AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
VEUILLEZ LIRE CE SUJET ET DONNEZ VOTRE AVIS : CLIQUEZ

Partagez | 
 

 
Jenna&Julian Ҩ To make you feel my love.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
JENNA ㄨ « every me every you »
→ crédit : Cloé & REMEMBERhope.
→ discussions : 246
→ anniversaire : 07/06/1989
→ âge : 29
→ arrivée en ville : 14/07/2011


○ the good life
♂♀ your people:
▬ to do list:
• social class: Workaholics

MessageSujet: Jenna&Julian Ҩ To make you feel my love.   Jeu 22 Sep 2011 - 22:12


    Je me réveille doucement. Le weekend est enfin arrivé et ce n’est pas de trop après la semaine de folie que je viens de passer. On a énormément de boulot au bureau, à tel point que je passe le plus clair de mon temps là-bas. Je n’ai pas vu Julian de la semaine. On s’est appelé évidemment mais ça c’est arrêté là. De son côté aussi, le boulot prime et on n’a pas vraiment le droit de s’afficher dans les locaux de nos bureaux. Notre relation serait foutrement mal perçue et évidemment on risquerait encore d’avoir des ennuis. Je veux plus qu’on est des soucis parce que je crois qu’on a traversé assez de crises les dernières temps. Entre son ex qui était de retour, sa peur de s’engager avec moi, et j’en passe. J’ai envie que tout redevienne comme avant simple et bien. Ça a toujours été le cas avec Julian et c’est sûrement ce qui m’a fait tomber amoureuse de lui. Je n’avais pas besoin de jouer un jeu, ou de devoir me confier toutes les dix secondes pour qu’on passe de bons moments. Au contraire, on s’est jamais vraiment parlé de nos passés et c’est une bonne chose parce que je ne suis pas encore prête. Je me vois pas lui parler maintenant de tout ce que mon père a pu faire, de la mort de ma mère ou de ma relation avec ce connard de Liam. Julian m’offre un bonheur à part entière, un bonheur simple et une stabilité. Je n’aurais pas cru en avoir besoin. Après mon histoire avec mon ex petit ami, j’avais décidé de plus me fixer et de surtout plus m’attacher réellement un homme. Etre trompé pendant tout ce temps m’a vraiment blessé. Je me suis sentie salie, souillée, comme si je n’étais qu’une pauvre idiote avec laquelle on pouvait jouer. C’était sûrement ça en fait. Parfois quand j’y repense, je me demande s’il m’a vraiment aimé ou si j’étais juste une carte pour lui celle de la sécurité apparemment devant sa famille et les autres. J’en sais fichtrement rien en réalité et c’est sûrement le plus difficile. Je ne ressens plus rien pour lui, loin de là mais c’est quand même le mec que j’ai aimé pour la première fois, celui à qui j’ai tout donné et aujourd’hui je le regrette amèrement. Je pense qu’on s’est bien trouvé avec Julian et cela sur plusieurs points. On est sur la même longueur d’onde et je crois qu’on veux partir dans la même direction. Et même si au début il a préféré s’éloigner plutôt que d’assumer ses sentiments pour moi de manière officielle, il a fini par se rendre compte de tout ça et de se lancer dans une histoire sérieuse avec moi. On peut dire qu’on était déjà une sorte de relation exclusive avant l’épisode du New-Jersey mais pas aux yeux de tout le monde. Même si je suis pudique par rapport à mes sentiments, j’peux pas m’empêcher de me dire que ça me fait du bien de plus avoir à me cacher, de ne pas devoir marcher à ses côtés dans la rue comme si j’étais qu’une simple amie, et au moins maintenant quand des folles en chaleurs le colle un peu trop j’peux m’énerver. Ça le fait marrer quand je fais ma jalouse mais ce n’est pas si drôle au fond. Il plaît à pleins de filles et je connais rien de son passé avec la gente féminine. Je me doute bien que ce n’était pas un saint mais l’étendu de la chose ne m’est pas encore connu. Puis lui aussi est jaloux et sacrément. Je jouais d’ailleurs sur cette carte peu avant qu’on se mette officiellement ensemble pour lui faire comprendre que je pourrais très bien lui échapper en n’étant qu’une fille de plus pour lui.

