AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
VEUILLEZ LIRE CE SUJET ET DONNEZ VOTRE AVIS : CLIQUEZ

Partagez | 
 

 
Kayla & Aleandro ϟ You can always count on me, whatever happens ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

avatar
Invité


MessageSujet: Kayla & Aleandro ϟ You can always count on me, whatever happens ...    Mar 12 Avr 2011 - 14:42

Cette journée n'avait pas été facile ; loin de là . J'étais directement allé bosser au level 3 night club après être rentré des cours . Je bossais là bas en tant que barman ; je le devais bien . À chaque fin de mois ; je devais payer mon loyer ainsi que la nourriture dont j'avais besoin pour vivre . J'étais indépendant ; et même si c'était parfois dur ; je ne regrette pour rien au monde ma descision . J'étais donc rentré tard ; avec un énorme mal de tête . J'étais fatigué de ma journée ; je ne rêvais que d'une chose ; d'aller me coucher et de faire la grasse matinée . Mais malheureusement je ne pouvais pas ; demain j'avais cours et je ne pouvais pas me permettre d'être absent juste pour une journée . J'étais fatigué ; et pourtant il me restait encore à faire mes devoirs pour les cours de demain . D'habitude ; je m'avance mais là je manquais de temps . Cette semaine avait été la semaine la plus dure que j'ai eu pendant mes deux ans ici ; je n'en revenais tout simplement pas . En arrivant ; je me suis dirigé vers la pharmacie prendre un médicament . Je l'avalai ; avec une bière bien fraîche que je venais de sortir du frigo . J'étais assis sur une des nombreuses chaises qui étaient autour de ma table à manger ; me demandait si j'allais oui ou non faire mes devoirs . Je repensai aux heures de colles que je pourrais avoir si jamais je ne l'ai fait pas . La dernière fois ; l'heure de colle est tombé pendant les heures de travail ; j'avais été un peu embêté même beaucoup finalement .

Finalement ; je décidai d'en faire un bout . Au moins ; on ne pourra pas me repprocher de n'avoir rien fait . J'allai chercher mon ordinateur portable que j'avais laissé dans la chambre d'ami ; en allumant la lumière ; je réveillai Kayla qui était couchée . Sur le coup ; je n'avais pas réalisé que je l'avais réveillé . J'étais si surpris qu'elle soit là ; elle m'avait certainement laissé un message mais étant donné que j'avais laissé mon portable éteint pendant tout le reste de la soirée ... En la voyant dans ce lit ; je me rappelai la nuit qu'on avait passé enssemble . C'était il y a pas très longtemps ; peut-être une semaine ? . D'ailleurs nous n'avions pas clarifié la situation ; nous nous étions évités au maximum . Nous étions gênés ; et c'était normal . Je prononçai .« Escuse-moi ; je savais pas que tu étais là . Je te laisse ... » . Elle était maintenant réveillée ; et je ne savais absolument pas quelle conversation nous allions avoir . Je décidai de l'attendre dans le salon ; je ne voulai pas que nous recouchions enssemble que ce soit ce soir ou demain . En l'attendant ; j'allai fermé les stores puis m'asseoir sur le canapé . Je n'étais pas prêt d'aller me coucher ; j'en étais conscient . Je mis ma tête entre mes mains ; me demandant comment la soirée allait se passer ou comment elle allait se finir . Je respirai un bon coup ; j'étais toujours aussi gêné que hier ou encore avant hier . Je m'en voulais ; j'avais l'impression d'avoir gâché cette amitié qui m'est tant importante . Si je n'avais pas été saoul ; ça ne serait certainement pas arrivé . J'assumais ce que j'avais fait ; mais je le regrettais inévitablement . Je ne savais pas ce qu'elle pensait ; nous n'avons pas vraiment parler de ça .

