AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
VEUILLEZ LIRE CE SUJET ET DONNEZ VOTRE AVIS : CLIQUEZ

Partagez | 
 

 
denise&cassie ϟ let's go do some stupid shit.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

avatar
Invité


MessageSujet: denise&cassie ϟ let's go do some stupid shit.   Jeu 24 Fév 2011 - 8:01



denise&cassie ○
hey girl, i wanna party with you.

Je ferme mon ordi portable, regarde l'heure et je me dis qu'en fait, il est vachement tôt. Enfin, sept heures du soir quoi. Je m'étire les bras et regarde les fringues que je porte. Ouais, de toute façon, c'est que Denise qui ramène son cul, elle m'a surement déjà vu dans des états franchement bizarres, alors mon jean un peu troué bleu ciel et mon t-shirt blanc lui foutront surement pas les jetons. Je descends les escaliers et vais voir dans le placard du salon. Je sens le regard de Cayden dans mon dos, intrigué. Je lui montre mon majeur et sors une bouteille d'Absolut, une de Jack et une de Tequila. Je prends les trois bouteilles, les pose sur la table basse et de toute façon, c'est elle qui ramène sa Marie-Jeanne soi-disant trop bonne. Mon frère me regarde toujours avec un air qui demande pourquoi il est pas invité, je lève un sourcil vers lui et lui fais signe de dégager de la maison. Je sais pas, il peut aller voir une de ses putes, ou alors, aller en trouver une nouvelle en boite, non ? Si, il peut, alors il a qu'à le faire. Je sors mon téléphone de ma poche et le pose, sans grande délicatesse, sur la table. Je vais dans la cuisine et me cherche un truc à manger en attendant l'autre brunasse, parce que je crève la dalle depuis au moins dix minutes. Putain, quand je pense qu'elle a pensé que j'étais amoureuse de Reed, ce qui n'est définitivement pas le cas, je veux dire : non. Je vais quand même pas être amoureuse de lui si rapidement. Pas envie de tomber amoureuse de lui, parce que... je sais pas pourquoi, mais même. Il doit surement toujours un peu penser que je suis une des pire salope de la Terre, alors je vois pas pourquoi je devrais m'attacher à lui à ce point-la. Et je connais les effets de ce genre de sentiment et c'est pas ce que je ressens. Je ressens pas le besoin incessant d'être près de lui, je suis pas en manque de lui quand il est pas là, même si j'avoue que s'il pouvait être là en ce moment pour que je prenne mon pied, ça me dérangerait pas, c'est pas ça que je ressens. Et même si j'avais ce genre de sentiment pour lui, je le dirai pas et je le montrerai pas. Je veux pas le briser comme j'ai pu briser Andréa. Je veux pas faire ce mal là à encore une autre personne. J'ai peut-être souffert à cause d'Andréa, mais il a surement beaucoup plus souffert que moi et j'm'en veux encore. Cette culpabilité se cassera surement jamais d'ailleurs, même si je lui en veux encore plus d'être parti, une nouvelle fois. Enfin bref, ce soir, je pense à autre chose qu'aux mecs et qu'à mon manque de sexe, parce que sinon, je vais plus bader qu'autre chose, ce qui serait dommage, surtout quand on passe une soirée avec Denise Whitfield.

Je mange des bonbons en sachant pertinemment que dans quelques minutes, elle sera là, avec sa tête de shootée et son air de trisomique, dont j'avoue ne pas pouvoir me passer bien longtemps. Putain, heureusement qu'elle est là, parce que je sais pas comment je ferais sinon. Elle frappe, puis rentre sans pour autant y avoir été invité. « Je suis dans la cuisine. » que je lui gueule pour qu'elle me rejoigne. Depuis le temps qu'on est amies, elle connait ma maison surement par cœur, elle me connait aussi par cœur, mais c'est qu'un détail ça. Puis, elle a l'autorisation de faire comme chez elle quand elle est ici. Puis, vu comment Cayden la matte quand elle vient à la maison, je pense que ça le dérange vraiment qu'elle fasse comme chez elle. M'enfin. Elle arrive dans la cuisine et me prend mon paquet des mains. « Putain, t'es vraiment lente, j'ai cru pendant une seconde que t'arriverais jamais. Ta voiture est une charrette. » que je dis avec un ton taquin. Je rigole en me mordant la lèvre inférieure avant de relever la tête vers elle. Je lui prends la main et l'emmène dans le salon avec moi, regardant qu'elle est pris soin d'emporter le paquet de conneries aussi. J'attrape des shooters au passage et les pose sur la table basse quand on se pose sur le canapé. Parce que oui, je sais qu'elle est d'accord pour qu'on se saoule la gueule, jusqu'à finir par ne plus pouvoir bouger nos culs du sofa. Ce qui dans le fond, n'est pas plus mal, parce que j'ai vraiment bien besoin d'une bonne cuite pour me remettre les idées en place. « On commence par quoi ? Ps3, joints ou alcool, ou encore mieux, les trois ? » que je lui demande en faisant mine de réfléchir, attendant surtout que ce soit elle qui choisisse. Je suppose que Cayden est sorti quand j'étais dans la cuisine, enfin j'espère. Bon au pire, il est en haut et descendra surement pas, parce que sinon, il sait que je le castre et je suis pratiquement certaine qu'il ne veut surtout pas cette chose précieuse de son anatomie. Puis ça rendrait surement triste tout un tas de filles aussi et ça serait vraiment dommage pour lui et pour elles. M'enfin, ce n'est que mon avis et il n'est surement pas si important que ça dans le fond. Bref, je reporte mon attention sur Denise en lui souriant, attendant qu'elle me réponde, parce que j'ai vraiment hâte de commencer.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité


MessageSujet: Re: denise&cassie ϟ let's go do some stupid shit.   Ven 18 Mar 2011 - 16:41

« Ca me manque tu sais », je me sentais défaillir, me retournant de vive allure en direction de mon interlocuteur, une vague de chaleur prenant possession de mon corps, je semblais relativement remontée, trouvant cette phrase tout particulièrement hypocrite surtout venant d'entre ses lèvres, « Pardon ? Qu'est-ce qui te manque ? De ne pas pouvoir m'en décoller une à chaque fois que j'ose faire part de mon ressenti vis-à-vis de tes conquêtes ? » Je le voyais perdre patience sous mes paroles, mon objectif n'était pas celui de me mettre mon père à dos, mais plutôt de lui faire encaisser la vérité qu'il ne cesse de nier depuis désormais douze ans. « Tu me manques » « Non, c'est elle qui te manque » répondis-je presque automatiquement, je sous-entendais bien évidement à travers mes mots ma mère, cette femme qui s'était ôtée la vie devant mes yeux d'enfant. Je savais très bien que ma ressemblance avec cette dernière était bien plus que troublante et qu'au moindre regard que mon père m'adressait, une douloureuse vague de souvenirs ne cessait de s'emparer de lui, il était malheureux même s'il tentait -en vain- de se prouver le contraire, et je ne parvenais pas à supporter de le voir se mentir ainsi. « Cesse donc de jouer à ça Denise » Je vins arquer un sourcil, croisant les bras et me sentant bouillir, ne parvenant en aucun cas à canaliser les douloureuses émotions que j’étais actuellement en train de subir, « Laisse-moi rire, tu t’attendais à quoi en venant ici ? Sincèrement. A ce que je t’accueille en te prenant dans les bras en te disant de chaleureuses paroles comme quoi je suis heureuse de te voir, pour ensuite te proposer un thé car je sais très bien que tu détestes le café. Puis suite à cela, nous aurions entamés une charmante conversation, où nous nous serions racontés notre vie. Et puis quoi encore ? Maintenant papa, je dois partir, tu devrais faire de même. » Rapidement, le silence prit place entre nous, un silence relativement pesant et inconfortable, aucun de nous ne prit la peine de dire un simple ‘’au revoir’’ à l’autre et je me contentais alors de le voir partir sous mes yeux, comme d’habitude. Je n’appréciais pas particulièrement cette relation que je cessais d’entretenir avec mon père, préférant quelque chose de plus proche et sincère, mais je n’étais pas apte à fournir le moindre effort.

Je n'étais pas décidée à me miner le moral et c'était plutôt une bonne chose étant donnée la soirée qui s'annonçait. Quittant mon domicile pour me rendre à celui de ma meilleure amie d'enfance, j'étais tout particulièrement ravie et enjouée à l'idée de la retrouver, il faut dire qu'elle était sans la moindre hésitation, parmi les personnes avec qui je n'avais pas changé depuis la disparition si brutale de ma mère et j'appréciais toujours autant sa compagnie. Il faut dire que nous avions quasiment le même train de vie, à quelques détails près. Garant mon véhicule non loin de sa porte d'entrée, je vins toquer à cette dernière, ne prenant pas le soin d'attendre d'obtenir la permission de franchir le pallier, non il faut dire que sa maison était la mienne et vice-versa. « Je suis dans la cuisine. » Un sourire prit forme sur mes lèvres en l'entendant hurler jusqu'à s'époumoner, dirigeant alors mes pas en direction du lieu indiqué, mon premier geste fut de m'emparer de son paquet de bonbons, « Putain, t'es vraiment lente, j'ai cru pendant une seconde que t'arriverais jamais. Ta voiture est une charrette. » J'eus un sourire, « Ouais, j'aime me faire attendre. » Saisissant ma main, je me laissais emmener en direction le salon sans rechigner quoi que ce soit, me laissant tomber en arrière, atterrissant brutalement sur le canapé. « On commence par quoi ? Ps3, joints ou alcool, ou encore mieux, les trois ? » A ce même moment, je pris le matériel adéquat à la création d’un joint, tournant mon regard –quelque peu endormi- en direction de mon amie, « La question ne se pose même pas, les trois ! Je roule, tu lances le jeu et on se sert à boire, je ne tiens pas à changer nos habitudes. » Ce somptueux mélange avait pour habitude de nous faire finir la soirée à comater dans le canapé et autant dire que c’était plutôt jouissif comme sensation, surtout lorsque c’était en aussi bonne compagnie.

Revenir en haut Aller en bas
 

denise&cassie ϟ let's go do some stupid shit.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Good Life ™ :: inactif-