    Je m’extirpe de mes draps filant sous la douche. Je m’adosse à la paroi en verre, laissant les gouttes d’eau chaude couler sur ma peau qui frisonne. J’ai prévu de faire une petite surprise à Julian. J’sais qu’il doit encore dormir et Cassie m’a laissé un double des clés, parce qu’elle est partie pour la journée. C’est sympa de sa part, ça va me permettre de le retrouver après cette longue semaine sans lui. je dois dire qu’il me manque et surtout j’ai terriblement envie de lui. Y a une putain d’alchimie entre nous sur ce point là et j’dois m’en satisfaire parce qu’il sait exactement comment me conduire au septième ciel. Je sors rapidement de ma douche, enfilant un jean et un débardeur blanc. Me recoiffant légèrement, j’me regarde une dernière fois dans le miroir avant de quitter mon appartement en prenant mon sac, au cas où j’passerais la nuit à l’appartement de Julian. Une fois dans ma voiture, j’file droit à son appartement. J’espère que ça va lui faire plaisir, j’aime bien le surprendre puis ça nous permets de ne pas tomber dans la routine comme pas mal de couple aujourd’hui. J’arrive quelques minutes plus tard devant son immeuble avant de monter à vitesse grand v dans son appartement. J’ouvre lentement la porte, le calme plat dedans me stresse légèrement. Il doit encore dormir. Je m’avance dans la chambre de Julian, le voyant étendu sous la couette entrain de dormir comme un bébé. Je souris en coin en le fixant. C’est dans ce genre de moment que je me rends compte à quel point j’suis amoureuse de lui. Je ferme la porte derrière moi avant de laisser tomber au sol mon jean et mon débardeur, me retrouvant dans un ensemble de lingerie blanche avant de marcher en direction du lit. Je me faufile sous la couette et Julian bouge légèrement. Ma bouche se dirige dans sa nuque que j’embrasse tendrement avant de venir frôler ses lèvres, quelques mèches de mes cheveux taquinant son visage, il sourit légèrement et je descends mes baisers sur son torse et son ventre en soupirant contre sa peau avant de remonter. « Julian… ». Je souffle son prénom passant mes mains dans ses cheveux. Je l’embrasse encore un peu plus avant de me relever en posant mes mains sur son torse. Le bout de mon index descend de son cou jusqu’à la lisère de son boxer. Il ouvre les yeux, encore endormi en me fixant. Je souris en coin voyant sa mine surprise. Non tu ne rêves pas chéri, c’est bien moi. Je pense cela avant de venir glisser ma langue près de son boxer en remontant jusqu’à son oreille. « J’ai terriblement envie de toi tu sais… ». Taquine je le regarde dans les yeux en haussant les épaules, affichant une moue malicieuse à laquelle il ne résiste jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité


Invité


MessageSujet: Re: Jenna&Julian Ҩ To make you feel my love.   Jeu 22 Sep 2011 - 23:17

Je travaille comme un malade depuis deux semaines environ. Mon voyage imprévu au New-Jersey en est sûrement l'une des causes, mais je suis certain que c'est pas que ça. Je suis pas le meilleur avocat de la boite. Juste l'un des meilleurs. Toutefois, je suis souvent distrait depuis le début de ma vraie relation avec Jenna. Cette fille me fait un putain d'effet monstre et je peux pas faire autrement que de penser a elle, être avec elle et a réfléchir à ce qu'on est. Je pensais pas que m'attacher à quelqu'un d'autre qu'Avery était possible, mais je sais maintenant que oui, c'est le cas. Je n'ai pas besoin d'une relation destructive. Je n'en ai jamais eu besoin. Dire que Avery n'a pas compté dans ma vie serait faux, mais depuis qu'elle s'est cassée une deuxième fois sans me dire aurevoir, ça m'a fait réaliser bien des trucs. Jennalynn est différente d'elle par tout les points. Le seul truc qu'elle partage avec mon ex petite-amie, c'est qu'elle me rend dépendant d'elle. Si on regardait mes années de fac, les gens me décriraient comme étant une grande gueule macho, qui se fout de la terre entière. J'étais co-capitaine de l'équipe de football et j'avais la popularité qui venait avec ma belle gueule de blondinet. J'étais pas un mec bien. Je me pousse à l'auto-destruction, ce qui est sans le vouloir un mécanisme de défense. J'ai maintenant vingt-sept ans. Je peux plus me permettre ce genre de conneries. J'ai grandi et c'est en grande partie grâce à Chelsea. Mes sœurs me disent souvent que sans moi, elles auraient pas eu de modèle, pas eu de père. Elles ont grandi parce que je le leurs ai dit. J'ai juste pas suivit mon propre conseil. Au final, c'est peut-etre moi qui en avait besoin le plus. Je ne savais pas que je pouvais avoir autant de ressentiment auprès de Cameron Williams. Je ne réalisais pas comment je pouvais détester mon père, celui que j'avais tant aimé. Tout ça, ça prouve que j'ai changé et j'en suis assez fière. La personne que je suis devenu me plait et je compte pas l'echanger pour rien au monde. Sauf peut-etre Jenna. Encore aujourd'hui, nous savons peu de choses l'un sur l'autre, mais j'ai l'impression de savoir ce que j'ai besoin. Je vais en apprendre progressivement. Tout comme elle, pour mon passé. Je ne veux pas particulièrement lui dire, mais je sais que je vais devoir le faire un jour. Parce que elle le mérite et que je ne veux pas vraiment la décevoir. Si je compte bien, ça fait environ un mois qu'elle et moi, c'est officiel. On s'est pas vraiment vu la semaine dernière, mais c'est que nos emplois en tant qu'avocats sont assez prennant. Et si mon boss savait que je sortais avec maître Willsborough ... Je suis viré sur le champ. 