La lumière était faible dans l'appartement ; faut dire qu'une ampoule sur trois marchait . Je n'avais malheureusement pas eu le temps de les changer ; je n'avais pas eu le temps de changer beaucoup de choses . J'avais une très belle vue depuis mon canapé ; faut dire que c'était pour ça que j'avais pris cet appartement . Pas seulement ; je l'ai pris aussi parce qu'il était près du centre ville donc près de mon lieu de travail . C'est en admirant la vue que je vis mon répondeur clignoter rouge . J'avais des nouveaux messages ; et étrangement ; j'avais peur de les entendre . Peur que ce soit ma mère . Je ne lui ai plus parlé depuis deux ans ; enfaite dès que j'ai quitté la maison .Après quelques minutes ; je décidai de les entendre . Après tout ; pourquoi elle m'appellerait maintenant ? . J'écoutai les deux premiers messages ; un venait de Kayla . Elle disait qu'elle passerait ce soir ; puis le deuxième était de mon patron qui me demandait de bosser plus tard demain soir . Le troisième était un message de ma mère ; comme je le redoutai . Elle voulait juste prendre des nouvelles ; et me dire que je lui manquais . Je n'allais pas la rappeler ; c'était hors de question . Juste à la fin du troisième message ; j'entendis des pas . Ca devait être Kayla qui avait fini de se rhabiller . Je n'allais pas commencer à lui dire ce que j'avais sur le coeur à propos de notre nuit ; fabuleuse nuit d'ailleurs . Elle était ici parce qu'elle avait des problèmes avec sa famille ; elle voulait certainement en parler ou alors se changer les idées . Je lui demandai alors ; avec un léger sourire . « Ca va ? Encore désolé de t'avoir réveillé ; je savais pas que tu étais là ... Sinon j'aurais fait attention ... » C'était ma meilleure amie ; et je voulais qu'elle sache que je serais là pour elle quoi qu'il se passe . C'était pas cette malheureuse nuit qui allait gâcher notre amitié ; ou en tout cas ; je l'éspère .


Dernière édition par Aleandro M. Standford le Sam 16 Avr 2011 - 12:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Kayla & Aleandro ϟ You can always count on me, whatever happens ...    Ven 15 Avr 2011 - 18:51

J’avais déjà envie de faire demi-tour. Je venais tout juste de rentrer chez moi et pourtant je rêvais déjà de passer la porte mais dans le sens inverse. C’était un sentiment que je ne connaissais pas quand j’étais petite. J’étais toujours contente de rentrer chez moi, de retrouver ma mère et mon frère et juste de pouvoir passer une soirée en famille. Exactement le genre de choses que j’avais pas faites depuis… longtemps. Tellement longtemps que j’avais arrêté de compter les années. C’était plus devenu un supplice de retourner chez moi. Mon père était jamais là et s’il était autant faire la croix dans le calendrier tout de suite, et encore présence ne rime pas avec disponible chez lui. Je l’ai toujours vu accroché à son téléphone ou à son ordinateur portable, comme s’il était coupé du monde sans ça. Autant dire qu’il ne fallait pas espérer lui parler dans ces moments là. Soit, il n’y avait absolument aucune réponse qui sortait de sa bouche, soit c’était des mots ou des bouts de phrases totalement incompréhensibles, sur lesquels il faudrait passer un quart d’heure pour le déchiffrage. J’avais pour habitude de passer mon temps à éviter toutes les personnes qui avaient pour nom de famille lagerfelt. Question d’habitude, ça en devenait de plus en plus facile à chaque fois. Cela dit, avec Matthew je n’avais pas forcément de problème puisqu’il avait la même stratégie et au final, ça m’allait bien. Mais faut croire qu’aujourd’hui était la journée où je ne pourrais pas être tranquille ou tout esquiver à merveille. J’avais déjà entendu et supporter trop de choses depuis que j’étais rentrée. J’avais appris à ne plus trop y faire gaffe mais en réalité, il y avait toujours des jours comme ça, où c’était impossible. Et en général, la seule chose qui me venait à l’esprit c’était de sortir prendre l’air, une heure, deux peut être. Parfois plus, lorsque j’en avais besoin. J’en arrivais même à ne plus supporter la moindre jérémiade de ma belle-mère. Au fond, je crois qu’elle et moi, on a jamais réussi à s’entendre. Je me suis toujours demandée pourquoi mon père avait porté son choix sur elle et pas sur une autre femme, cela dit, je m’étais résignée à ne pas avoir la réponse depuis le temps. Mais sincèrement, je savais très bien que je n’étais pas en état d’en supporter encore plus. J’attrapais rapidement mon portable et composais le numéro d’Aleandro. Je devais avoir quoi, une chance sur deux pour qu’il décroche. Et à force, j’ai l’habitude parce qu’une fois de plus je n’avais pas de chance. Je laissais un rapide message. Je devais bien avouer que si j’avais eu une autre idée d’endroit, j’aurais probablement classé l’appartement de mon meilleur ami après cette nouvelle idée. Mais comme je n’en avais pas, je me rabattais sur ce qu’il me restait. A vrai dire, j’avais une réticence à me rendre la bas. C’était de devoir parler de ce dont je n’avais pas envie. Au final, le silence ça m’allait plutôt bien comme situation. Ça faisait juste un peu fuyarde sur les bords, mais j’crois que je pouvais le supporter.

