AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
VEUILLEZ LIRE CE SUJET ET DONNEZ VOTRE AVIS : CLIQUEZ

Partagez | 
 

 
SOLY&ZADIG • i'm just a jealous guy.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité


Invité


MessageSujet: SOLY&ZADIG • i'm just a jealous guy.   Sam 21 Aoû 2010 - 7:00


© fanpop • rememberhope

SOLÉANNE&ZADIG •


J'ai mal à la tête. Je sais, j'aurais dû moins boire hier soir. Sauf que sur le moment, le seul truc dont j'avais envie, c'était de boire. J'étais avec Alexis au bar, d'ailleurs ce bar est pas mal. N'empêche quelle bande de cons, les mecs qui ont organisé ce voyage. Ils sont même pas capables de trouver un bus qui va tenir le coup pour aller jusqu'à Ensenada. La prochaine fois, qu'ils laissent donc faire les grands, parce que visiblement, eux, c'est pas leur truc : l'organisation. Enfin bref. Hier soir, j'ai pas eu le temps de penser à Soléanne, ni à Meylinah. Les Mexicaines sont plutôt sympa dans leurs genres. Déjà, elles savent boire, sans être bourrées tout de suite. Et elles ont de la conversation et elles savent déconner sur n'importe quoi. Heureusement qu'Alexis était là pour me surveiller, parce que sinon je crois que j'aurais – encore – fait le con. So, mon meilleur pote est le meilleur. Bref. Je pose un pied parterre, puis l'autre. Je lève mon cul du lit, ma tête tourne, mais maintenant, j'ai l'habitude alors ça me fait plus tant d'effet qu'avant. Je vais dans la salle de bain, qui n'est franchement pas top, mais c'pas grave. Tant que j'ai une douche et un lavabo, tout va bien pour moi. En parlant de douche, j'vais dedans après avoir enlevé mon caleçon. Y a rien de mieux qu'une douche après une bonne cuite. On se sent plus propre et ça aide le cerveau à se réveiller. Ça l'empêche pas de faire du tambours, mais ça le réveille, c'est déjà pas mal, non ? 10 minutes plus tard, je sors. J'me lave les dents avant d'enfiler un jean, un t-shirt et mes tongs. Je sors de la chambre et j'descends les escaliers. Je crève la dalle. Y a des gens qui n'ont pas faim après une bonne cuite et bah moi si. Je pourrais manger n'importe quoi. J'm'arrête à un snack, les gens sont assez louches dedans, mais j'm'en tape. On est à Tijuana en même temps, pas à Ensenada, alors les rues sont moins calmes. Je demande une barquette de frites et un burger au mec. Je me pose sur une chaise je pose mes coudes sur la table. J'mets ma tête entre mes mains et j'ferme les yeux pendant une seconde. Le temps que le mec me dise que c'est prêt et combien de je lui dois.

Après avoir été à la plage toute la journée, j'suis rentré à l'hôtel. J'ai pris une douche et maintenant j'suis sur mon lit entrain de glander. Ce soir, j'bouge pas de la chambre. J'ai décidé que c'était comme ça et pas autrement. Alexis sort toute la soirée, j'sais pas où, il m'en a pas dit plus. Andréa est avec Cassie toute la soirée, on se demande pour faire quoi. Bret sort aussi, il va surement aller se taper une fille et Julien sort aussi. J'sais pas où, parce que j'le connais pas tant lui. Il a l'air sympa... enfin bref, j'm'en fous. J'attrape mon téléphone et j'vais dans envoyer un sms. « hey Blondie, tu fais quoi ce soir ? » que j'envoie à Soléanne. J'ai envie de la voir. Ça fait trop longtemps que j'l'ai pas vu. Elle me manque. J'veux la voir, j'veux sentir son odeur, j'veux pouvoir toucher sa peau. J'veux qu'elle vienne, mais si elle est occupée, elle viendra pas. Elle me répond qu'elle fait rien. Je souris. « tu peux venir à ma chambre ? j'ai envie de te voir. (: » que je lui réponds. J'veux vraiment qu'elle vienne. J'ai appris qu'elle était allée avec Jude à Paris... ce connard, si j'pouvais, j'le tuerais sur place. Je le hais tellement. Si j'pouvais le tuer ou le faire souffrir au plus haut point, j'le ferais. Brittany m'a demandé de pas lui faire du mal... mais franchement ? J'crois que c'est au-dessus de mes forces. Si j'le croise, j'crois que j'pourrais pas me retenir de lui casser la bouche. Bref. Faut pas que j'pense à lui, pas maintenant. Elle me dit qu'elle peut venir et qu'elle arrive dans dix minutes. Je souris bêtement. Quand elle était à Paris, j'étais stuck à L.A avec Meylinah. Ça m'a un peu fait chier sur le coup, parce que bon... voilà quoi. J'aurais préféré faire autre chose de mes vacances. Heureusement qu'il y a eu ce voyage au Mexique, sinon j'crois que j'me serais suicidé. Sans rire. J'pensais à Soléanne tout le temps quand j'étais avec Meylinah... elle m'a envahi le cerveau, elle m'a mangé chaque neurones pour être la seule pensée que je puisse avoir. J'l'aime tellement, elle le sait, mais j'sais qu'elle aime Jude aussi. Putain de merde. J'enfile un short et un t-shirt quand j'entends quelqu'un qui frappe à la porte. J'enlève les affaires des mecs qui sont parterre et j'les range dans le placard, sur le truc le plus haut, là où y a pas de fringues. J'vais vers la porte et j'l'ouvre. Je souris à Soly, putain, elle est toujours aussi canon. J'm'approche d'elle et j'la prends dans mes bras. « tu m'as manqué. » est la seule chose que j'lui dis. Son odeur m'agresse les narines, elle sent tellement bon. Putain, je l'aime vraiment cette fille.
Revenir en haut Aller en bas