Me lever tôt, travailler, me coucher tard. Voilà ce à quoi se résumais ma semaine de fou. Enfin, je peux dormir jusqu'à ne plus etre capable de le faire et je vais pouvoir voir Jenna. J'suis arrivé de travailler foutrement tard et vers deux heures du matin, je suis entré dans l'appartement que je partage avec Cassie et j'me suis couché directement. Juste la peine de me foutre en boxer après une douche et voilà. J'ai pieuté comme un bienheureux. Je sens un drôle de truc. Je dors assez profondément, mais je sens que y'a un truc. Je bouge doucement, parce que au moins comme ça j'suis fuck bien. Des lèvres se posent sur la peau de ma nuque et j'inspire le parfum d'une fille. C'est pas n'importe quel parfum, c'est celui de Willsborough. J'me détend, parce que je sais maintenant que c'est pas Cassie qui va m'tuer et qu'elle pose un baiser sur ma bouche. Ses cheveux me font doucement frissonner, mais j'aime ça, putain. Je reste encore immobile, car peut-etre qu'elle dormira avec moi. Après tout, j'ai pas l'intention de me lever pour aller où que ce soit. Je souris un peu et inspire profondément alors que je sens ses baisers se rapprochant de mon caleçon. Le souffle sur ma peau m'excite foutrement et puis, c'est Jenna. Que j'ai pas vu depuis une semaine. Je l'entend souffler mon prénom et je sens ses mains bouger dans mes cheveux. Elle m'embrasse de nouveau et je lui rend son baiser, lui montrer que oui, je suis réveillé et qu'elle est juste trop parfaite. J'crois pas m'être déjà fait réveillé de la sorte. Ses mains passent sur mon torse et descendent encore un peu. Je sens que mon boxer devient légèrement plus étroit. Elle se redresse et j'ouvre finalement les yeux. Je suis un peu surpris, parce que peut-etre que je pensais que c'était un putain de bon rêve. Ça en est définitivement pas un. Elle glisse doucement à mon oreille « J’ai terriblement envie de toi tu sais… » et juste ça, ça me donne une trique d'enfer, parce que c'est le matin, que Jenna me tease depuis tantôt, le fait que j'ai autant envie d'elle et que ça fasse une semaine que je ne l'ai pas vue. Je pose mes mains sur sur ses hanches et dans son dos. Je souris légèrement et d'un mouvement brusque, je la fais basculer en dessous de mon corps, me retrouvant finalement entre ses jambes. Je vois finalement ce qu'elle porte et oh merde. Elle est tellement canon et heureusement, elle est à moi. « Putain, Jenna ... T'as pas le droit de me réveiller comme ça. La lingerie, toi, mon lit et pas de Cassie … t'es foutrement parfaite. » Amen à tout cela. Je l'embrasse, soudainement plus du tout endormi. Je pose mes lèvres dans son cou, je passe mes mains sur sa poitrine, sur son ventre et finalement sur l'elastique de sa culotte. Je pose mes doigts sur celle-ci et je fixe Jenna. Je baisse la tête et embrasse doucement son ventre avant de la libérer de son bas. Je me relève et me colle à elle, afin qu'elle sente bien l'effet qu'elle me fait, parce que ouais. Jenna, elle me fait un putain d'effet.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
JENNA ㄨ « every me every you »
→ crédit : Cloé & REMEMBERhope.
→ discussions : 246
→ anniversaire : 07/06/1989
→ âge : 29
→ arrivée en ville : 14/07/2011