Instinctivement, mes yeux se fermèrent encore plus fort et ma tête partie sous le drap pour échapper à la source de la lumière. Ça me faisait penser aux réveils totalement désagréables que l’on pouvait voir dans les films. Sauf que là, ça me concernait alors ce n’était pas forcément aussi drôle. J’entendis la voix d’Aleandro, le temps que ses paroles atteignent mon cerveau et que toutes les connexions se fassent, je crois qu’il était déjà reparti. Cela dit, quelque part ça m’arrangeait. Je ne sais pas ce qui était le mieux, rester ici et me rendormir, comme je pourrais repartir demain matin, en mode voleuse. Où repartir tout de suite, avec un tout petit peu de chance il ne sera pas sur le passage entre la chambre et la porte d’entrée. Ouais, bon aucune des deux idées n’est super mais en règle générale quand on ne sait pas quoi faire, on raconte tous n’importe quoi. Moi en tout cas oui. Je m’étais allongée sur le dos, je pourrais très bien compter les secondes ou même les moutons, en espérant me rendormir et ne pas avoir à lui faire face maintenant. C’était de toute façon peine perdue. Je pouvais rester allongée là autant de temps que je voulais, ça ne changerait rien à mon affaire et ça ne m’aiderait même pas. Je me rhabillais, plus lentement que ce que je mettais le matin mais c’était comme pour me préparer. En fait, je crois que je dramatisais un peu. Voir même beaucoup. Je le faisais pas souvent mais quand ça m’arrivait, autant y aller jusqu’au et ne pas faire les choses à moitié. Je passais une main dans mes cheveux, tentant d’y remettre un peu d’ordre, même si je n’étais pas certaine que ça ait beaucoup d’effets. Mes paupières étaient lourdes et il ne faisait aucun doute que si je n’avais pas été réveillée, je serais en ce moment même en train de continuer de roupiller. Mais on ne fait pas toujours ce qu’on veut, n’est-ce pas ? Je réussis enfin à quitter la chambre pour rejoindre la salon. J’esquissais un sourire, j’me doutais bien qu’il ne l’avait pas fait exprès. De toutes les fois où j’avais pas pu dormir ici, il ne s’était jamais amusé à me réveiller. « C’est pas grave, t’en fait pas. » Dans un geste machinal, je repassais une main dans mes cheveux. Je m’installais également sur le canapé, peut être juste un peu plus éloigné de lui que je ne l’aurais fait en temps normal. Mais en ce moment, j’avais l’impression que plus rien n’était normal. Et en fait, j’en étais même arrivée à un stade ou je ne savais même plus quoi faire. Devoir m’habituer à certain nombre de choses avait été assez compliqué. Alors si en plus, ça venait à changer du jour au lendemain, je crois que je ne tiendrais. « Hm, j’avais essayé de t’appeler mais tu n’as pas répondu » J’appuyais mon dos contre le dossier du canapé et laissais tomber ma tête en arrière. J’en avais pour encore au moins une bonne dizaine de minutes à être dans cet état. A moitié consciente et encore à moitié endormie. J’avisais l’ordinateur portable du coin de l’œil. Au moins un de nous deux qui avait juste assez de courage pour essayer d’étudier un minimum. « Tu sais, si tu veux travailler, je ne t’obligerais pas à faire la conversation. D’autant plus que je risque de m’endormir pendant. » Un léger rire s’échappa d’entre mes lèvres. J’avais l’impression d’être une vieille qui n’avait pas eu son quota d’heures de sommeil et malgré moi, cette image me faisait rire, allez savoir pourquoi.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Kayla & Aleandro ϟ You can always count on me, whatever happens ...    Sam 16 Avr 2011 - 13:39

