AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
VEUILLEZ LIRE CE SUJET ET DONNEZ VOTRE AVIS : CLIQUEZ

Partagez | 
 

 
Knockin' on Heaven's Doors [ Agnès ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité


Invité


MessageSujet: Knockin'' on Heaven''s Doors [ Agnès ]   Ven 22 Mai 2009 - 19:54

Agnès & Jude

Knockin' on Heaven's Doors


« Wake up, wake up, wake the sun
Wake up, wake up, hanging like a chain
Wait for, wait for the first train »



    Soirée de merde, trois mots qui qualifiaient avec brio le moment qu'il passait à cette fichue fête à laquelle sa meilleure amie et sa petite soeur l'avait traîné. Qu'est-ce qu'il aurait aimé ne pas y aller, à cette Rave. Qu'est-ce qu'il aurait aimé éviter d'en apprendre tant sur Maia, de ne pas voir sa meilleure amie tant souffrir, de connaître ce monde chaotique duquel il s'était toujours préservé.

    Mais il était là, dans ce fichu bâtiment désaffecté, se dirigeant promptement vers la sortie. Son coeur battait à deux mille à l'heure, il rêvait de rentrer chez lui, s'enfuir sous sa couette du lit comme quand il faisait lorsqu'il rentrait d'une mauvaise journée à l'école. Jude se dressa un chemin parmi les danseurs, la musique résonnant dans son cerveau, lui donnant l'impression de taper sur ses neurones au rythme de cette fichue mélodie. La sortie, merde, où elle était ? Le jeune homme bifurqua, prenant bien le soin de ne pas retrouver ceux qui l'avaient emmené ici. Une chose était sûr, en ce moment même, il ne portait pas sa soeur Maia dans son coeur. Au contraire, elle l'avait exaspérée sans le vouloir à un haut point. Quoi que ce n'était même plus de l'exaspération, c'était un drôle de sentiment qui lui procurait à la fois le coeur gros et la nausée. Quoi qu'il en soit, Jude continua son chemin et trouva enfin la sortie non sans difficultés.

    La pelouse verte parsemée de gobelets en plastique et quelques substances sans doute dégobillée par diverses personnes. L'adolescent huma profondément l'air pur qui lui sauta aux narines et lui caressa le visage. C'était fou comme il étouffait à l'intérieur du bâtiment. Dehors, c'était nettement plus calme, moins chaotique, bien que plus froid et plus humide. Le jeune homme s'assit sur la pelouse et s'y allongea rapidement, les yeux rivés sur les étoiles que lui offraient le ciel, la musique résonnant dans sa tête, néanmoins avec moins d'intensité. Il ne savait plus quoi faire, il était en colère, mais d'un autre côté, partir sans Maia, c'était la laisser dans les mains qu'il ne savait trop qui. Il aimait sa soeur, quoi qu'elle lui fasse, et il voulait la protéger, quoi qu'il arrive. Mais Maia Ersley était surtout une grande fille qui se débrouillerait certainement bien mieux que lui pour rentrer. Jude plaça ses mains derrière sa nuque, savourant l'air frais qui brûlait presque sa gorge à chaque respiration.

    Alors qu'un couple se disputait violemment à quelques mètres de lui, Jude ferma les yeux. Il revoyait encore Maia embrasser Jasper, Brittany lancer un regard plus que noir au couple interdit, Matthew répondre par une belle droite à l'adresse de Jasper. Si c'était ça, la joie de la Rave party, Jude pouvait largement s'en passer. D'ailleurs, c'était ce qu'il faisait, il ignorait l'autre monde, tout en restant à sa périphérie. Mais il y avait certainement d'autres choses à connaître de ces soirées de fête où coulaient alcools et drogues à flot ? Il pouvait certainement réussir à s'amuser, parvenir à être bien dans sa peau avec des personnes autour de lui que ce soit au moins une fois dans sa vie ? Après une bonne dizaine de minutes d'immobilité, sa chemise commençant à s'imprégner de la fraîche humidité de l'herbe, Jude ouvrit les yeux, sentant quelqu'un assis à côté de lui.