○ the good life
♂♀ your people:
▬ to do list:
• social class: Workaholics

MessageSujet: Re: Jenna&Julian Ҩ To make you feel my love.   Dim 25 Sep 2011 - 20:48

    Me relancer dans une histoire a été foutrement compliqué pour moi. Au début quand j’ai connu Julian j’pensais même pas qu’on prendrait la peine de se revoir. On s’est rencontré à ce gala et on a couché ensemble le soir même. Il m’avait en quelques sortes sauvé des griffes du pervers qui me draguait lourdement et finalement mon corps l’avait remercié à sa manière. Il ne représentait pas grand-chose au début, simplement un mec foutrement bien foutu et surtout un adversaire. C’est l’avocat de la principale firme concurrente à la mienne et franchement il était hors de question que je sympathise avec l’ennemi. Puis on s’est revu une fois, une seconde et ainsi de suite. Dans une chambre d’hôtel, dans mon appartement, dans le sien. Et notre relation au fur et à mesure est devenue vraiment étrange. Je couchais pas avec d’autres mecs et j’pense que lui de son côté ne couchait qu’avec moi. Il m’a présenté ses sœurs, puis Cassie et ça me faisait vraiment une drôle de sensation parce que j’avais l’impression que notre relation s’intensifiait et prenait une autre tournure. Sur le moment, ça me faisait vraiment peur. Je n’avais pas envie de compliquer mon existence avec une histoire d’amour. Je voulais simplement avancer et réussir ma carrière. Ma vie personnelle passait réellement au second plan à cet instant-ci. Et finalement ce que je redoutais arriva. Je m’attachais. J’avais chaque jour un peu plus besoin de Julian. J’avais besoin de savoir qu’il tenait à moi et que je n’étais pas qu’une salope qu’il baiserait un jour et balancerait aux oubliettes le lendemain. Quand on était que nous dans notre bulle je m’en foutais du reste et des autres en l’occurrence mais quand j’ai appris le retour de son ex j’ai vraiment eu peur. Cette fille était importante pour lui c’était clair et net, elle doit encore l’être j’en sais trop rien. Julian a tenté de me rassurer sur ce point là mais je crois qu’une part de moi continuera d’avoir peur de le voir me filer entre les doigts pour elle. Et c’est à cet instant là que j’ai compris que j’avais besoin de plus, et évidemment avec la chance que j’ai il a flippé, en rebroussant chemin estimant que c’était trop difficile de se lancer dans un truc sérieux avec moi. Ça m’a foutu le cœur en vrac parce que j’ai eu la sensation de pas assez compter à ses yeux pour lui donner envie de croire à la possibilité d’un truc sérieux entre nous. Avec un peu de temps il a pris conscience qu’il avait envie d’un truc plus fort et ça m’a totalement apaisée de pouvoir vivre enfin sereinement mon histoire avec Julian. J’sais pas vraiment où on va tous les deux après tout la vie c’est fichtrement compliquée. Un jour tout va bien et le lendemain tout peut s’écrouler. J’ai simplement envie de profiter parce que pour la première fois depuis bien longtemps je me sens enfin sereine avec un homme.