J'étais assis sur mon canapé ; tout en pensant ainsi qu'en admirant la belle vue . Ce soir ; j'étais très fatigué . Je revenais du level 3 night club ; et j'avais encore des devoirs à faire pour lendemain . Je rêvais que d'une chose ; d'aller me coucher . Beaucoup de choses se bousculaient dans ma tête ; Kayla était présente dans mon appartement ; ma mère venait de me laisser un message très touchant ; ... Jusqu'à encore quelques semaines ; je ne m'étais pas rendu compte que j'avais été affecté par la descision de ma mère . Elle avait préféré choisir un mec qu'elle connaîssait depuis seulement quelques années à la place de son fils ; juste pour ça ; je ne lui pardonnerais pas . Je lui en voulais d'avoir fait ce choix ; un choix qui m'avait poussé à partir faire ma propre vie ; sans plus aucune famille . J'avais déjà perdu mon père qui était resté en Italie ; et après ma mère avec tous les repères qu'il me restait . Aujourd'hui ; elle avait essayé de reprendre contact . Malheureusement pour elle ; je n'étais pas prêt de lui pardonner après tout elle était ma mère ; et pourtant elle m'a abandonné comme si je n'étais qu'un étranger . Je dois au moins la remecier pour quelque chose ; elle m'a rendu plus fort ; et moi naïf . Elle m'a appris quelque chose ; que par amour nous pouvons faire pleins de choses qu'on pourrait regretter par la suite . Même si je ne parle plus à ma mère ; il m'arrive de téléphoner de temps en temps à mon père . D'ailleurs ; il a refait sa vie lui aussi . Il vient juste d'avoir une petite fille ; qu'ils ont appelé Alexandra . Je ne sais pas exactement à quoi ressemble sa nouvelle femme ; mais elle avait l'air sympas l'autre jour quand je l'ai eu au téléphone . J'aimerai beaucoup lui rendre visite pendant les prochaines vacancaces ; et voir ma nouvelle demi-soeur . Pour moi ; la famille c'est important alors si j'ai une soeur ; j'aimerai bien la connaître au minimum . Même si nous n'avons pas la même mère ; elle est quand même ma soeur et j'éspère qu'elle pense la même chose de son côté .