    Le garçon leva les yeux, arpentant le corps de la jeune femme à ses côtés jusqu'à son visage fin. Agnès Elisabeth Cooper. Jude sourit, croisant le regard de la jeune femme. Agnès était en quelque sorte son reflet, sauf qu'elle vivait dans un tout autre monde. Elle était aussi renfermée que Jude, aussi mystérieuse, sauf qu'elle semblait s'orienter du côté du Mal, alors que Jude allait du côté du Bien. Ils avaient tous les deux un jumeau, sauf que le jumeau de Jude pouvait être une véritable ordure alors que Lizah devait être la plus angélique des Cooper. Agnès connaissait ce monde chaotique que Jude avait quitté, tandis que lui connaissait l'ordinaire dont Agnès avait été privée toute petite. Mais quoi que soit leurs différences, il ne changeait pas que Jude et Agnès s'appréciaient, qu'ils étaient des amis. Lorsque le jeune Ersley sentit le regard de la jeune femme se poser sur lui, il articula :

    - Hey.


    Il était heureux de la voir, sans le savoir vraiment. C'était celle qu'il voulait voir, en fait. La femme de la situation en quelque sorte. Avec Agnès, tout changerait, il en était sûr. A eux deux, ils redéfiniraient le monde, aussi grotesque cela puisse paraître.
Revenir en haut Aller en bas

Invité


Invité


MessageSujet: Re: Knockin' on Heaven's Doors [ Agnès ]   Ven 22 Mai 2009 - 22:22

    « Because I like to destroy myself... »

    Un ouragan est passé dans ma tête et à saccagé les lieux, me laissant sans repaire. Une autre horrible journée ce terminais enfin, chaque fois je n'attendais que la pénombre pour commencer à vivre. Depuis quelque temps j'étais dans la déchéance la plus total et je ne faisais absolument rien pour m'en sortir, je me plongeais encore plus. Je ne voyais qu'un seul but à ma misérable vie, me détruire, toutes ambitions m'avaient quitté depuis longtemps au désespoir des personnes qui, avant me servaient d'amis. Maintenant, mes amis je pouvais les compter sur les doigts d'une de mes mains, le peuple s'enfuyait de moi, la raison ? Je ne sais pas, je ne sais plus...peut-être le fait qu'en me détruisant je l'ai détruit aussi. Chaque nuit, je me laissais allé dans le « monde de la nuit », là où alcool, sexe et substances illicites sont des mots d'ordre. Avant ce n'étais que pour me défouler que je me laissais aller ainsi, mais maintenant c'était devenu presque qu'une routine, je me rendais à des soirées ou des raves presque tous les soirs.

    C'était une soirée comme les autres qui se présentais à moi en ce moment. Un long t-shirt enfilé en mode rapide et des leggings troués (la raison de ses trous m'étaient inconnus, je ne m'en rappelais plus du tout) et des converses pour être confortable. Mon vieux t-shirt était ouvert sur mes flancs droit et gauche laissant voir mon soutien-gorge sur les côtés, je m'en foutais tellement. Cheveux en batailles, je ne pris pas le temps de les placers, à quoi cela servirait de toute manière ? La journée que j'avais vécu aujourd'hui avait vraiment été merdeuse. J'avais comme seul hâte qu'elle se termine et laisse place à une autre nuit de déchéance. Un coup de téléphone de ma chère maman m'avait annoncé qu'elle était en manque d'argent et ne pouvait plus payer les frais médicaux de Lizah. J'avais crisé bien-sur si on ne peut plus payer, ils la débrancheraient et je ne souhaitais pas du tout cela

    L'odeur humide de l'extérieur était délectable, un doux vent soufflait relevant quelques mèches de mes cheveux bruns frisé. Une belle ambiance régnais pour le moment, j'étais encore complètement maître de moi-même, ce qui n'allait sûrement pas duré, cela allait faire comme tout le temps. Si ça s'annonçait comme d'habitude j'allais me réveiller demain dans un endroit inusité comme un parc ou même une ruelle inconnue parce que j'aurais été incapable de retourner chez moi ou sinon je serais dans le lit d'un pur inconnu, nu comme un vers.Marchant dans la rue, je me dirigeais lentement vers le lieu d'une rave. Une connaissance m'avait envoyé l'adresse par message texte sur mon portable un peu plus tôt. Encore une rave dans un bâtiment désaffecté, c'était tellement commun maintenant, je me présentais à au moins trois raves de ce genre en une semaine.