Invité


Invité


MessageSujet: Re: SOLY&ZADIG • i'm just a jealous guy.   Dim 22 Aoû 2010 - 10:02

il y a ton sourire qui se lève c'est comme une lueur d'espoir, il y a l'ombre et la lumière au milieu notre trajectoire, il fallait choisir une route alors on a choisi la pluie acide à s'en bruler le cœur. « putain qui c'est qui m'appelle. » la musique s'est stoppée brutalement pour laisser place à un bruit insupportable de vibreur. je décroche. « soléanne blueberry jackson ? » une voix féminine, qui ne me dit rien. absolument rien, peut-être est-ce une blague, peut-être est-ce une connerie. « huh huh. » je ne prends pas la peine de répondre réellement, cette personne - inconnue - m'a dérangé. attendez, j'écoutais du saez et ouais ! la plus belle musique du monde. « putain, soléanne, tu m'as manqué. » je hausse un sourcil, bien sûr qu'elle ne me voit pas. bien sûr qu'elle ne sait pas comment je réagis. mais qui est cette personne ? « tu ne me reconnais pas ? je le savais ça. je devrais pas faire ça, je sais, ton frère m'a dit de ne pas le faire. mais il a finalement accepté de me donner ton numéro. » que vient faire mon frère dans cette histoire ? il m'énerve celui là, il aurait pu m'appeler avant de donner mon numéro à une inconnue. « c'est maria, soly. » paf. maria. ce nom sonne comme une interminable souffrance, comme une horrible chose. ce nom, j'ai souhaité ne plus jamais l'entendre et encore moins de sa propre bouche. « non, mais qu'est-ce que tu crois maria ? que je vais t'accueillir à bras ouvert ? tu le pensais vraiment hein ? pourquoi tu m'appelles ? pourquoi tu fais ça ? tu ne te rends pas compte de la connerie que tu as faite ? » je soupire, voilà, elle a réussit à m'énerver. en plus, on est coincé à tijuana. c'est chiant. l'hôtel est pourrit, je partage ma chambre avec des gens que j'aime plus ou moins. « je sais soléanne, je sais que je t'ai fait mal. mais on pourrait se revoir. je suis à paris, j'ai crut comprendre que tu passais de temps en temps. c'est bien los angeles ? » j'ai envie de raccrocher, mais mes doigts ne veulent pas m'obéir. j'ai envie de lui dire de dégager, de ne plus jamais m'appeler, de me laisser une bonne fois pour toute. « je suis désolée maria, mais j'ai des trucs à faire, des gens à voir. oui, los angeles c'est bien, mais ne me rejoins pas. maria, je ne veux plus te voir. sur ce, salut. » je raccroche. pourvu que planent les esprits. il y a tes yeux qui me tuent quand tu me dis que c'est fini, il y a le vent de nos sanglots qui souffle pour une amnistie mais rien n'arrêtera la lutte, rien ne séchera cette pluie, rien ne finira la chute, rien ne finit l'infini. je me couche sur le lit. les filles sont sortie, je n'ai aucunement envie de faire la fête.