    Je m’enivre de son odeur, comme si j’avais peur de perdre le goût de cette dernière contre mon corps. Il m’a manqué, bien trop. On n’a pas eu de contacts physiques depuis plus de deux semaines et entre nous c’est un record. J’ai besoin de le sentir contre moi, de sentir sa chaleur monter et venir m’enivrer. J’ai pas envie de le lâcher là et j’ai carrément envie de le rendre ce matin. Cassie est pas là, la voix est libre on va pouvoir profiter. Ce serait con qu’elle débarque pour menacer de mort Julian parce qu’il est en train de me faire crier un peu trop fort. Je continue d’attiser son désir en posant mes lèvres un peu partout sur son torse, son ventre glissant parfois ma langue à la limite de son boxer qui semble devenir de plus en plus étroit à mesure que ma langue devient taquine. Il sourit quelques peu n’ouvrant pas encore les yeux pour autant. Ma main droite passe dans ses cheveux alors que ma bouche remonte dans son cou pour y déposer des baisers mouillés. Après m’être redressée lui faisant part de mon envie il me sourit en coin en ouvrant les yeux. Je le fixe avec une moue malicieuse alors que ses mains se posent sur mes cuisses pour remonter sur le haut de mes hanches. Je prends appuie sur son torse en mordant ma lèvre inférieure au moment où il me fait basculer sur le dos en prenant place entre mes cuisses. J’échappe un léger rire moqueur avant de remonter sensuellement ma cuisse contre sa hanche ma cambrant légèrement au moment où sa masculinité bien tendue à présent bute contre mon entre cuisse. Je passe une main dans sa nuque en la serrant pour ressentir encore plus la pression de ses lèvres contre les miennes quand il vient m’embrasser. Je soupire de satisfaction alors que sa bouche commence une longue descente sur ma poitrine, puis mon ventre pour arriver près de ma petite culotte. Je me cambre en serrant ma main contre son épaule mes ongles s’enfonçant d’un cran dans sa peau alors qu’il remonte à mon niveau. God. Je le fixe dans les yeux en souriant passant mon index sur sa joue le faisant ripper sur ses lèvres avant de venir l’humidifier pour le faire glisser sur son torse sentant la contraction de ce dernier sous l’effet du trait que je trace lentement avec. Il me regarde les yeux brillant de désir. Fière de moi, je me rapproche faisant mine de vouloir l’embrasser pour basculer sur lui à nouveau. Ses mains passent en arrière alors que mes doigts s’entremêlent aux siens. Je le fixe en souriant passant le bout de mes tétons durcis contre son torse avant d’attraper sa lèvre inférieure dans un baiser plein de fougue. Ma bouche descend ensuite sur son torse que je titille avec le bout de ma langue avant de remonter dans sa nuque pour mordiller sa peau. Ma main gauche s’immisce dans son boxer frôlant son membre durci de plaisir avant de s’enrouler autour pour débuter un lent mouvement de vas et vient. Sa mâchoire se contracte légèrement et je dépose des petits baisers dessus avant d’accélérer la cadence de mes mouvements. Je veux le rendre dingue et le mettre dans un état second. Il respire de plus en plus rapidement et ma bouche descend le long de son torse pour finalement dévorer son ventre de baisers. Je fais glisser son boxer lentement le lançant au sol avant de d’effleurer son sexe avec ma bouche le fixant en souriant en coin. Ses mains se faufilent dans ma chevelure alors que ma bouche se fait encore plus désireuse à l’égard de sa masculinité. Doucement mes lèvres l’entourent, la faisant disparaître entre mes lèvres. Je remonte mes mains sur son ventre les montant et les descendants. J’aspire un peu plus son sexe dans ma bouche commençant des mouvements de vas et vient dessus ma langue s’enroulant autour ma moment. Il serre ses mains dans mes cheveux et je ne peux que continuer cette douce torture y allant de plus en plus rapidement en le sentant se crisper un peu plus à chaque fois au creux de ma bouche. Je finis par remonter sur lui en glissant ma langue sur son ventre pour la remonter sur son torse. Mon bassin se colle contre le sien pour frôler sa masculinité avec mon intimité brûlante de désir pour lui. je remonte mes baisers sur sa mâchoire puis ses lèvres dont je m’empare fougueusement en serrant mes mains dans ses cheveux. « Hm…J’fais ce que j’veux ce matin…alors…hm…chut… ». Je pose mon index sur ses lèvres en souriant avant de glisser ma langue dans son cou jusqu’à venir suçoter son lobe d’oreille sensuellement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité


Invité


MessageSujet: Re: Jenna&Julian Ҩ To make you feel my love.   Jeu 6 Oct 2011 - 13:29

La relation que j’ai avec Jenna est extrêmement différente que toutes les relations que j’ai eu jusqu'à présent. Notre relation qui était jusqu’à il y a environ un mois, basée que sur le sexe avait rapidement évoluée pour quelque chose de beaucoup plus sain. Ce n’est pas une relation destructrice comme le seul modèle que j’ai jamais connu et c’est pas comme ce que j’ai remarqué dans les autres couples. Je peux penser à Chelsea et Jason ou à Crystel et Nick. Ils sont les deux exemples dont j’ai le plus témoigné, puisque les quatre étaient et sont toujours extrêmement proche de moi. Je ne pouvais pas témoigner de ma propre expérience, n’ayant eu qu’une seule relation stable, qui ne s’était pas bien terminée les deux fois que la relation avait été essayée. Être avec Avery avait toujours été exigent et être en couple avec Jenna ne l’était pas. D’une certaine façon, elle me montrait ce qu’étais une vrai relation de couple. Je ne crois pas être prêt à parler de mon passé à Jenna, parce que je ne crois pas en être fier, en fait, l’université est probablement la partie de ma vie dont j’ai le plus honte. Je ne crois pas être prêt un jour à le faire, mais je sais que ça devra être une des étapes à franchir. Quand j’y repense, j’ai extrêmement changé depuis ce temps. Je ne suis plus ce type et je le suis en même temps. Malgré le nombre de connerie que je pouvais faire en seulement une journée, j’étais un bon ami et mes études me tenaient à cœur. Ce n’est pas pour rien que je suis devenu un foutu bon avocat. Je ne dirais jamais que je suis le meilleur, parce qu’il y a toujours quelqu’un pour nous contredire.