    Contournant les flaques dégueulasse de vomissure d'inconnu, je marchais sur la pelouse pour me rendre à l'intérieur. Une silhouette étendue dans la pelouse au loin attira mon attention, déjà complètement bourré le mec ? Surment pas, il était encore trop tôt. Je marchais maintenant vers lui, peu à peu je le reconnus, un jeune blond qui avait l'air découragé. Aucun mot ne sorti de ma bouche pour le moment. Pourquoi parler de toute manière ? Je ne le regardais même pas, je fixais le vide. Avec l'air du jeune homme, il était facile de savoir lequel des jumeaux il était, Jude j'en étais certaine et puis c'était le seul des deux à qui je parlais. En même temps d'être semblable, lui et moi étions dissemblables. Lui avait sûrement une meilleure vie que la mienne.

    « Que fais-tu ici Jude ? »

    Ce n'était pas son monde, mais le mien. Je savais qu'il ne se sentait sûrement pas très à l'aise dans ce genre de lieu. Je tournais enfin mon regard vers lui. Aucune salutation pour le jeune Ersley se fit entendre de ma pars. Jamais je n'ai aimé parler pour ne rien dire, cela avait toujours été ainsi.


Dernière édition par Agnès E. Cooper le Mar 26 Mai 2009 - 23:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité


Invité


MessageSujet: Re: Knockin' on Heaven's Doors [ Agnès ]   Sam 23 Mai 2009 - 18:16

    Jude sentit le regard d'Agnès se poser sur lui. Cette jeune femme possédait un certain charme qui laissait rarement indifférent. Elle semblait à la fois mystérieuse et blessée, comme un ange déchu. Sauf que comme tout ange déchu, elle portait sur ses épaules un lourd fardeau constituait de peines, remords, problèmes ect... Et elle pouvait de ce fait attirer des problèmes aux personnes de son entourage. Agnès était en quelque sorte dangereuse, comme une sirène attrayant les marins par l'intermédiaire de leur charme pour les faire échouer sans remord.

    Qu'est-ce qu'il faisait ici ? Jude ne le savait même pas vraiment, ce qu'il fichait à cette détestable soirée. Il y avait été traîné, après avoir été convaincu à la suite de quinze longs jours d'arguments aussi étranges et censés les uns que les autres. Il avait suivit sa soeur et sa meilleure amie, entrant sans délicatesse dans ce monde chaotique où il n'était pas du tout à sa place. "Tu sais pas, peut-être que tu t'y retrouveras comme un poisson dans l'eau !" lui avait dit sa soeur Maia. Et bien, même si Jude avait trouvé son argument particulièrement osé quand il l'avait entendu la première fois, maintenant, il le trouvait complètement déjanté. Il était hors de son monde à cette fête, il n'était pas du tout dans son élément. Le jeune homme leva les yeux vers son interlocutrice qui gardait le silence, attendant patiemment sa réponse. Agnès pouvait être aussi silencieuse que Jude, et comme ce dernier, elle détestait parler pour ne rien dire. Et puis, il y avait dans ce monde bien trop de personnes qui parlaient pour dire n'importe quoi, alors ça faisait du bien de tomber sur une personne comme Jude et Agnès de temps en temps, ça reposait en quelque sorte. Les silences valent parfois mieux que des assemblages de mots indéfinis qui au final n'engendrent pas grand chose à part une belle migraine ou une grande exaspération...

    Un sourire faux se dessina sur le visage du jeune homme et il baissa son regard vers l'herbe qu'il enroulait machinalement autour de ses doigts. Il n'en savait rien, au final, de sa question. Il aurait très bien pu raconter comment il s'était rendu ici à Agnès, mais pourquoi il était là, il n'en avait aucune idée. Qu'est-ce qu'il faisait là ? Rien du tout. Il réfléchissait, désespérait, regrettait. Après avoir émis un soupir désolé, Jude répondit :

    - Je sais pas...


