AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
VEUILLEZ LIRE CE SUJET ET DONNEZ VOTRE AVIS : CLIQUEZ

Partagez | 
 

 
(M) BRADLEY COOPER ★ there's this feeling that i just can't fight.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité


Invité


MessageSujet: (M) BRADLEY COOPER ★ there's this feeling that i just can't fight.   Mer 20 Juil 2011 - 8:20

Everything about you

☞ Joshua Hayes
ft. Bradley Cooper
various information ✘

Personne - ou presque - me connaît ici. Du coup, comme tous les autres sont passés par là, j'vais devoir briser la glace aussi... J'avais pas prévu ça, mais tant pis, j'me lance ! Mon nom complet est Joshua Drew Hayes et j'ai vu le jour le date de naissance au choix, année de naissance : 1981, ce qui fait qu'en ce moment, j'ai 30 ans. Le lieu de ma naissance est sûrement nécessaire, comme ça on peut savoir d'où j'ai appris tout ce que je sais... C'est à Dallas au Texas, du moins c'est ça que mes parents m'ont dit. En grandissant, le milieu qui m'entourait m'a fait comprendre que je faisais partie de la classe sociale aisée... M'enfin, c'est pas ça le plus important. Mon orientation, quoique plutôt personnelle, est hétérosexuelle, je suis actuellement célibataire et j'ai failli oublier de dire que je voulais faire partie des tourists, sans compter que quand j'me regarde dans le miroir, je trouve que je ressemble à Bradley Cooper. Cool, non ?
SCÉNARIO LIBRE


John Doe's story

your minute of glory ✘



Ma vie n'a pas toujours été toute rose, au contraire. Je suis né dans une des familles la plus pauvres de mon coin. Je n'ai jamais vraiment réussi à m'en sortir jusqu'à temps que j'en aie marre et que je tente de faire tourner le vent en envoyant une demande à l'université de New York. Ils m'ont accepté, alors j'ai pris mes clics et mes clacs et je me suis barré. Mon père venait tout juste de nous abandonner quelques années auparavant et ma mère était déjà à Washington, essayant de se faire une vie. J'habitais chez des cousins et ça me tapait sur le système qu'ils me prennent pour acquis et me fassent faire toutes les tâches de merde que personne ne voulait. Je leur ai foutu à la gueule que j'allais avoir une meilleure vie qu'eux, et je suis parti sans me retourner. Je gardais contact avec ma mère pour qu'elle sache que j'étais toujours en vie et que ça allait bien. Elle avait décidé de retourner à l'école pour faire quelque chose de sa vie, parce qu'elle avait arrêté ses études en tombant enceinte de moi. Finalement, je suis sorti de l'université avec un diplôme en communication et publicité. J'ai été faire des stages un peu partout avant que ma mère me recrute dans sa compagnie. J'évite de parler de mon passé, tout ce qui compte ce sont les apparences et ce que ce job vont m'apporter. Je focusse sur le futur, parce que sérieusement, ça me servirait à rien de remuer des vieilles plaies. Les paillettes, les filles et toutes ces merdes, ce sont des trucs que j'évite depuis des années maintenant, sachant qu'il y a à peine cinq ans, j'étais le pire coureur de jupons qui soit.


And then there was two

the ones you love to hate ✘

☞ Crystel Angel Williams feat. Kristen Bell
Les relations entre les employées de ma mère et moi sont normalement extrêmement limitées, parce qu'elle refuse que je m'inplique dans quoi que ce soit qui pourrait compromettre son image ou la mienne, si on la prend en compte. Ça m'a pas tellement dérangé qu'elle m'instaure cette règle, mais dernièrement j'y ai pas porté attention... J'ai rencontré une de ses employées qui a l'air prometteuse. C'était à New York... Crystel Williams qu'elle s'appelle. Blonde, extrêmement belle, sexy, tout ce qu'il faut pour me plaire. Évidemment, on a prétendu pendant plusieurs réunions n'être préoccupés que par ça, jusqu'à temps qu'un soir on mange ensemble et qu'on finisse par craquer. On a recommencé quelques fois par la suite, gardant l'anonymat sur le tout et paraissant professionnels devant les gens. Y'a quand même un truc qui cloche dans tout ça, c'est que je veux plus, je veux l'inviter à sortir, mais à chaque fois elle trouve un moyen d'esquiver ou de repousser la conversation. Plus j'essaie, plus elle s'éloigne. Je comprends pas - enfin, peut-être que si - mais j'vais pas me laisser faire pour autant.

© white rabbit & livejournal
Revenir en haut Aller en bas
 

(M) BRADLEY COOPER ★ there's this feeling that i just can't fight.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Good Life ™ :: ♕ use somebody-