foutu organisateur. ce sont que des mauvais gugus. je pensais aller à ensenada pas tijuana. je me re-concentre dans mon saez. les musiques tournent lentement, le temps file tout doucement, j'ai envie d'aller retrouver quelqu'un. je n'ai pas envie de faire la fête. jude ? zadig ? je n'en sais rien. paris aurait dû m'aider à faire mon choix. quoi qu'il soit déjà quasiment fait. il suffirait d'un geste et mes idées seraient basculées. mais je n'en ai pas envie. ce n'est pas que j'aime cette situation, oh, dieu, je la déteste, mais il y a meylinah. elle est mon amie, je l'aime, je n'ai pas envie de lui faire du mal. mais il y a aussi jude et zadig, eux non plus, je ne souhaite pas leur faire du mal. mais je sais que zadig va se marier, ils vont être heureux avec meylinah, ils vont élever leur gosse. à nouveau la musique est interrompue mais rapidement. ce qui signifie que je viens de recevoir un message. « hey blondie, tu fais quoi ce soir ? » je sais qu'il va me proposer de venir, je souris bêtement à mon téléphone. je lui réponds que rien. quelques secondes après que mon message soit partit, je reçois la réponse. il m'annonce qu'il souhaite me voir. je retire mes écouteurs et je me lève. l'armoire s'ouvre sur un tas de fringues bien rangés. en haut, il y a ceux de leah. pauvre leah, coincée dans les toilettes, nous lui apportons des provisions de temps en temps. dans l'étagère en dessous de celle de leah, il y a les affaires de blake. que dire sur elle ? une amie à jude, je crois. enfin, je m'en fiche. ensuite il y a les miennes. et en dernier celle de shana. qui est-elle ? je n'en sais trop rien, une fille inconnue rien de plus. j'attrape une robe bustier à motif fleuris. ultra tendance comme dirait .. je ne sais pas qui. je l'enfile après avoir retiré le jogging qui me servait de pyjama, le t-shirt que j'ai piqué à jude et mon soutien-gorge. bien oui, pas de soutien-gorge sous les robes bustier voyons. j'opte pour un boxer noir en dessous. question chaussure ? j'enfile mes escarpins marrons. bien qu'elle soit un peu défaite, ma tresse est toujours jolie. je la laisse ainsi. pareil pour le maquillage. la flemme de mettre ci ou mettre ça, un coup de crayon noir et c'est suffisant. chambre quatre si je me souviens bien. une fois arrivée, je frappe. il m'ouvre. je souris. oui, c'est aussi simple que ça. il me serre contre lui, je ferme les yeux, ça m'avait manqué, quand même. « tu m'as manqué. » j'ouvre les yeux et le regarde. j'acquiesce. je n'ai pas vraiment envie de parler, au risque de dire des conneries. je prends sa main et je rentre, le tirant vers l'intérieur. la porte se ferme. voilà, nous sommes deux dans sa chambre, isolés, seuls au monde. je le prends dans mes bras et je le regarde. je suis grande, oui, j'ai la taille d'un mannequin, mais lui est plus grand que moi, plus costaud. enfin, c'est normal. j'aimerais ouvrir la bouche, mais j'ai peur d'aborder un mauvais sujet. jude, ou meylinah. pourtant, je le fais, je lui parle. « tu sais quoi ? j'ai parlé à maria. »
Revenir en haut Aller en bas