    Puis il leva ses yeux clairs vers Agnès. Il avait presque l'air d'un gamin qui essayait de se faire pardonner de quelque chose à sa mère pour en obtenir un autre. Sauf que dans cette situation, Jude n'avait absolument rien à se pardonner et n'avait pas plus de choses à réclamer à Agnès. Quoi que peut-être un peu de compagnie, d'amitié, ou encore de l'aide pour survivre dans ce fichu monde qui ne lui appartenait pas du tout et ne lui appartiendrait jamais d'ailleurs.

    Voyons un silence de plus en plus pesant s'installer entre eux et Agnès sembler réfléchir ou penser à quelque chose, Jude ouvrit la bouche, et demanda, craignant que son amie s'en aille faire la fête et qu'il se retrouve encore plongé dans la solitude qui le berçait si bien d'ordinaire :

    - T'es venue seule ?


    Ca l'aurait étonné qu'Agnès soit venue en bande, tiens. Au pire, elle serait venue avec son meilleur ami, mais encore, en ce moment, Jude les voyait de moins en moins ensemble, ces deux-là. Et puis, Agnès était une personne qui ne semblait pas vraiment avoir besoin des autres pour se rendre à une fête. Elle était indépendante, contrairement à Jude.
Revenir en haut Aller en bas

Invité


Invité


MessageSujet: Re: Knockin' on Heaven's Doors [ Agnès ]   Mar 26 Mai 2009 - 22:36


    Après avoir demandé à Jude la raison de sa venu dans cette Rave, je me demandais mentalement pourquoi moi-même j'étais venu ici. Je l'ignorais en même temps de le savoir. J'étais venu pour trouver un peu de réconfort après une journée de merde total. Trouver du réconfort dans la fête, l'alcool et la drogue, tout à fait mon genre en ce moment. Avant, j'étais différente, mais je m'étais égaré sur le chemin de ma vie. Trop de choses c'étaient produite pour que cela redevienne comme avant; l'accident de Lizah, mon viol... Bien sûr je me rendais compte que garder tout cela pour moi n'arrangeais rien, mais trop de honte me possédais. Au final, je venais dans ce genre de soirée toutes les nuits que pour oublier ma vie, me perdre en espérant ne plus me retrouver.

    Les gens se sentaient obligé de sourire à l'autre presque en tout temps. Avec moi ce n'étais pas pareil, je ne souriais que lorsque c'était vraiment important ou que j'étais déchiré à mort. Bref, tout pour dire mon visage était neutre d'expression, quoi que mes yeux ne cessaient pas de refléter la colère et comme dirais ma mère « un appel à l'aide ». Quoi de plus drôle encore ? Comme si j'en voulais ! J'étais très bien ainsi, laissez-moi me détruire, c'est le mieux à faire. Doucement, je m'allongeais dans l'herbe aux côtés de Jude. Je n'étais pas très sûr qu'Ersley voudrais retourner à l'intérieur pour le moment, je n'étais même pas sûr s'il voulait y retourner tout court et puis je m'en foutais.

    En jetant un coup d'oeil au jeune homme, je sortis de mes pensées. Jude venais de me demander si j'étais venu seul. Depuis quand je venais accompagner ? Je venais toujours seul et j'embarquais quelqu'un pour finir la soirée généralement, c'était ma routine à moi ont dirais bien. J'ai toujours détesté venir acompagné, il fallait resté avec la personne avec qui nous étions venu et repartir avec, mais moi j'aimais mieu être libre, totalement libre. Je me mis à examiner les étoiles dans le ciel sombre, il faisait nuit et les étoiles étaient malheureusement rares dans le ciel pollué.

    « Je suis encore et toujours venu seul Jude… »

    Sans aucune raison, je glissa ma main dans celle de Jude. Pour moi c’étais un geste normal et purement amicale, je le faisais souvent, mais juste avec Jude et mon meilleur ami. J’avais juste envie d’être sur qu’il ne pourrais pas s’enfuir xD. Ma main était glacé, comme toujours. J’avais envie d’avoir sa compagnie en ce moment, c’étais surment le mieu qui pouvais m’arriver ce soir. Un soupir trouva sortie de ma bouche, j’étais vraiment pas très «Happy» ce soir.