Je ne pouvais pas croire ce qui se passait. Quelques minutes auparavant, je dormais paisiblement, rassuré à l’idée que Cassie n’était plus dans le coin. Je n’ai pas peur de ma colocataire, elle est juste légèrement susceptible. J’embrasse Jenna, alors qu’elle est encore sous moi. Je pose mes doigts sur ses cuisses, passant vers l’intérieur de celles si sans pour autant arriver droit au but juste histoire de la taquiner encore plus longtemps. Jenna a toujours eu cet effet sur moi qui donne que je suis dans l’incapacité totale de lui résister. C’est contre ma volonté, même si je voulais faire le con. La chaleur qui se transmet entre nos corps commence à se faire presque ambiante, le parfum de sa peau m’empli les poumons et je respire plus profondément afin de l’avoir gravé dans ma mémoire. Plus ma langue descendait, plus je sentais les ongles de la belle brune s’enfoncer dans la chair de mon épaule. J’en ai rien à faire. Si j’ai des cicatrice, je serais fier de dire que ça vient d’elle. Alors qu’elle arrive pour m’embrasser, elle se ravisse et reprend le contrôle. Je n’ai jamais eu de problèmes avec les femmes qui prenaient le contrôle. Surtout pas lorsqu’elles ressemblent à Jennalynn Willsborough et encore moins quand c’est elle. Mes doigts s’entre mêlent au siens et elle colle ses seins à mon torse, achevant de durcir complètement mon membre. J’inspire profondément alors que je sens la langue de Jenna passer sur mon torse en remontant. Puis je sens sa main. Ma machoire se crispe automatiquement alors qu’elle impose un mouvement rapide à mon membre durci de désir pour elle. Je me concentre profondément, parce que je ne veut en aucun cas verser mon plaisir avant qu’elle ne me supplie de le faire. J’ai quand même toujours eu un certain contrôle là dessus, alors forcément. Alors que je pense finalement avoir le contrôle, elle n’a pas finit de me surprendre. Elle vire rapidement mon boxer afin d’apposer ses lèvres sur mon membre enfin libéré. Je suis clairement sur le point d’exploser et je dois faire appel à tout mon savoir faire. Jenna est clairement une déesse. Ma respiration s’accélère alors que la belle continue sa caresse buccale. Mes mains atterrissent dans ses cheveux et je serre peut-être un peu plus que je ne le devrait. Je relève la tête afin de regarder Jenna et ça me turn encore plus on. C’est genre le plus beau réveil que je pouvais pas avoir. Alors que je sens sa langue entourer mon intimité encore et encore, sa bouche prodiguer des caresses pire que excitante, je sens que je suis pas loin. Que si elle n’arrête pas, je me déverserais dans sa bouche et je ne veux clairement pas ça pour le moment. Toutefois, c’est comme si elle lisait dans mes pensées. Elle relâche ma masculinité et alors je sens la tension se défaire légèrement. Sa langue glisse sur mon ventre alors qu’elle se replace de sorte que son intimité brûlante se pose contre mon érection. Elle s’empare de mes lèvres et je me laisse entraîner dans un baiser passionné. Si elle savait tout ce que j’allais lui faire pour contrer tout ce qu’elle m’avait donner. Je me redresse lentement, renversant les positions encore une fois. Je descend ma tête le long de son corps, déposant des baisers et soufflant légèrement afin de lui causer des frissons. Mes lèvres se posent à la limite de l’élastique de sa culotte, dernier vêtement encore présent sur le corps de Jenna et je mordille doucement, histoire de le lui enlever avec mes dents. Je la fais glisser le long des jambes divines de Jenna, laissant le temps à ma trique de se reposer légèrement de tout ce qu’elle avait subit juste avant. Je la lance quelque part dans ma chambre, ça ne m’importe pas du tout. Je remonte afin de mordiller un téton de Jenna, tout en caressant sa poitrine doucement. Je pose de simples baisers puis sans prévenir, j’enfonce deux doigts dans son intimité. Je sens son bassin s’arquer contre moi, mais je ne bouge pas encore, puis je commence des mouvements lents. Avec l’aide de mon pouce, je caresse doucement son bouton en même temps et c’est à mon tour d’entendre sa respiration s’accélérer. Je ne compte pas arrêter de si tôt tout ce que je compte lui faire. Je continue à la stimuler alors que mes lèvres se posent contre sa nuque et je lui fais un petit suçon. Je te marque comme mienne, Jenna et comme ça, tout le monde le saura. J’arrête subitement tout ce que je fais et je descend rapidement ma bouche afin qu’elle puisse remplacer mes doigts. J’y applique doucement ma langue afin de lui faire perdre la tête comme elle a su le faire plus tôt. Je m’active doucement, puis accélère par moment. Je remonte finalement, laissant une trainer de baisers sur son ventre, sa poitrine et finalement son cou. Je le mordille doucement et positionne ma trique à l’entré de son entre jambe. Je la regarde dans les yeux, approchant mes lèvres des siennes. C’est à ce moment que je donne mon premier coup de bassin, mais j’arrête de bouger. Juste pour regarder le visage de la brune et je dois l’avouer, faire ma tease.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
JENNA ㄨ « every me every you »
→ crédit : Cloé & REMEMBERhope.
→ discussions : 246
→ anniversaire : 07/06/1989
→ âge : 29
→ arrivée en ville : 14/07/2011


