! Superkiki se porte très bien je te remercie ! Et ils en sont où ces cakes ??!! Je suis venu là pour ça moi ! » Changement de sujet !
Revenir en haut Aller en bas


avatar
    LUX # I Want A Lover I Don't Have To Love

→ crédit : Twix.
→ discussions : 654
→ anniversaire : 23/04/1991
→ âge : 26
→ études : Cinéma
→ arrivée en ville : 03/06/2010


○ the good life
♂♀ your people:
▬ to do list:
• social class: Pussycat queens

MessageSujet: Re: « Oh regarde ! Une crotte de blaireau ! »    Jeu 2 Sep 2010 - 19:06

Oui, merci bien, elle était au courant qu'Andréa avait une copine ! Elle était à peu près au courant de l'existence de tous les couples au sein des étudiants de UCLA de toute façon. Ne lui demandez pas comment, ou elle vous répliquerait qu'elle bossait en réalité pour la CIA et avait des fichiers renseignements sur tout le monde. Non, en réalité, elle avait juste un raison de connaissances hyper développé, et elle se tenait informée de la vie des gens qui l'entouraient, that's all ! Après tout, il suffit d'ouvrir de temps en temps les oreilles et on en apprend bien vite des choses, des tas de choses même. Mais bien sûr, parfois, il y avait des ragots, en fait, non, il y avait toujours tout un tas de ragots, et si certains étaient bien trouvés et faisaient sourire, d'autres, au contraire, puaient, littéralement. Ouais, les ragots, c'est comme toute cette publicité dans les boîtes aux lettres : on en a toujours trop, on sait pas quoi en faire parce qu'à force de les jeter, la poubelle déborde, alors on se décide à les lire, juste pour voir, pour bien savoir, pour pas passer à côté de quoi que ce soit quoi, on sait jamais, y a peut être la pépite d'or cachée au milieu de tout le fumier ! Alors, oui, parfaitement, elle savait qu'Andréa était en couple avec Cassiopea, et, merci bien, elle ne voulait pas lui piquer son homme à la girl ! C'était la meilleure amie de Chelsea, et tout le monde savait qu'entre elles, dernièrement, c'était règlement de comptes à UCLA Coral ! Et puis, sortir avec Andréa, vraiment ? Elle serait tombée sur la tête si elle faisait ça, parce qu'être en couple, c'était supra rare pour elle, mais en plus, avec l'un de ses potes ? Non mais ho, ça va pas bien dans le ciboulot ! Elle roula assez tragiquement des yeux, comme une comédienne imprégnée dans son rôle de grande reine face à la naïveté de sa première dame. « Slow down yourself, young man ... Bien sûr que je sais que t'es casé mon vieux, et puis, le jour où je me déciderais à te violer, please, call 911 ! Ce serait trop ... bizarre de coucher avec toi, je veux dire, de coucher coucher ! »

Sa jupe en Jeans envoyée en mode boulet de canon atteint bien sa cible, prouvant une fois de plus qu'une fille pouvait combiner force et précision, et donc faire deux choses à la fois, elle qui avait sans cesse le cerveau en éveil, comparé à la gente masculine, hum hum ... Et après, on laisse le monde entre les mains des hommes, tss, y en a qui ont vraiment un problème dans leur tête ! Et voilà qu'en digne représentant de cette fameuse gente masculine, Andréa se mettait à parler de virilité et à faire les gros muscles. Sérieux, il pensait qu'ils étaient encore à l'école primaire et qu'elle mourrait d'envie qu'il lui montre son premier poil de cible, invisible à l'oeil nu sauf à l'oeil d'Andréa ? Elle étouffa un petit rire, amusée par son comportement plus que blasée. Elle connaissait assez son ami pour savoir qu'il faisait tout ça pour rire et non pas parce qu'il pensait réellement tout ce qui sortait de sa bouche ! Peut être que le cerveau des garçons était juste incapable d'associer idée et mots, peut être que les idées restaient sans cesse bloquées dans ce vide intersidéral contenu dans leur caboche et que les mots ne faisaient que sortir comme ça, sans logique aucune et sans fondement aucun, allez savoir ... Elle ne faisait pas médecine après tout, non mais ho ! « Expliques moi l'intérêt que j'enfile cette mini jupe alors qu'habillée comme je suis, je suis moins couverte qu'avec la jupe ? ... » Elle lui adressa un sourire interrogateur, amusé et charmant, parce que, oui, elle était aussi capable de plus de deux choses à la fois, haha, ça vous en bouche un coin, avouez le ! Et le voilà que si mettait à faire de l'exercice ! Si ça l'amusait ! Après tout, les effets de ce cake si particulier allaient peut être être décuplés s'il était en manque d'énergie, de vitamines et de trucs essentiels à la survie, allez savoir !

En tout cas, elle préférait nettement le surnom qu'elle, elle avait donné à la gloire virile d'Andréa, plutôt que celui trouvé par le jeune homme lui même ! Elle trouvait que ça faisait enfantin sur les bords, mais après tout, c'était ça qu'elle aimait aussi chez lui, cette capacité à garder une âme d'enfant, en mode Peter Pan ou presque ! Dans ce cas là, elle ne voulait ni être Wendy, trop conne avec sa coiffure, ni Clochette, trop culcul la praline ! Non, sûrement pas ! Les héroïnes Disney étaient de toutes façons toutes connes comme des balais et stupides comme des théières ! Il n'y avait guère que Pocahontas et Esmeralda qui relevaient le niveau, mais malheureusement, c'était parce que les écrivains qui les avaient initialement faites naître sous leur plume étaient plus récents que ceux qui avaient pondus l'histoire d'Aurore et comparses ! « ¡ Uno minuto, mariposa ! Laisses leur le temps de chauffer quand même ! Tu sais, le micro ondes, c'est le même principe, à peut près, que Mini Andy', quoi que ça va plus vite le micro ondes ! » Elle était bien contente d'elle, sachant très bien que toucher de près ou de loin au thème de la virilité avec un garçon, c'était le faire réagir au quart de tour, ou alors, c'était juste avoir la preuve sans avoir besoin que ce soit par 3 du manque de virilité du jeune homme si celui ci faisait l'indifférent et ne répondait pas, ne répondait rien ! Heureusement pour lui, quelques minutes après et, ding, c'est près ! Se saisissant du premier truc qui lui passait sous la main, un pull pas du tout à elle, elle s'en servit comme sert plat, histoire de ne pas se brûler les doigts. Sortant ensuite de son sac son couteau suisse, qu'elle emmenait partout avec elle, elle entreprit de couper le cake en part ! Hum, un cake au chocolat et aux herbes, si Andréa lui en disait pas des nouvelles ! « Hey, Estomac sur patte, viens par là ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: « Oh regarde ! Une crotte de blaireau ! »    

Revenir en haut Aller en bas
 

« Oh regarde ! Une crotte de blaireau ! »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Good Life ™ :: intrigue #7 - mexico :: tijuana :: hotel lucerna :: habitaciones :: habitación #1-