Après quelques minutes ; j'entendis des pas . Cela devait être Kayla qui avait terminé de se rhabiller . Je m'en voulais de l'avoir réveiller ; surtout qu'elle avait l'air aux anges tout à l'heure . Elle dormait paisiblement ; comme elle n'aurait pas pu faire si elle était restée chez elle . Je m'escusai alors encore une fois ; en disant bien que je ne savais absolument pas qu'elle était là puisque sinon j'aurais fait attention afin de ne pas la réveiller . Quelques instants plus tard ; elle me répondit « C’est pas grave, t’en fait pas. » tout en s'asseyant sur le canapé . Évidemment ; elle avait prit ses distances . Je ne pouvais pas m'attendre à mieux ; après tout ; pourquoi ne le ferait - elle pas après ce qui s'est passé ? . Je ne voulais pas que notre relation change ; c'était une des seules personnes qui pouvaient me comprendre ; elle était dans la même situation que moi lorsque j'habitais encore avec ma mère . Elle avait des problèmes avec sa belle-mère ainsi que ses demi-frères ; et demi-soeurs . Pour moi elle était unique ; et je ne voulais pas la perdre « Hm, j’avais essayé de t’appeler mais tu n’as pas répondu » Effectivement ; je n'avais pas répondu . J'étais au night club en train de travailler au bars ; à servir des boissons ainsi que des cocktails . À surveiller que des garçons mal intentionnés ne versent des drogues dans les verres de jeunes filles en train de danser ou de rigoler avec d'autres personnes ; à surveiller les dealeurs qui rôdent parfois dans la boîte de nuit ; et surtout surveiller la caisse . Très longue soirée . Je pris le temps de lui répondre ; avec un léger sourire affichait sur mon visage « J'étais au level ; en train de bosser mais tu sais que tu peux venir à n'importe quelle heure ; nuit ou jour . Tu as même pas besoin de me prévernir ou demander la permission . Tu es ici comme chez toi . » Je lui fis un clin d'oeil . Lorsque j'étais dans cette situation ; des amis m'avaient hébergé quelques fois ; et ça m'avait beaucoup aidé . Aujourd'hui je tenais à l'aider elle . Je remarquai que Kayla n'était pas tout à fait bien réveillée ; ce qui était plus ou moins compréhensible . Je ne l'avais pas réveillé de la manière la plus douce ; bien au contraire . J'allai attendre avant de parler du sujet qui nous gêne tant ; je devais absolument m'assurer que cela n'allait rien changer entre nous . J'avais besoin de le savoir . « Tu sais, si tu veux travailler, je ne t’obligerais pas à faire la conversation. D’autant plus que je risque de m’endormir pendant. » Maintenant ; je ne pensais plus faire mes devoirs ce soir . Je voulais régler cette histoire plus qu'embarassante ; et aller me coucher par la suite . J'étais persuadé qu'elle aussi aimerait en parler ; j'étais sûr que ça allait nous soulager . Apparament ; elle aussi était très fatiguée ce soir . Elle avait peut-être été faire la fête qui sait ? . Après quelques secondes ; je lui répondis en me tournant vers elle « Non je n'ai plus réellement la motivation pour les faire ce soir ; la journée a été longue . Dis moi ; tu as fait quoi pour être autant faitiguée ? Toi aussi tu as passé une dure journée ? » Je me demandais vraiment pourquoi elle était comme ça ; et si sa journée s'était bien passée . Et oui ; parfois il y a des m*rdes qui nous tombent dessus sans qu'on s'y attende vraiment . Des choses qui peuvent gâcher de merveilleux moments ; comme de magnifiques journées . On ne peut pas prévoir ce qu'il nous arrivera ... Je décidais après un bref instant de me lancer ; après tout ; il faudra bien qu'on en parle un jour . Peut-être qu'elle ça ne la gène pas du tout ; et qu'elle s'en fiche ; mais pas moi .« Tu sais ; à propos de l'autre soir ... C'était vraiment une connerie n'est-ce-pas ? Enfin ; ça change rien entre nous hein ? » Je ne veux pas ; et je ferai n'importe quoi afin qu'elle reste ma meilleure amie . J'éspère qu'elle pense la même chose que moi ; et qu'elle me voit toujours comme Aleandro son meilleur ami .
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Kayla & Aleandro ϟ You can always count on me, whatever happens ...    Lun 18 Avr 2011 - 12:21

J’avais pas eu la journée la plus agréable qui soit. En fait, quoique j’y fasse ucla resterait ucla même si je veux bien essayer de croire le contraire. Je devais bien avouer que certains jours je m’amusais plutôt bien. Je m’attendais plus à être aussi bien que toutes ces personnes que je voyais déambuler devant moi. Plus je me fondais dans la masse, mieux je me sentais. Moins de personnes me voyaient et mieux je me sentais. En réalité, je n’avais pas l’impression de demander grand-chose, juste assez pour vivre ma petite vie tranquille. Mais même ça, parfois il y en avait qui trouvait le moyen de me faire chier jusque chez moi. Avant, j’avais toujours le soutien de Jasper, à se demander ce qu’il n’oserait pas faire pour faire plaisir à sa petite sœur. Mais étant donné qu’il était parti en voyage prolongé, j’me retrouvais un peu seule face à un père que je ne voyais jamais et à une belle-mère qui savait à peine que j’existais. Cela dit, ce n’était pas plus mal. Je ne lui demandais jamais rien, elle non plus et dans ces moments là, on pouvait réussir plus ou moins à cohabiter. Et encore, je trouve que le mot cohabiter était déjà un peu trop fort. Me laisser tranquille parfois ça ne doit être sur sa liste de choses impossibles à réaliser. Enfin, je ne peux pas dire qu’à force je n’ai pas pris l’habitude. J’avais même fini par trouver des moyens parades, plus ou moins évolués selon mon humeur. Cela pouvait facilement passer du simple, je ne réponds pas à la version ou je réponds et au final, je suis capable de dire n’importe quoi. Enfin selon les autres, même si je sais pertinemment que ce que je raconte c’est en réalité ce que je pense. Mais il y a aussi des jours ou j’ai tout simplement pas envie de me battre, j’suis à la limite d’être fatiguée par tous ça. J’sais pas trop comment les gens y font pour aller de l’avant et être capable de foncer dans le tas comme certaines personnes. Moi je préfère m’arrêter avant parce qu’aussi impulsive que je le suis, je sais aussi que j’en serais incapable. C’est aussi pour ça que c’est plus facile de fuir. Surement pas très bien mais sincèrement je m’en contre fiche. Les gens pouvaient bien dire ce qu’ils voulaient, depuis le temps j’avais appris à ne plus faire attention à eux et à leurs commérages. Il ne restait qu’un seul problème c’est que lorsque l’on veut fuir, il faut juste avoir l’endroit approprié. J’avais hésité avant de me pointer chez lui. Et je crois que si j’avais eu le choix, j’aurais choisi une autre option. Pour éviter de me retrouver exactement là ou je ne voulais pas être. Du moins pas tout de suite. C'est-à-dire, assise dans son canapé avec une distance juste assez supérieure à la normale pour qu’il le remarque. Quoi que ce n’était pas forcément le but que je voulais atteindre. Je me sentais déjà assez mal à l’aise d’être chez lui comme ça alors je n’éprouvais absolument pas le besoin de rajouter quelque chose à la liste.