Invité


Invité


MessageSujet: Re: SOLY&ZADIG • i'm just a jealous guy.   Dim 22 Aoû 2010 - 15:52

Quand je vivais à Paris, j'avais mon ancien meilleur pote – david – et le reste des gens. J'étais pas tellement proche de Soly à ce moment-là. On ne faisait que coucher ensemble, souvent, mais y avaient pas de sentiments. Avant qu'on se mette à coucher ensemble, on se parlait un peu, rarement. On se croisait à des soirées et rien de plus. On allait au mêmes endroits généralement. En même temps, on vivait presque au même endroit donc on pouvait pas vraiment ne pas se croiser. Enfin bon, ça c'était avant que Maria arrive. Quand elle a débarqué, elle et Soly ont commencé à ensemble. Elles pouvaient faire ce qu'elles voulaient à Paris à l'époque. Elles étaient les reines, elles le savaient et elles en profitaient complètement. Puis Maria s'est cassée, je sais pas où. J'connais pas ses raisons, j'm'en tape, je sais juste qu'elle a un peu abandonné Soléanne. J'crois que ça avait foutu un coup à Soly si j'me souviens bien. Ensuite, c'est Soléanne qui est partie pour Los Angeles. Puis c'est moi qui suis venu ici, au départ, je savais pas que Soly était là. On s'est recroisé et on s'est remis à coucher ensemble et mes sentiments envers elle ont complètement changé. Et tout s'est compliqué. Il y avait Jude – le con – et je me suis fait jeter à cause de lui. Donc j'ai commencé à sortir avec Meylinah et ça s'est encre plus compliqué. Ça a toujours été le bordel entre Soly et moi, de toute façon. Maintenant, je crois qu'elle hésite entre moi et Jude. Moi, je suis avec Meylinah et je suis censé être heureux comme ça. C'est pas du tout le cas. Je devrais l'être... mais j'le suis pas. Linah, c'est pas la fille avec qui je veux être. Je veux être avec Soléanne et avec personne d'autre. Mais je crois que Soly comprend pas ça. Elle est bloquée sur le fait que Meylinah est son amie et qu'elle a pas envie qu'elle souffre. Ça me fait chier, vraiment chier. J'veux Soléanne, mais j'veux pas faire souffrir Meylinah non plus, alors ça complique tout.

Blondie me prend la main et entre en me tirant dans la chambre. J'souris, elle ferme la porte et cette fois, c'est elle qui me prend dans ses bras. J'souris encore plus, tout d'un coup. Elle me regarde pendant quelques secondes et elle se décide enfin à dire quelque chose. « tu sais quoi ? j'ai parlé à maria. » mon visage affiche aucune expression. J'sais pas vraiment comment je dois réagir... j'sais pas si c'est positif ou négatif qu'elle lui ait parlé... Mais je pense que vu que Maria l'a laissé seule à Paris, ça doit pas vraiment être positif du point de vue de Soléanne. « ah... qu'est-ce qu'elle voulait ? » que je lui demande sur un ton naturel. J'connaissais pas tellement Maria personnellement, donc j'peux pas vraiment la juger ou quoique ce soit. J'sais que David l'aimait bien, enfin c'était surtout son physique qu'il aimait bien, mais c'est tout. Après, il ne la connaissait pas tant non plus. Du coup, j'peux vraiment pas savoir si c'est bien ou pas. Et vu comment elles étaient ensemble, j'pense qu'il ne vaut mieux pas qu'elle débarque ici. Déjà qu'il y a Jude et Meylinah, on va rajouter une personne à ce bordel. J'prends la main de Soléanne et j'l'attire vers le lit, parce que j'ai pas vraiment envie de rester debout toute la soirée. J'm'assoie et je lui fais signe de faire de même en lui souriant. Elle m'a vraiment manqué. Avec Meylinah, c'pas que je me faisais chier, mais un peu quand même. J'suis presque pas sorti de la maison et j'étais mieux tout seul, plutôt qu'avec elle. J'avais pas envie de parler mariage, parce que quand on me dit ce mot, j'pense à Soléanne, pas à une autre fille. C'est avec Soléanne que je veux marier et que je veux avoir des enfants, pas avec Meylinah. Et je sais que je devrais pas penser comme ça, parce que connaissant Soléanne le jour où elle devra vraiment faire un choix, j'suppose qu'elle prendra Jude, parce qu'elle l'aime aussi et ça détruira pas Meylinah. Par contre moi, j'aurais juste qu'une seule envie... casser la gueule de Jude, déjà que cette envie me quitte pas une seconde... merde alors. Mais j'dois pas penser à ça. Pas maintenant. J'dois juste profiter de ce moment, avec Soléanne.
Revenir en haut Aller en bas