○ the good life
♂♀ your people:
▬ to do list:
• social class: Workaholics

MessageSujet: Re: Jenna&Julian Ҩ To make you feel my love.   Ven 7 Oct 2011 - 7:39

    L’alchimie entre Julian et moi était toujours plus que forte et charnelle. Faut être honnête dès notre première rencontre, une putain de tension sexuelle est venue nous animer. Je crois bien que c’est pour ça que notre relation est d’abord uniquement basée sur le sexe. Il me procurait des sensations de dingues et je savais exactement comment le rendre fou. Et c’était exactement ce que je voulais faire ce matin en venant me faufiler dans ses draps sans qu’il en est été informé. J’aime le surprendre parce que je sais pertinemment que c’est le genre de surprise qu’il adore. J’évite de le faire quand Cassie est là parce qu’elle a interdit à Julian de coucher autre part que dans sa chambre et parfois on en vient à s’égarer dans nos gestes et je n’ai pas envie que la blonde viennent nous tuer. Je n’ai pas envie qu’on tombe dans la routine banale d’un couple avec Julian, je veux continuer à la surprendre parce que je crois que c’est ce qu’il aime bien chez moi. Les choses sont vachement plus simples avec Julian de tout ce que j’ai pu vivre auparavant sur le plan sentimental. Je ne suis pas le genre de femme à aimer me prendre la tête surtout dans un couple. Je ne supporte pas ça, je veux dire les disputes pour des broutilles, ça mène tellement à rien sauf à essouffler les sentiments de chacun. J’imagine que sa relation avec son ex n’a rien eu de simple, tout comme moi avec mon ex. Je n’ai pas envie de lui imposer encore des difficultés, puis notre entente et notre alchimie ne fait aucuns doutes.

    Julian semble partir ailleurs sous l’effet de mes caresses et de la douce torture que je lui inflige lentement. Je ne peux pas m’empêche de sourire en voyant l’effet que je lui fais. C’est fou comme une femme peut rapidement prendre le pouvoir sur un homme en lui livrant ce genre de caresses. Je fixe Julian l’espace de quelques secondes alors qu’il finit par basculer sur moi à nouveau. Je soupire quelques peu remontant lentement ma jambe contre sa hanche. La tête de Julian descend lentement le long de mon corps. Ces baisers de déportent contre ma peau le long de mon ventre, alors que ses lèvres viennent attiser l’envie le long la lisère de ma petite culotte. Je me cambre légèrement alors qu’il ne tarde pas à la retirer totalement. Son bassin bute contre le mien et je mords ma lèvre inférieure en sentant sa bouche prendre possession de mon téton durci par le plaisir. Ses doigts s’immiscent au creux de mon intimité et je ne peux pas m’empêcher de me cambrer. Le bout de mes doigts serre les draps en le fixant. Bordel. Je ferme les yeux en ondulant mon bassin contre ses doigts. Un autre doigt se pose contre le bouton de mon plaisir. Je pose ma main contre la sienne l’espace d’une seconde avant de me laisser totalement faire. Je me cambre, et mords ma lèvre en laissant échapper un gémissement. Ma main serre son épaule alors qu’elle descend progressivement dans son dos. Ce dernier se décide à remplacer ses doigts par sa bouche et oh god. Je ferme les yeux me délectant du moment. Mes cuisses s’écartent un peu plus, et je le laisse totalement faire. Sa langue passe contre mon intimité, l’attise, la chauffe. Et ça marche parfaitement bien. Il remonte lentement contre moi, déposant des baisers sur mon ventre, sur ma poitrine avant de revenir à hauteur de mon visage. Je sens sa masculinité buter contre mon intimité et un sourire en coin se dessine sur ses lèvres. Je le maudis à cet instant précis. Il rapproche ses lèvres des miennes et donne un premier coup de bassin. Mes mains serrent sa nuque avant de remonter dans ses cheveux. Il ne bouge pas. Il m’énerve, en me teasant en vain. Je grogne légèrement contre ses lèvres mordant celles-ci avant de cogner mécaniquement mon bassin au sien. Il ne bouge toujours pas, soufflant contre mes lèvres.