J’esquissais un sourire. Pendant un bon moment, j’avais à peu de choses près habité ici. Je suppose que ni l’un ni l’autre on était à ça près que je dorme une fois de plus ou de moins, qu’est-ce que ça changerait ? Je me contentais de sourire en réponse à son clin d’œil. « Merci… » Pourquoi est-ce que j’avais toujours l’impression que les autres s’en sortaient toujours mieux que moi dans des situations étranges ou compliquées. Bon d’accord, l’habitude que j’avais de toujours me renfermer sur moi-même n’aidait certainement pas mais bordel, ce n’est pas pour autant que je refuserais une aide. Peut être pas n’importe laquelle. Mais d’aussi loin que je me souvienne tout le monde n’avait pas les mêmes capacités à gérer ses émotions. Et moi, je faisais clairement partie de ceux qui n’y arrivaient qu’une fois sur huit. Malgré moi, je tournais la tête et le regardais. On avait peut être couché ensemble une fois, mais finalement ça ne donnait pas l’impression que ça ait changé quelque chose entre nous. J’avais toujours cette impression qu’il se souciait autant de lui que de moi. Cela dit, c’était peut être vrai, même si je ne m’étais jamais aventurée à poser la question. « C’était juste une journée de merde, on peut rien faire contre malheureusement. Et puis, elle ne s’est pas arrêtée quand je suis rentrée chez moi, alors je peux pas dire que ça m’ai mit de très bonne humeur… Mais je fais avec. » Je lui souris, tentant tant bien mal d’être convaincante. Je crois que ce serait même trop long de dire ce qu’il s’était passé aujourd’hui. C’était juste une de ces journées ou à défaut de s’être levé du pied gauche c’est les autres qui l’ont fait pour vous et d’une manière ou d’une autre, ils vous le font payer. « Et toi ? Le level n’était pas aussi calme que d’habitude ? » C’était un des endroits branchés du moment. Même si je n’avais pas encore l’âge requis, j’y étais déjà rentrée quelques fois et je devais bien avouer que niveau ambiance c’était pas mal du tout. Je me calais encore un peu plus au fond du canapé et entourais mes genoux de mes bras. Je fermais un instant les yeux avant de les ouvrir à nouveau. Finalement, je n’avais pas pu échapper plus longtemps au sujet dont j’aurais préféré éviter de parler. Je hochais légèrement la tête avant de me rendre compte que ça voulait tout et rien dire en même temps. Tu parles d’une réponse, on a déjà plus éloquent. « Non. Ça ne changera rien. A vrai dire, j’ai pas envie que ça change quelque chose. Sinon chez qui je vais bien pouvoir venir pleurer dès que j’ai un problème, hein ? » Je tournais la tête et lui souris doucement. Le semblant d'humour à la fin n'était pas forcément nécessaire mais au moins il nous permettait, à l'un comme à l'autre, de se dérider un peu.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Kayla & Aleandro ϟ You can always count on me, whatever happens ...    

Revenir en haut Aller en bas
 

Kayla & Aleandro ϟ You can always count on me, whatever happens ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Good Life ™ :: inactif-