Invité


Invité


MessageSujet: Re: SOLY&ZADIG • i'm just a jealous guy.   Lun 23 Aoû 2010 - 9:39

en réalité, parler de maria ne me dit absolument rien. on est sortis ensemble, je l'ai aimé, elle m'a brisé le cœur, voilà, c'est tout. y a rien d'autre à dire. je la déteste de m'avoir fait ça, si elle venait à los angeles, ça ne ferait que rajouter de la merde. imaginez, il y a déjà ces deux triangles qui se croisent, le triangle numéro un : jude - zadig - moi-même et le triangle numéro deux : meylinah - zadig - moi-même. sauf que je ne suis pas amoureuse de meylinah et que jude et zadig ne s'aiment pas tout court. « ah... qu'est-ce qu'elle voulait ? » c'est une bonne question. je suppose qu'elle souhaitait me voir, qu'elle souhaitait redevenir mon amie, pourquoi pas ma nouvelle meilleure amie, ainsi réussir à me convaincre de rester à paris pour le restant de mes jours, me convaincre d'oublier jude, zadig, meylinah, .. los angeles quoi. comme elle avait réussit à ce que je l'oublie. ou alors souhaitait-elle que je replonge, se venger parce que je l'ai oublié, parce que j'ai zappé les intonations de sa voix, ses expressions et toutes ces conneries ? je m'assoie à côté de lui. « me voir. je suppose. » une question me démange, comment va meylinah ? comment va le gosse ? un garçon ou une fille ? certes, je sais, ça ne fait pas qu'une question, mais bon. je m'abstiendrais. parce que nous ne sommes pas là pour parler de ça. je baisse les yeux. je repense à ma capacité impressionnante pour gâcher tous les plus beaux moments. j'en ai fait l'expérience le premier jour avec jude, à paris. d'ailleurs, zadig et jude ne sont-ils pas à égalité à présent ? ils connaissent la soly parisienne tous les deux. le choix devrait être plus simple. penser à ça me torture, penser que je devrais faire un choix. jude et mon amour pour lui, le couple july, c'est juste un couple bizarre, il était ce geek aimé par beaucoup de gens, il est devenu ce dealer toujours aimé, moi je suis toujours cette junkie anorexique et totalement blonde. jude a commencé, puis il y a eut chiyo quand je me suis retourné vers lui. période de blanc, de pleur, il s'est tourné vers moi, puis il y a eut kayla. à chaque fois. kayla est partit, il s'est tourné vers moi. ne devrais-je pas avoir la sensation d'être un bouche trou ? mais je l'aime, je l'aime plus que tout. avec lui, je me sens fondre, j'ai l'impression de revivre tout comme une première fois, j'ai l'impression d'avancer dans l'inconnu. tandis qu'avez zadig, c'est différent. il m'attire beaucoup, beaucoup trop même. ce n'est pas une simple attirance. ou alors, elle est super forte. c'est ce genre d'attirance incontrôlable. je relève les yeux vers zadig. si j'étais une véritable salope, je n'hésiterais pas à lui demander de lâcher meylinah. mais entre quelqu'un qu'on choisit pour la vie et une fille de passage, comme moi, il y a une différence. quand je me marierais, ce ne sera qu'une seule fois. je ne veux pas d'un mariage raté.

je m'efforce de ne plus penser à ce choix trop difficile pour ma caboche. que faire ? que dire ? voilà. entre nous, il y a beaucoup trop de sujet inévitable. et si meylinah entrait en trombe dans la pièce, qu'elle lui faisait une surprise. je sais qu'elle connaît jude. et si par la suite, elle jette son dévolu sur lui ? alors, je crois que mon amitié pour elle sera ruiné, je crois que je la détesterais et je prendrais un malin plaisir à lui piquer ses mecs comme elle l'a déjà fait. je suis trop conne, mais je ne veux voir personne tourner autour de jude, le voir avec quelqu'un d'autre à nouveau, ce serait souffrir. d'un geste simple je remonte légèrement ma robe. je souris malicieusement. « je te manquais tant que tu souhaitais me voir ? les mexicaines ne sont pas terribles ? » à la sortie du bus, je m'étais installée dans la chambre, on était sortit avec les filles. j'étais resté dix minutes. « tellement que tu t'es débarrassé de tes compagnons de chambre ? » je me rapproche dangereusement de lui. je pose une main sur sa cuisse. je fixe son regard, guettant la moindre réaction, la moindre flamme. la distance entre ses lèvres et les miennes est ridicule. moins d'une seconde et elle serait franchit. la tentation est bel et bien présente mais il faut savoir y résister. pourtant, je sais que je n'y arriverais pas. comme prévu, en moins d'une seconde, mes lèvres sont contre les siennes.
Revenir en haut Aller en bas

