AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
VEUILLEZ LIRE CE SUJET ET DONNEZ VOTRE AVIS : CLIQUEZ

Partagez | 
 

 
Une rencontre que l'on peut qualifier de bizarre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

avatar
Invité


MessageSujet: Une rencontre que l'on peut qualifier de bizarre.   Lun 11 Avr 2011 - 4:03

Comme tous les après-midi, durant ma semaine posée, la semaine où j'ai cours que les matins, malheureusement ça n'arrive qu'une semaine sur deux, mais c'est bien assez au vu de mon cursus, je suis donc à l'hôpital. Il y a quelques mois, mon professeur de psychologie m'a trouvé une sorte de travail, décrétant que j'avançais plutôt vite en cours et que je devais entrer dans le monde du travail. Ca ne me dérangeait pas, j'étais donc l'assistant d'un des psy de l'hôpital. Evidemment n'être que l'assistant ne me permettait pas de travailler à proprement parler, mais au moins j'assistais aux cas les moins difficiles, et il me demandait toujours mon avis à la fin de la séance. J'aurais pu tomber sur un qui se fiche de moi et m'envoie chercher du café, même si je le fais aussi, mais il est vraiment bien dans son métier. Ayant 25 ans d'expérience, il était tous l'inverse des rumeurs qui pouvait courir sur le métier, on était pas plus fou que nos patients, il fallait juste être patient. Prend ta pause. En effet il était 15h, l'heure à laquelle je descendais voir les infirmiers et infirmières à l'étage inférieur. C'était devenue une vraie famille de travailler dans cet hôpital, le genre de famille que je n'ai jamais vraiment eu. La plupart du temps, j'avais droit aux problème de coeur ou de sexe des internes, cela me faisait sourire car ce sont des problèmes tout à fait moyen comparés aux vrais problèmes que l'on peut rencontrer au cabinet. Je descendis prendre mon café et aller voir les "collègues". J'alluma mon téléphone et vis des messages pour une sortie le soir même. Je le ré-éteins, je n'avais pas la force de sortir encore ce soir. A force d'enchainer, école, boulot, soirées, mon corps ne suivait plus. Je descendis dix minutes pour voir mes "collègues" puis remonta au cabinet.

C'était pratique que celui-ci se trouve dans un hôpital, j'avais pu assister à une craniotomie, même si ça ne m'intéressait pas et de plus, j'avais loupé mon diplôme sur cette partie, c'était intéressant à voir. J'arriva devant la porte, il y avait une feuille blanche. Je souffla et alla m'asseoir sur un des sièges en face de la porte. La feuille blanche signifiait qu'une urgence était arrivée et que je ne pouvais pas rentrer. A côté de moi se trouvait le patient qui devait avoir rendez-vous en ce moment. Son cas était spécial, il avait fait 25 ans de prison pour meurtre et considérait que maintenant il ne devait plus approcher les gens. Il était là pour retrouver une sociabilité et surtout effacer un petite voix qui lui disait de na pas aller voir les gens pour ne pas les tuer.
La porte s'ouvrit, je me leva instinctivement. Le Dr serra la main de la jeune femme. Ce que je fis ensuite, ne se faisait pas, je la fixa. Elle était jeune, mignonne et n'avait l'air en rien d'avoir besoin de nous, enfin de lui. De plus, son visage ne m'était pas inconnu, elle était à la fac. Elle remarqua que je la regardai et ouvris la bouche avant de baisser la tête.
Je n'ai plus besoin de toi, tu peux partir plus tôt Kern. J'hocha la tête et répondis. Très bien, merci. Je vous dis à demain alors. Je lui souris. Pendant ce temps, la jeune femme avait légèrement avancé. Je lui emboita le pas.
Revenir en haut Aller en bas
 

Une rencontre que l'on peut qualifier de bizarre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Good Life ™ :: inactif-