    « Jude ? Ça te dérangerais de me tenir compagnie un peu ? J’ai pas envie de rester seul… »

    J’étais dans un «down», et pour le moment la rave ne me disait plus rien du tout. Fermant les yeux doucement, j'essayais de me sortir de mes pensées un peu. Je n'avais aucune envie d'aller danser, prendre des substance illicite etc. Mais pourquoi j'étais venu ici ce soir ? Peut-être que c'étais mon « destin » de voir Jude ce soir.
Revenir en haut Aller en bas

Invité


Invité


MessageSujet: Re: Knockin' on Heaven's Doors [ Agnès ]   Mer 27 Mai 2009 - 19:27

    « Je suis encore et toujours venue seule Jude… ». La voix d'Agnès résonna dans les tympans de Jude doucement, comme s'il avait enclenché un mécanisme spécial dès que son amie lui parlait. Il aimait la voix d'Agnès, elle était à la fois mystérieuse et douce, et surtout, elle était rare. Un filet de son qui n'existait que lorsqu'il avait indéniablement lieu d'être. Un timbre mélodieux et rare, qu'on ne peut s'empêcher d'apprécier dès la moindre écoute. Jude sourit, Agnès était plus forte de lui, de ce côté là. D'ailleurs, Agnès paraissait toujours plus forte que lui. Son indépendance, sa façon d'être, son ignorance envers les autres et leurs sentiments. Elle semblait impénétrable, froide et douce à la fois. En somme, c'était toute la fascination que pouvait exercer Agnès.

    Jude sentit la main de son amie se glisser dans la sienne, comme à l'habitude. Elle devait être la seule personne qui pouvait prendre la main du jeune homme comme ça. Jude n'avait jamais aimé les contacts physiques longs, au pire, il faisait quelques tapes amicales sur l'épaule, mais tenir une main pendant plusieurs minutes, ça ne se déroulait qu'avec Agnès. Et puis, ce simple geste semblait avoir une toute autre signification quand Jude ressentait les mains froides de la jeune femme. C'était purement amical, ça signifiait tant de choses tout en en signifiant peu. C'était, juste un pont entre eux deux, un pont qui se devait d'exister, qui devait leur dire qu'ils étaient tous les deux toujours présents dans cet univers si périlleux, que jusqu'à ce que ce lien soit rompu, qu'ils restent ensemble, quoi qu'il arrive.

    Le jeune homme tourna la tête vers Agnès qui avait les yeux rivés sur le ciel sombre. Il l'observa un moment, eut presque l'impression de voir son soupir trancher l'air frais et humide qui les entourait et, lorsqu'elle lui posa une question, il tourna à son tour la tête vers le ciel aux milles et unes étoiles voilées. Un fin et doux sourire se dessina sur ses lèvres, comme la plupart qu'il offrait à ses amis d'ailleurs. Puis, laissant quelques secondes s'estomper et le silence prendre son règne entre eux deux, le silence de la nuit s'imprégner pleinement en eux, un silence rare parmi la musique tonitruante du bâtiment et des jeunes de leur âge batifolant dans les environs, il souffla :

    - Tu peux compter sur moi.

    Jude effleura doucement les doigts d'Agnès liés entre les siens, dans un semblant de caresse qui voulait surtout lui faire comprendre qu'il ne partirait pas tant qu'elle ne le désirerait pas.
    Après plusieurs minutes de silence, où Jude et Agnès contemplaient le ciel nébuleux et son infinité alors que la musique avait reprit son cours et que deux garçons se disputaient violemment non loin d'eux à cause de ce qui semblait être une "Alexandra", le jeune Ersley retourna la tête vers le visage d'Agnès, et lui demanda doucement :

    - Que veux-tu faire ?
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Knockin' on Heaven's Doors [ Agnès ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Knockin' on Heaven's Doors [ Agnès ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Good Life ™ :: 
    intrigue #1 - rave party
-