Invité


Invité


MessageSujet: Re: SOLY&ZADIG • i'm just a jealous guy.   Lun 23 Aoû 2010 - 16:22

« me voir. je suppose. » qu'elle me dit après s'être assise à côté de moi. Je la regarde et je réfléchis. Je pense que Soly a dit non, parce que vu la tête qu'elle fait, elle n'a pas tant l'air ravie de l'avoir eu au téléphone. Heureusement d'ailleurs. Enfin, je veux dire, ça foutrait encore plus la merde, alors bon... à éviter quoi. Je dis rien, parce que je sais pas vraiment quoi lui dire sur ce sujet. Maria, c'est Maria. Vu le passé qu'elle a avec Soléanne, je préfère qu'elle reste loin quoi. Genre elle reste à Paris et elle fait pas chier. Enfin bon. Si je devais dire qui je préfère entre Jude et Maria, comme ça sans vraiment les connaître... je dirais Jude. Parce que même si je le déteste vraiment, il est moins... je sais pas. Je pense qu'il a moins d'influence sur Soly que Maria a pu en avoir. Donc ouais, je dirais Jude. Mais la question n'est pas là en ce moment. Soléanne lève les yeux et les pose dans les miens. Je souris. Je pourrais dire tellement de trucs sur Soly. Elle est mieux que Meylinah sur tous les points, même si elle pense le contraire. On peut pas vraiment les comparer parce que c'est pas vraiment le même genre. Soléanne est plus sûre d'elle et elle m'attire plus qu'aucune fille ne l'a jamais fait. Meylinah est douce, calme et elle est disons... plus timide. Elles sont différentes et je préfère Soléanne depuis... toujours. Mais on n'a pas toujours ce qu'on veut dans la vie. Je me retrouve fiancé à Meylinah juste parce que j'ai eu cette idée assez conne quand elle m'a dit qu'elle était enceinte. Je l'aime pas tant et quand on sera marié... je vais m'ennuyer plus qu'autre chose. Mais j'aurais mon gamin, alors du coup, j'aurais ça pour ne pas m'ennuyer. Et je sais que je devrais pas penser comme ça, parce que Meylinah y est pour rien en fin de compte. Elle a rien fait pour que je sois con en la demandant en mariage. Si j'avais été sincère dés le début, je suis sûr que ça se serait pas passé comme ça. Je voulais rendre jaloux Soléanne et je crois que ça a marché au début. Mais maintenant, c'est moi qui me retrouve comme un con. Enfin bon. On s'en tape de ça, c'pas vraiment le moment.

Elle remonte un peu sa robe et je la regarde faire. Elle sourit tout d'un coup, avec un air malicieux. « je te manquais tant que tu souhaitais me voir ? les mexicaines ne sont pas terribles ? » Je souris, j'ai presque envie de rire, mais non. Disons que les Mexicaines sont assez différentes, dans leur genre. Je la regarde dans les yeux. « ouais, mais tu me manques tout le temps. et les mexicaines sont moins bien que toi. » que je lui dis. C'est la vérité, même si elle va surement penser que je dis ça comme ça. Les Mexicaines sont pas mal, j'avoue, mais ça remplace pas Soléanne. Je m'enfonce là, m'enfin. « tellement que tu t'es débarrassé de tes compagnons de chambre ? » elle se rapproche de moi et pose sa main sur ma cuisse. Les mecs de ma chambre se sont tous cassés, mais moi j'leur ai rien demandé comme elle peut l'insinuer. Pour une fois que j'suis pas coupable, naméoh. J'lui permets pas de faire des insinuations de ce genre, bref. On se regarde dans les yeux pendant quelques secondes, elle m'embrasse et une de mes mains passe sous sa robe. Putain, j'peux pas lui résister. J'ai jamais été capable de lui résister. Je crois que j'en serai jamais capable. Je la soulève et je la mets à califourchon sur moi. Je la serre contre moi et j'l'embrasse dans le cou avec une main dans son dos et l'autre qui lui caresse les cotes en remontant doucement vers son épaule. Mes lèvres remontent vers sa mâchoire et finissent leur chemin sur les lèvres de Soly.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: SOLY&ZADIG • i'm just a jealous guy.   

Revenir en haut Aller en bas
 

SOLY&ZADIG • i'm just a jealous guy.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Good Life ™ :: intrigue #7 - mexico :: tijuana :: hotel lucerna :: habitaciones :: habitación #4-