    Je me décide à resserrer l’étreinte de mes cuisses autour de son bassin avant de basculer sur lui, encore. Je souris en coin en posant mes mains sur son torse pour prendre un certain appui. J’ondule lentement mon bassin contre le sien, sentant sa masculinité encore plus profondément au creux de mes cuisses. Je gémis quelque peu en basculant la tête en arrière avant de prendre ses mains pour les coller contre ma poitrine. J’ouvre les yeux à nouveau, le fixant en souriant en coin. Je me baisse, ma bouche capturant son cou en y déposant des baisers avant de laisser échapper quelques gémissements au creux de son oreille. J’augmente progressivement le rythme de mon bassin et de mes mouvements alors que ses mains remontent dans mon dos. Je l’embrasse fougueusement en serrant mes mains dans ses cheveux. Mes gémissements se font de plus en plus intenses, et heureusement que Cassie est pas là. Ma poitrine bute contre son torse et je continue d’onduler mon bassin. Je fais en sorte que Julian se relève légèrement et mes jambes viennent encercler son corps. Je colle mon front au sien, alors qu’il s’affaire à donner des impulsions saccadées contre mon intimité. Mes mains serrent sa nuque. Ma bouche elle, est irrémédiablement attirée par ses lèvres. Ma langue taquine passe dessus avant de se mêler à la sienne. Je ferme les yeux contre lui en profitant du moment. Ces gémissements me font sourire. Mon corps se crispe de plus en plus. Mon intimité se contracte contre le sexe tendu de Julian. Je me mords la lèvre avant de me laisser aller à gémir son prénom. Mes mains serrent sa nuque à mesure que ma bouche dévore la sienne. Je sens le plaisir monter en moi et ma tête bascule en arrière. Les mains de Julian soutiennent mon dos et mon regard se reporte rapidement sur lui. Mon corps est parcouru de plusieurs spasmes. Je me sens partir ailleurs et je ne peux pas m’empêcher de crier son prénom. Nos deux corps s’unissent dans une passion rarement atteinte. Mes ongles s’enfoncent dans sa peau. Le plaisir nous envahit simultanément. Je me colle contre lui, le corps tremblant alors qu’on retombe sur le lit. Je souris contre sa peau déposant un baiser sur ses lèvres. Je reste ainsi contre lui, ma tête calée contre sa nuque sans rien dire. Je profite de l’instant de me retrouver dans ses bras.

    Au bout de quelques minutes, je me redresse en le fixant, un sourire aux lèvres. J’enfile ma petite culotte et un t-shirt de Julian trainant sur son bureau. « J’ai faim…tu me fais le petit déjeuner ? ». Je souris en coin, il n’est pas toujours doué en cuisine mais pour quelques crêpes ça devrait le faire. Je le force à se relever et il enfile son boxer. On se dirige vers la cuisine et une fois dedans, je m’assois sur le plan de travail en le regardant sortir les ingrédients nécessaires. Je croise mes jambes en chipant une fraise présente dans la corbeille à fruit. Il s’approche et je l’attire vers moi pour déposer un baiser tendre cette fois-ci contre ses lèvres. « Tu m’as manqué… ». Deux semaines c’est foutrement long et je compte bien profiter de cette journée pour rattraper ce retard. « Alors ta soirée entre Williams c’était comment ? ». Je m’intéresse à sa famille, après tout c’est un peu mon rôle en tant que petite amie je crois.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Jenna&Julian Ҩ To make you feel my love.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Jenna&Julian Ҩ To make you feel my love.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Good Life ™ :: ♕ venice :: ♕ venice residences :: ♕ appartments & lofts :: ♕ 2602 venice-